Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lorenzo Lotto
Scuderie del Quirinale  (Rome)  Du 2 mars au 12 juillet 2011

Dans le cadre d'une programmation consacrée aux grands maîtres italiens, après Antonello da Messina, Giovanni Bellini et Le Caravage, la Scuderie del Quirinale présente une exposition monographique consacrée à Lorenzo Lotto, maître de la Renaissance italienne dont l'oeuvre singulière assure la transition entre la transition entre le classicisme et le baroque.

La monstration conçue sous le commissariat de Giovanni Carlo Federico Villa, professeur d'histoire de l'art à l'université de Bergame, se déroule selon un parcours chrono-stylistique sur deux niveaux, le premier étant consacré à la peinture de dévotion, le second au portraits et scènes de genre.

Lorenzo Lotto, un autre regard sur le Cinquecento

A travers un parcours riche de près d'une soixantaine d'oeuvres emblématiques de provenance internationale et, pour la plupart, présentées pour la première fois, elle permet de découvrir un artiste majeur qui connut la notoriété de son temps mais fut éclipsé dans l'Histoire de l'art par les géants que furent ses contemporains Le Titien, Michel Ange et Raphaël et fut tiré de l'oubli au 19ème siècle grâce à l'historien d'art américain spécialiste de la Renaissance italienne, Bernard Berenson.

Surnommé "le génie inquiet de le Renaissance", Lorenzo Lotto, bien que né à Venise et formé à l'école bellinienne, est l'auteur d'une oeuvre atypique qui se crée en marge tant de l'art pratiqué dans les deux capitales culturelles italiennes que sont Rome et Venise, travaillant au gré de ses séjours à Trévise et Bergame.

Très religieux, il a oeuvré dans tous les registres et tous les formats, du tableau d'autel monumental au portrait, guidé par le même souci du réalisme, d'un art de vérité et d'humanité qui restitue les émotions simples, certes parfois jusqu'au pathétique mais écartant toute emphase et rhétorique pour les peintures de dévotion.

"L'Annonciation de Recatini", retenue comme visuel de l'exposition, ses douces madones à l'enfant toutes de bleue vêtues ou le très singulier tableau "Le portement de croix" qui se présente comme un gros plan sur le visage du Christ sont à cet égard particulièrement émouvants.

Influencé par la peinture flamande, il développe son propre langage stylistique avec de forts contrastes lumineux et un chromatisme pur avec des pigments novateurs.

Par ailleurs, Lotto est considéré comme le premier à expérimenter l'humanisation du portrait pour tendre vers le portrait psychologique.

Avec l'exposition consacrée aux préraphaélites ("Dante Gabriel Rossetti - Edward Burne-Jones - Le mythe de l'Italie dans l'angleterre victorienne") à la Galerie Nationale d'Art Moderne, sans aucun doute l'une des deux expositions incontournables à ne pas rater lors d'un week end printanier à Rome.

 

En savoir plus :

Le site officiel de la Scuderie del Quirinale

Crédits phot : DR


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=