Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Glasser
Ring  (Beggars Banquet)  octobre 2010

La mode du moment est décidément, j'ai l'impression de me répéter, aux groupes qui explorent des contrées sonores déjà visitées, pour ne pas dire modelées par quelques plus ou moins illustres prédécesseurs. Ainsi Zola Jesus fait une Siouxsie acceptable, Wavves explore l'au-delà des limites posées par The Jesus and Mary Chain ou My Bloody Valentine, et la jeune Cameron Mesirow, aka Glasser se lance, elle dans le Do it yourself tendance coldwave et minimaliste.

Sauf que de nos jours le Do it yourself ne passe plus par des guitares pourries et des 4 pistes mal azimutés, mais par des instruments midi et des logiciels d'aide à la conception musicale. Le Hi-Fi à portée de tous a supplanté le Lo-Fi, ce qui n'est pas le débat de cette chronique par ailleurs.

Des sons électroniques, quelques imitations (ou pas peut-être) de cuivres et de percussions vaguement exotiques, une instrumentation relativement minimaliste et un chant qui se taille souvent la part du lion composent ce Ring, qui ne tuera sans doute personne, fort heureusement, contrairement à l'histoire conter dans le film du même nom.

Cet album n'est peut-être pas non plus aussi mystérieusement attirant que cette fameuse cassette video non plus. Mais quand même, on se laisse assez vite prendre à ces rythmiques répétitives et parfois simplistes au risque de lasser sur la longueur de l'album.

Souvent doublée, la voix devient choeur ou instrument pour renforcer le chant principal, lancinant et langoureux. On pense parfois très fortement à Bang Bang Machine, en plus lent comme sur "Plane Temp", un des meilleurs titres de Ring. Les envolées lyriques de "T" sur une electro kitsch sont aussi une réussite, contre toute attente et rappellent le travail de Bat for Lashes.

Glasser fait du neuf avec du vieux, nouvelles technologies et vieilles ficelles et aboutit à un résultat finalement relativement novateur et en tout cas intéressant à l'écoute. Faites tourner Ring.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Interiors de Glasser
Glasser en concert au Point Ephémère (mercredi 13 octobre 2010)
Glasser en concert au Grand Mix (mardi 29 mars 2011)


En savoir plus :
Le site officiel de Glasser
Le Myspace de Glasser


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=