Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bonnie Prince Billy & The Cairo Gang
The Wonder Show Of The World  (Domino / PIAS)  mars 2010

La discographie de Will Oldham est importante. En vingt ans, le chanteur américain a sorti une quarantaine de disques, c’est-à-dire en moyenne deux par an, sans compter ses nombreuses collaborations musicales (par exemple avec le groupe de post-rock Tortoise). Son premier album, ce chef-d’œuvre de noirceur sans fond qu’est There is no one what will take care of you (1993), est un album de country dont la sécheresse et la lente mélancolie marquent le style du chanteur. Malgré les différents noms sous lesquels Oldham sort ses disques – Palace Brothers, Palace Music, Palace, Bonnie 'Prince' Music, Bonny Billy – ses chansons suivent une même continuité, par l’espace (de sécheresse donc) qu’elles créent, par leur lenteur, par leur complexité.

Ce nouveau Bonnie 'Prince' Billy, The Wonder Show Of The World, a été enregistré l’année dernière avec The Cairo Gang (c’est-à-dire le musicien Emmett Kelly). Ces nouvelles chansons se donnent difficilement ; plusieurs écoutes sont nécessaires pour commencer à les habiter. C’est d’ailleurs ce qui fait la force de ce disque : il exige d’abord un long temps d’écoute.

A ce propos on pourrait classer la musique en deux catégories : celle qui dévoile tout tout de suite – à partir du moment où quelque chose est à dévoiler −, qui épuise ses ressources dès les premières écoutes, pour ensuite s’appauvrir progressivement ; et celle qui se donne difficilement, dont le sens réel apparaît par étapes, se précisant à chaque écoute. Dans le premier cas, il s’agit d’une musique consumériste, qu’une grande partie de la production musicale favorise ; le deuxième cas concerne ce qu’on pourrait nommer une "musique d’auteurs", un peu comme le cinéma d’auteur : une musique qui donne à penser, qui invente de nouvelles formes, qui propose de nouveaux concepts, ou qui se contente d’améliorer, d’approfondir, ce qui aura déjà été pensé.

Bonnie ‘Prince’ Billy fait partie de cette deuxième catégorie : il suffit d’écouter des titres comme "Teach Me To bear You" ou "That’s What Our Love Is", pour s’en convaincre. Laissez cette musique venir à vous ; faites le serment de l’effleurer et non de l’empoigner – et alors elle vous livrera ce qu’elle est, ce qu’elle consent à être, progressant vers vous à l’allure qui est la sienne, parfois sur un mode vivace, parfois sur un mode lent. Il faut résister au easy-listening.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Brave And The Bold de Tortoise and Bonnie Prince Billy
Bonnie Prince Billy parmi une sélection de singles (juillet 2006)
La chronique de l'album The Letting Go de Bonnie Prince Billy
Bonnie Prince Billy parmi une sélection de singles (décembre 2006)
La chronique de l'album Is It The Sea ? de Bonnie Prince Billy
La chronique de l'album Beware de Bonnie Prince Billy
La chronique de l'album Wolfroy goes to town de Bonnie Prince Billy
La chronique de l'album Singer's grave a sea of tongues de Bonnie Prince Billy
La chronique de l'album Pond Scum de Bonnie Prince Billy
Bonnie Prince Billy en concert à Mains d'Oeuvres (30 mars 2003)
Bonnie Prince Billy en concert à L'Aéronef (mercredi 2 novembre 2011)
La chronique de l'album Ask forgiveness de Will Oldham

En savoir plus :
Le site officiel de Bonnie Prince Billy
Le Myspace de Bonnie Prince Billy
Le Myspace de The Cairo Gang


David Falkowicz         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture
- 9 février 2020 : On se calme et on se cultive
- 2 février 2020 : Place aux crèpes
- 26 janvier 2020 : Les rois des galettes
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=