Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le gorille
Théâtre du Lucernaire  (Paris)  septembre 2010

Monologue dramatique écrit et mis en scène par Alejandro Jodorowsky d'après une nouvelle de Franz Kafka, interprété par Brontis Jodorowsky.

Dans "Rapport pour une académie", Franz Kafka prête sa plume à un gorille qui raconte son destin de singe violemment capturé destiné à végéter dans un zoo qui, doté d'une solide intelligence et d'un sens aigu de l'opportunité salvatrice, a su devenir un artiste de music hall, atteindre le niveau d'éducation moyenne d’un Européen et accéder, d'une certaine manière, à la condition humaine par le biais d'une insertion tolérée dans la société.

Une condition sur laquelle il pose, avec le temps, un regard plus que dubitatif et le conduit à une réflexion existentielle au regard des concessions et renoncements, notamment au regard de la liberté, qu'elle implique.

Sous le titre "Le gorille". Alejandro Jodorowsky, romancier, scénariste, poète et réalisateur, homme nomade qui a connu les affres de l'émigration, en propose l'adaptation pour la scène en actionnant le levier de l'humour tragique pour mettre en exergue la problématique de la victime absolue, qui est celle de tout individu différent, quelle que soit cette différence, que la société n'intègre jamais totalement.

Son fils, le comédien Brontis Jodorowsky, a eu envie d'interpréter ce monologue, dans lequel il trouve une similitude avec le cheminement de l'acteur, pour retrouver le travail du mime abordé lors de l'apprentissage de son métier.

Ce qui illustre les différents niveaux de lecture d'une nouvelle qui est considérée comme un texte de résilience par lequel l'auteur évacue, par la sublimation littéraire, et dans une déclinaison symétrique du procédé récurrent de la métamorphose qu'il affectionne, son angoissante relation père-fils révélée quelques années auparavant avec "La métamorphose". Intéressant aussi que ce soit un autre couple père-fils qui s'y retrouve.

Sous le regard, en fond de scène, de figures emblématiques du début du 20ème siècle, de Darwin à Schopenhauer en passant par Pierre Curie, Henri Bergson et Juan Guisal, en costume, frac, guêtres et chapeau claque, habilement grimé, maîtrisant parfaitement la gestuelle simiesque telle qu'elle se manifeste chez les primates domestiqués, Brontis Jodorowsky délivre une prestation sans faute, sans verser ni dans la caricature, ni dans le pathétique, sans jamais fermer le sens pour les spectateurs et avec une très grande qualité de diction du texte.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-08-09 :
35 ème édition du Festival Humour et Eau Salée - Du 1er au 7 août 2020
 

• Archives :
Une Reine en exil - Théâtre Le Verbe Fou
Requiem pour un louis d'or -  Théâtre Le verbe Fou
Ultra-Girl contre Schopenhauer - Théâtre 14
Une goutte d'eau dans un nuage - Théâtre 14
Etienne A. - Théâtre 14
L’Ordre du jour - Théâtre 14
Littoral - Théâtre de la Colline
Covid et Humour - Le confinement, manne thématique pour les humoristes -
Focus Théâtre -
Shortcom à gogo -
A tort et à raison - Théâtre Hébertot
L'Ecole des Femmes - Théâtre national de l'Odéon
Vivement Noël - Théâtre de la Girandole
Le Sommelier - En tournée
Peer Gynt - Théâtre Les Gémeaux
Fleur de cactus - Théâtre Antoine
Art - Comédie des Champs Elysées
Folie baroque - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Hernani, brigand de la pensée ! - Lavoir Moderne Parisien
Le Misanthrope - Théâtre national de Strasbourg
Les Survivantes - Théâtre 13/Jardin
L'Ecume des jours - A La Folie Théâtre
Voodoo Sandwich - Centre Culturel Suisse
Oh les beaux jours - Studio Hébertot
J'aurais aimé savoir ce que ça fait d'être libre - Théâtre de Belleville
Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures - Théâtre de l'Atelier
Eugénie Grandet - Théâtre 13/Seine
Les Innocents, Moi et l'Inconnue au bord de la route départementale - Théâtre de la Colline
Penthésilée - Théâtre de Sartrouville et des Yvelines
Mon fils marche juste un peu plus lentement - Manufacture des Abbesses
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6900)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=