Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yann Tiersen - Lonski and Classen
Elysée Montmartre  (Paris)  lundi 22 novembre 2010

Le DustLane Tour de Yann Tiersen s’arrête à l’Elysée Montmartre ce soir.

Pour commencer, Lonski and Classen, deux Berlinois qui assurent la première partie sur l’ensemble de la tournée. Déjà deux albums au compteur pour cette formation minimaliste composée d’une guitare/chant et d’une batterie qui annoncent la couleur : un subtil mélange mélodique et rythmique. Une voix qui fait mouche et qui cristallise l’attention des spectateurs.

Si les premiers morceaux distillent une jolie pop, un tantinet convenue, rapidement le groupe prend ses aises et l’inventivité musicale fait son apparition : à base de breaks, de jeux de batterie à contretemps et de mélodies obsédantes. Le duo fait mouche et la voix mélodieusement claire du chanteur attire indéniablement les regards. Une très belle découverte !

La personne qui tient le stand merchandising m’explique que le second album, qui est sorti en 2009, est très proche de ce qu’on a entendu ce soir.

Je décide, sur ses conseils, de l’acheter : peut-être une chronique à venir ?

Je dois bien avouer que le dernier concert de Yann Tiersen auquel j’avais assisté ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable. Je l’avais trouvé tiraillé entre la volonté de plaire et de présenter sa nouvelle production musicale.

Dès l’entrée sur scène, le contraste est saisissant : la formation, à géométrie variable, comporte 6 à 12  musiciens : le noyau dur est composé de deux batteries !

Guitare, clavier, basse et Yann Tiersen au violon, guitare, clavier et voix. Sur cette base vient se greffer un chœur de 2 à 6 chanteurs, installés sur la droite de la scène.

L’architecture des morceaux est très cohérente : Yann Tiersen lance en solo la mélodie, les rythmiques interviennent conjointement, la seconde guitare et le clavier peuvent alors entrer en scène. La mélodie s’efface alors discrètement derrière un jeu en "nappe" qui n’est pas s’en rappeler certains morceaux de Mogwaï. Le son puissant occupe l’espace de l’Elysée Montmartre. Par moment la mélodie reprend élégamment ses droits mais s’en jamais revenir totalement au premier plan, elle reste comme ancrée dans les variations rythmiques qui défilent.

Je trouve Yann Tiersen beaucoup plus à l’aise que lors de la dernière prestation que j’avais vue. Il a trouvé ses marques et orchestre à merveille la progression des morceaux. Je surprends, aux détours d’une conversation dans le public, des nostalgiques qui regrettent le Yann Tiersen d’Amélie Poulain. Mais au vu des sourires et des regards, je ne crois pas me tromper en annonçant que la grande majorité des spectateurs présents ce soir sont surpris et ravis de ce qu’ils écoutent. Pour ma part, il n’y a pas photo, j’aime beaucoup !

Seule minuscule ombre au tableau : un premier rappel qui intervient beaucoup trop tôt, après à peine plus d’une heure de concert. 2011 serait une bonne année pour arrêter les faux rappels en concert.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album 3 titres inédits au profit de la FIDH. de Yann Tiersen
La chronique de l'album eponyme de Yann Tiersen & Shannon Wright
La chronique de l'album Les retrouvailles de Yann Tiersen
La chronique de l'album On tour de Yann Tiersen
La chronique de l'album On tour en DVD de Yann Tiersen
La chronique de l'album Tabarly de Yann Tiersen
La chronique de l'album Skyline de Yann Tiersen
La chronique de l'album Infinity de Yann Tiersen
La chronique de l'album EUSA de Yann Tiersen
Yann Tiersen en concert à Port de Commerce (25 juillet 2004)
Yann Tiersen en concert au Festival Art Rock 2005 (Dimanche)
Yann Tiersen en concert à La Cigale (23 juin 2005)
Yann Tiersen en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2005
Yann Tiersen en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (mercredi)
Yann Tiersen en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (vendredi)
Yann Tiersen en concert au Festival International de Benicassim 2006 (dimanche)
Yann Tiersen en concert au Festival de l'Ilophone 2008
Yann Tiersen en concert au Festival Les Transmusicales 2008 (Samedi)
Yann Tiersen en concert au Festival La Route du Rock 2010 (vendredi)
Yann Tiersen en concert au Splendid (dimanche 17 avril 2011)
L'interview de Yann Tiersen (2 juin 2005)

En savoir plus :
Le site officiel de Yann Tiersen
Le Soundcloud de Yann Tiersen
Le Facebook de Yann Tiersen
Le site officiel de Lonski and Classen
Le Myspace de Lonski and Classen

Crédits photos : Laurent Hini (Toute la série sur Taste of Indie)


        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=