Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Black Angels - Wall Of Death
L'Aéronef  (Lille)  lundi 7 février 2011

Le jeune d'aujourd'hui n'a jamais vraiment ressenti la transe d'un rock hallucinatoire des années 70. Tout juste est-il capable de fredonner un peu bourré sur "Light my fire" en fond de soirée rétro.

C'est d'ailleurs le jeune d'aujourd'hui croyant avoir tout compris aux Pink Floyd qui s'avance sur la scène de l'Aéro, en première partie de The Black Angels.

Wall Of Death, c'est le nom de son groupe, qui est pourtant bien loin du métal apocalyptique qu'il présage. Il essaie plutôt de nous proposer un revival de rock progressif, à grands coups de solos de guitare psychédélique et de voix torturée.

Et c'est bien là que le bât blesse : là où les amis du jeune trouvent l'exercice de style sympathique, les autres sourient face à ce dépoussiérage raté, bien tenté mais qui s'écroule à chaque parole du chanteur. Le groupe ferait mieux de se trouver une nouvelle voix, et bien vite, tant l'actuelle bride la performance qui, du reste, aurait pu être appréciable.

Le jeune d'aujourd'hui est un peu idiot, il faut l'avouer. On lui a dit que les Black Angels c'était bien et "total trippant", ça lui suffit à être de la partie. Avec quelques verres de trop qui le font beugler d'un bout à l'autre de la salle. Pour "tripper", il faut bien se mettre en condition. D'ailleurs, il commence presque déjà à divaguer en fixant la pochette du dernier album, Phosphene dream, qui s'affiche en fond de scène.

The Black Angels, c'est acide, limite corrosif. La blonde se démène à la batterie, le barbu gémit et crie, le bassiste pose les jalons de ces morceaux transcendants qu'on croirait par moments invocations chamaniques. Dommage que le jeune ne connaisse pas vraiment leurs albums, il saurait apprécier la setlist plutôt bien équilibrée : retrouvailles de vieux morceaux aimés tels que "Mission district", hypnotique, ou le très bon "You on the run" en rappel, mais aussi découverte des nouveaux tubes moins sombres à tendance Beach Boys tels que l'emballant "Telephone".

Le groupe commence à étirer son répertoire avec l'exercice réussi de "Phosphene dream", qui pioche dans de nouveaux genres, tout en gardant leur identité lancinante et hypnotique.

Le jeune est conquis, en est pour preuve ses hochements de tête en écoutant "Science killer" : il est envoûté. Pour les autres, la transe tarde à venir.

Cette musique si prenante appelle à la proximité, et la grande salle de l'Aéronef semble quelque peu surdimensionnée. On regrette d'entendre un son aplati, privé des richesses qu'une performance live aurait pu sublimer.

The Black Angels ont déroulé une prestation impeccable, à la hauteur de leurs enregistrements. Le connaisseur regrettera peut-être un peu la platitude de l'ambiance, mais le jeune lui repartira ravi de la découverte. Quoiqu'il en soit, tous sont sortis de la salle en ayant la même mélodie en tête : "You never call my name...". Le groupe a réussi l'exploit de poser une autre brique dans le mur d'un rock qui est inlassablement au goût du jour.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Phosphene Dream de The Black Angels
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du dimanche - Wallis Bird - The Temper Trap - Success - The Black Angels
The Black Angels en concert à l'Elysée Montmartre (8 décembre 2008)
The Black Angels en concert au Festival La Route du Rock 2010 (vendredi)
The Black Angels en concert au Festival Rock en Seine 2010 (dimanche 29 août 2010)
The Black Angels en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Dimanche
The Black Angels en concert à L’Aéronef (dimanche 22 septembre 2013)
The Black Angels en concert au Festival La Route du Rock #28 (édition 2018)
Wall Of Death en concert au Festival Les Indisciplinées #8 (édition 2013) - 7 & 8 novembre

En savoir plus :
Le site officiel de The Black Angels
Le Myspace de The Black Angels
Le Myspace de Wall Of Death

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


Léa S.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=