Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Kaolin
Kaolin  (Cinq7 / Wagram)  octobre 2010

Alors, pour faire partie de la "bande" Kaolin, il y avait différents critères. Tout d’abord, d’être un homme, ensuite, de disposer d’un capital capillaire supérieur à la moyenne, donc être méché comme un ado 2010 ou bien être barbu, voire les deux…

Bref, voilà le deuxième album du groupe, que j’ai trouvé terriblement décevant. Comme cinquante millions de petits moutons, j’avais craqué sur la rengaine "Partons vite" du premier album Mélanger les couleurs. Et je m’attendais à tout plein de gentilles chansons sympathiques pour ce nouvel opus, encore mieux puisque quatre ans plus tard. Raté.

C’est bien, c’est joli, mais ça manque d’un truc, je ne sais pas quoi. Comme un ciel sans étoile, c’est joli, mais ce n’est pas lumineux. Comme un beau garçon qui ne sourit jamais. C’est bien, mais ça me semble formaté dans quelque chose qui m’échappe.

Le succès les a peut-être rendus égocentriques pour ne trouver d’autre nom que Kaolin à l’album, mais au fond, aucun titre ne mérite non plus de figurer comme figure de proue. Ou bien les flammes du succès ont détruit leur âme de trouvère de la chanson.

Quelques nananana, quelques lalala, quelques rimes un peu creuses, pas vraiment d’histoire, que des petits bouts de phrases répétées en boucles ("C’est mieux comme ça") : "crois-moi, crois-moi, crois-moi, c’est mieux comme ça, comme ça, comme ça"... pffff. Ya même une chanson qui s’appelle "Crois-moi", ah, la redondance… Et sur "Sans importance" : "tu chantes toutoutoutou, et lalalala", vous auriez pu vous offrir les services d’un parolier les gars, faut pas pousser mémé dans les orties.

Ou chanter en anglais, tiens. Quitte à ne rien raconter, meumeumer dans une autre langue, on puisera dans nos souvenirs pour illustrer, plutôt que de chercher du sens où il n’y en a pas. Suis-je bête, "Shanana" est en anglais, "nanananananana" est universel.

Par contre, même si elle est un peu formatée (enfin je crois), bien droite, ya pas un son plus haut que l’autre, la musique est toute propre, un petit riff de guitare par-ci, des percussions par-là, un coup de maracas, et le tour est joué.

Pour finir, je les cite : "t’es pas méchant, tu serais même plutôt agréable, t’as pas non plus de malformations véritables, mais tu m’emmerdes". Voilà, c’est tout je n’aurai pas dit mieux. Tout ça pour ça, dommage. La prochaine fois peut-être ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album De retour dans nos criques de Kaolin
Kaolin en concert au Festival Europavox 2007
Kaolin en concert à Fête de la Musique 2007 (21 juin 2007)
Kaolin en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (vendredi)
L'interview de Kaolin (25 août 2010)

En savoir plus :
Le site officiel de Kaolin
Le Myspace de Kaolin


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 5 janvier 2020 : 360 jours avant 2021

Le temps passe, mais Froggy's Delight est toujours là, sans doute avec une nouvelle peau bientôt mais ce qui importe c'est ce que nous vous proposons à l'intérieur avec pour démarrer l'année une belle petite sélection à découvrir tout de suite !

Du côté de la musique :

"Broken toy" de Dirty Bootz
"Voix du ciel" de Ensemble Gilles Binchois
"Telemann : Frankfurt Sonatas" de Gottfried von der Goltz
"Lemon the moon" de Nitai Hershkovits
"Le rêve et la terre : Debussy, Ginastera" de Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandier
et toujours :
"Mozart, Youth symphonies" de Freiburger Barockorchester, Gottfried von der Goltz
"Gemma EP" de Gemma
"Emily the one" mix #7 de notre podcast Listen In The Bed en partenariat avec Radio Dio
"Né !" de Chris LeHache
"Constance" de David Giguère
"Années folles, Crazy Paris !" de François Chaplin, Marcela Roggeri
"Super parquet" de Super Parquet
Ca bouge à Saint Etienne avec :
- "Plastic Ono Utero", 7eme épisode du podcast Listen In Bed
- Rencontre avec MC Pampille autour de son album "Sur le banc de touche"

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Epaule de Dieu" au Théâtre L'Atalante
"Chien et Chat" à la Manufacture des Abbesses
"La Dame Céleste et Le Diable Délicat" au Studio Hébertot
les reprises :
'"Vertiges" au Théâtre de la Colline
'"Invisibles" à la MC93 de Bobigny
'"Vestiges Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Les Carnets de Harry Haller" au Théâtre du Roi R
"La Loi des prodiges" à La Scala
"Alexandra Pizzagali - C'est dans la tête" au Théâtre du Marais
"Matthieu Penchinat - Qui fuis-je ?" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles toujours à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Moderne Maharahaj, un mécène des années 1930" au Musée des Arts Décoratifs
"Collection Weisman & Michel : Fin de siècle - Belle Epoque (1880-1916)" au Musée de Montmartre
"Balzac & Grandville - Une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

"Les Siffleurs" de Corneliu Porumboiu
et la chronique des films sortis en décembre

Lecture avec :

"Juste une balle perdue" de Joseph D'anvers
"La séparation" de Sophia de Séguin
"Otages " de Nina Bouraoui
"Sukkwan island" de David Vann
et toujours :
"Un art de vivre à Paris" de France de Griessen
"Nino dans la nuit" de Capucine & Simon Johannin
"Nuit d'épine" de Christine Taubira
"On ne meurt pas d'amour" de Géraldine Dalban Moreynas
"Jacobins !" de Alexis Corbière
"La fabrique du crétin digital" de Michel Desmurget
"Le ghetto de l'intérieur" de Santiago H Amigorena

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture
- 9 février 2020 : On se calme et on se cultive
- 2 février 2020 : Place aux crèpes
- 26 janvier 2020 : Les rois des galettes
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=