Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rhesus
Meanwhile (at) the party  (Un dimanche/PIAS)  juin 2004

Quand on est jeune et plein d'ambitions et que, qui plus est, votre musique tient largement la route, on pense que tout est permis.

Et de fait, sans état d’âme et en se donnant les moyens de ses ambitions, Rhésus est ressorti victorieux du concours CQFD 2004 organisé notamment par les Inrocks, le précédent lauréat étant Syd Matters, pour situer.

Avec Meanwhile (at) the party, assez loin du folk déjanté et introspectif de leur prédécesseur, Rhésus a déjà sa patte même si filtrent par ci par là quelques influences plutôt bien choisies. Ainsi l’énergie du groupe et la voix d’Aurélien qui en impose musarde du côté de Muse et de Placebo.

Mais loin d'être un groupe de rock à guitares, Rhésus est avant tout un orfèvre pop et le "Shooting star" qui ouvre ce mini album est très certainement envié par plus d'un groupe d'Outre Manche n'en étant pourtant pas à leur coup d'essai. Tout Rhésus se résume dans ce seul titre. Des mélodies impeccables, un refrain aisément mémorisable, un riff de guitare imparable qui ouvre le disque et un chant qui ne s'en laisse pas compter.

Comme si cela ne suffisait pas, le deuxième titre enfonce le clou. "Sugar Kid" est un tube pop par excellence avec la même recette que le précédent mais un traitement totalement différent. Ici les guitares se font plus sèches, la voix encore plus fluide mais tout autant habitée, le refrain à deux voix est plus que parfait et nous ramène illico presto du coté de nos idoles pop d'antan ! Et s'il fallait à tout prix vous faire acheter ce disque il serait facile de faire jouer ce titre en boucle tant il est prenant et inévitablement "réjouissant". A mon sens la réussite de ce mini album, même si les autres titres ne déméritent pas !

Et "Phoney Love" n'a en effet pas à rougir car s’il est plus rock et rentre dedans (malgré l'intro caressante), rendant hommage à ses influences sus citées, il n'en demeure pas moins percutant et fait largement mouche. Impossible de rester impassible à l'écoute de ce titre, pas plus qu'à celle de "Your smile is a commercial food" (titre ayant été sélectionné pour le CQFD) pourtant assez différent du reste de l'album avec sa rythmique new wave façon New Order sur laquelle se plaquent les voix de Laura et Aurélien accompagnées de guitares électriques mais légères comme une mélodie du duo Summer/Hook.

"Hello", repris en version "modérato" en guise de titre caché, clôt l'album sur une mélodie irréprochable ornée d'un mur de son parfaitement maîtrisé et une voix qui fait des prouesses pour se hisser au dessus.

Un Hello qui augure, plus qu'un au revoir, un vrai album que nous attendons avec impatience.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Sad Disco de Rhésus
Rhesus parmi une sélection de singles (juillet 2007)
La chronique de l'album The Fortune Teller Said de Rhesus
Rhesus en concert à La Maroquinerie (20 octobre 2005)
Rhesus en concert au Nouveau Casino (14 décembre 2005)
Rhesus en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (mercredi)
Rhesus en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (vendredi)
L'interview de Rhésus (11 juin 2004)
L'interview de Rhésus (26 septembre 2005)
L'interview de Rhesus (26 avril 2006)
L'interview de Rhésus (septembre 2007)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=