Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Avant l'aube
Raphaël Jacoulot  mars 2011

Réalisé par Raphaël Jacoulot. France. Comédie dramatique. Durée : 1h44. (Sortie le 2 mars 2011). Avec Jean-Pierre Bacri, Vincent Rottiers, Sylvie Testud, Ludmila Mikaël, Céline Sailette, François Perrot, Xavier Robic et India Hair.

Ce n’est pas faire offense à Raphaël Jacoulot d’écrire qu’avec "Avant l’aube" il choisit délibérément de s’inscrire dans un genre très français, celui du film d’atmosphère. Avec un scénario très construit, sans aspérités, une distribution crédible avec un Jean-Pierre Bacri au meilleur de sa sobriété, il prend le prétexte de l’intrigue policière pour proposer à son spectateur de passer grâce à lui quatre-vingt dix bonnes minutes de bon cinéma.

Démarche modeste et honnête, ambitionnant de divertir sans esbroufe, sans 3D et sans effets spéciaux autres que quelques dérapages automobiles, le travail de Jacoulot est estimable. Il serait par exemple injuste de parler d’académisme, encore plus de voir cet "Avant l’aube" comme un téléfilm bénéficiant du grand écran.

Non. Ce cinéma post-classique, qui trouve ses origines lointaines dans des adaptations de Simenon ou de Patricia Highsmith, est bien au-dessus des dix ou quinze derniers Chabrol paresseux et rappelle plutôt ce maître quelque peu oublié aujourd’hui, Michel Deville période "Eaux profondes".

S’il fallait rapprocher Jacoulot de ses contemporains, ce serait Denis Dercout qu’il faudrait citer : mêmes manière propre, précise et parfois appliquée de mener le jeu, même intérêt pour les acteurs, même utilisation astucieuse d’un soupçon de psychanalyse pour expliquer les rapports des personnages, même souci de ne pas laisser son spectateur dans les fausses ambiguïtés. D’ailleurs, "Avant l’aube" est un titre pas très éloigné de "Demain, dès l’aube", le dernier film de l’auteur de "La Tourneuse de pages".

Bien sûr, à l’instar des critiques faites à Dercourt, certains reprocheront à Jacoulot de ne viser qu’à traiter parfaitement un récit conventionnel. Mais on peut aisément retourner l’objection : si Jacoulot remet au final une partition classique, il intègre dans chaque mouvement des variations originales, avec notamment des scènes croisées entre les différents protagonistes toujours bien venues.

On soulignera évidemment la prestation formidable du jeune Vincent Rottiers, qui n’est pas un faire-valoir face à Bacri et qui se sort d’un rôle plutôt mutique sans surcharger son lourd silence. Selon l’adage, il devrait faire une belle carrière, à condition qu’il tombe sur d’autres Raphaël Jacoulot dont le point fort sera la direction d’acteurs et qui feront en sorte qu’il ne suive pas la pente fatale de la "Benoîtmaginelisation".

Par ailleurs, ceux qui s’inquiétaient pour l’avenir de Sylvie Testud seront rassurés : dans "Avant l’aube", elle commence une carrière de policière décalée très prometteuse qui devrait convaincre une grande chaîne.

N’offrant pas forcément matière à beaucoup de commentaires, "Avant l’aube" est un film vraiment réussi qui devrait certainement permettre à Raphaël Jacoulot d’obtenir la direction d’oeuvres plus ambitieuses que celle-ci, au moins sur le papier.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 4 avril 2021 : La Culture encore Chocolat

Vaccins pour tous avant le retour de la culture pour tous ? On espère pourtant que les lieux de cultures (et les restaurants) réouvriront avant que tout le monde soit vacciné... L'espoir fait vivre. En attendant voici de quoi se faire du bien chez soi avec notre sélection culturelle hedbomadaire. On commence par le replay de la MAG #24

Du côté de la musique :

"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites décourtes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone
et toujours :
"Blue shaman" de Abaji
"Separated" de Bingo Club
"World's most stressed out gardener" de Chad VanGaalen
"Hymnes à l'amour, deuxième chance" de Christophe Monniot & Didier Ithursarry
"A principiu" de L'Alba
"L'ambulancier" de L'Ambulancier à retrouver également en interview
"Heavy grounds" de Liquid Bear
"Live" le mix 17 de la saison 2 de Listen In Bed à écouter en ligne
"Nouveux mondes" de Samuel Strouk
"Love leave traces" de Stéphanie Lemoine
"Tail man was here" de Surnaturel Orchestra

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Bigre, mélo burlesque " de Pierre Guillois, Olivier Martin-Salvan et Agathe L'Huillier
"Einstein on the beach" de Philip Glass et Robert Wilson
"Les Justes" d'Albert Camus
"Le dépeupleur " de Michel Didym
"Vacances de rêve" d'Olivier Lejeune
"Les Caves" des Frères Taloche"
"Max Bird - L'Encyclo-spectacle"
“Acqua Alta” de Adrien B et Claire M
"Madame Arthur dépousiière Queen"
et un concert "L'Oiseau de feu" d'Igor Stravinski

Expositions :

en virtuel :
"Amour, une histoire des manieres d'aimer" au Louvre-Lens
"Pharaon, Osiris et la Momie" au Musée Granet
L'œil de Huysmans. Manet, Degas, Moreau" au Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
"Global(e) Resistance" au Centre Pompidou
"Christian Dior, couturier du rêve" au Musée des Arts Décoratifs
"Correspondances (Gérard Garouste - Marc-Alain Ouaknin)" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home en vidéo gratuite :
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"Caramel" de Nadine Labaki
"Syngué Sabour - Pierre de patience" de Atiq Rahimi
"De bruit et de fureur" de Jean-Claude Brisseau
"Le Retour de Martin Guerre" de Daniel Vigne
"L'âme du tigre" de François Yang
"Comme des voleurs (à l'Est) Comme des voleurs de Lionel Baier
en VOD :
"The Last Tree" de Shola Amoo

Lecture avec :

"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth
et toujours :
"Autopsie d'un drame" de Laurent Combalbert
"Histoire antique, histoire ancienne ?" de François Lefèbre
"L'appel du cacatoès noir" de John Danalis
"Lily a des nénés" de Geoff
"Malamute" de Jean-Paul Didierlaurent
"No war" de Anthony Pastor

Du côté des jeux vidéos :

N'hésitez pas à nous suivre sur la TV de Froggy's Delight et profiter des directs et des replays jeux vidéo tout au long de la semaine

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=