Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Avant l'aube
Raphaël Jacoulot  mars 2011

Réalisé par Raphaël Jacoulot. France. Comédie dramatique. Durée : 1h44. (Sortie le 2 mars 2011). Avec Jean-Pierre Bacri, Vincent Rottiers, Sylvie Testud, Ludmila Mikaël, Céline Sailette, François Perrot, Xavier Robic et India Hair.

Ce n’est pas faire offense à Raphaël Jacoulot d’écrire qu’avec "Avant l’aube" il choisit délibérément de s’inscrire dans un genre très français, celui du film d’atmosphère. Avec un scénario très construit, sans aspérités, une distribution crédible avec un Jean-Pierre Bacri au meilleur de sa sobriété, il prend le prétexte de l’intrigue policière pour proposer à son spectateur de passer grâce à lui quatre-vingt dix bonnes minutes de bon cinéma.

Démarche modeste et honnête, ambitionnant de divertir sans esbroufe, sans 3D et sans effets spéciaux autres que quelques dérapages automobiles, le travail de Jacoulot est estimable. Il serait par exemple injuste de parler d’académisme, encore plus de voir cet "Avant l’aube" comme un téléfilm bénéficiant du grand écran.

Non. Ce cinéma post-classique, qui trouve ses origines lointaines dans des adaptations de Simenon ou de Patricia Highsmith, est bien au-dessus des dix ou quinze derniers Chabrol paresseux et rappelle plutôt ce maître quelque peu oublié aujourd’hui, Michel Deville période "Eaux profondes".

S’il fallait rapprocher Jacoulot de ses contemporains, ce serait Denis Dercout qu’il faudrait citer : mêmes manière propre, précise et parfois appliquée de mener le jeu, même intérêt pour les acteurs, même utilisation astucieuse d’un soupçon de psychanalyse pour expliquer les rapports des personnages, même souci de ne pas laisser son spectateur dans les fausses ambiguïtés. D’ailleurs, "Avant l’aube" est un titre pas très éloigné de "Demain, dès l’aube", le dernier film de l’auteur de "La Tourneuse de pages".

Bien sûr, à l’instar des critiques faites à Dercourt, certains reprocheront à Jacoulot de ne viser qu’à traiter parfaitement un récit conventionnel. Mais on peut aisément retourner l’objection : si Jacoulot remet au final une partition classique, il intègre dans chaque mouvement des variations originales, avec notamment des scènes croisées entre les différents protagonistes toujours bien venues.

On soulignera évidemment la prestation formidable du jeune Vincent Rottiers, qui n’est pas un faire-valoir face à Bacri et qui se sort d’un rôle plutôt mutique sans surcharger son lourd silence. Selon l’adage, il devrait faire une belle carrière, à condition qu’il tombe sur d’autres Raphaël Jacoulot dont le point fort sera la direction d’acteurs et qui feront en sorte qu’il ne suive pas la pente fatale de la "Benoîtmaginelisation".

Par ailleurs, ceux qui s’inquiétaient pour l’avenir de Sylvie Testud seront rassurés : dans "Avant l’aube", elle commence une carrière de policière décalée très prometteuse qui devrait convaincre une grande chaîne.

N’offrant pas forcément matière à beaucoup de commentaires, "Avant l’aube" est un film vraiment réussi qui devrait certainement permettre à Raphaël Jacoulot d’obtenir la direction d’oeuvres plus ambitieuses que celle-ci, au moins sur le papier.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=