Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Peter, Bjorn & John - Sarah Blasko
Le Point Ephémère  (Paris)  samedi 9 avril 2011

Depuis deux mois, ce concert était sold out alors que le nouvel album vient à peine de sortir. Il faut dire que la salle est minuscule, environ 250 personnes, pour un groupe de cette stature offrant au public une proximité bienvenue avec le groupe. Ce concert ressemble plus un tour de chauffe qu'à la tournée mondiale qui forcément devrait bientôt suivre. L'ami qui devait m'accompagner n'ayant pu venir, en à peine deux minutes, je revendais ma place à une jeune britannique très heureuse de cette aubaine.

En première partie, Sarah Blasko offrait une prestation très sage mais pleine de charme. Chantant et jouant de la guitare sèche ou du cuatro, elle était accompagné d'un guitariste pour électriser ses ballades. On reconnaissait "We won't run" ou "All I want" dans des versions dénudées qui laissaient beaucoup de place à la voix légèrement voilée de Sarah. La timide chanteuse australienne expliquera qu'elle habite désormais à Brighton, ce qui lui permet d'écouter FIP pour améliorer son français, mais elle n'osera s'adresser au public parisien que pour lui dire "je m'appelle Sarah". Les applaudissements furent nourris pour une bien jolie prestation.

A l'entracte, en raison de la chaleur, nombreux furent les spectateurs qui sortirent prendre l'air ou allèrent se faire servir une bière au bar. C'était le moment de jouer des coudes pour se rapprocher de la scène. Comme le public n'était pas composé de bikers chauffés à la bière, mais essentiellement de trentenaires à l'air bien dans leur peau et propres sur eux, dont la moitié étaient des femmes, la tâche ne se révélait pas trop difficile.

Dès l'entrée en scène du trio suédois, le public montrait qu'il était conquis d'avance en criant et en tapant dans les mains. Le concert commençait avec des chansons avec lesquelles le public n'est pas encore habituées puisque nombreuses sont celles extraites du dernier album : "May is macaber", "It don't move me" (extrait de l'album Living Things sorti en 2009) ou "Eyes". Mais Peter saute partout sur la scène, Björn se penche vers le public pour le faire taper dans les mains. La sauce prend bien. Le nouveau single "Second Chance" est entraînant et très efficace en live. "Dig a little deeper" se révèle un peu moins accrocheur, les choeurs interprétés par Björn étrangement traînant.

Le public ne semble pas surpris par le nouveau look, chevelu et barbu, des suédois. En raison de la chaleur dans la salle et de l'énergie avec laquelle ils interprètent leurs chansons, John et Björn ne tardent pas à abandonner leurs blousons. Le concert continue avec toujours autant d'entrain. "Picasso blue period" est entièrement réorchestré sans synthétiseur. "Let's Call it off", extrait de leur album le plus vendu Writer's Block, remporte un gros succès à l'applaudimètre. L'échange avec le public est très fort, Peter se permet même de descendre de scène pour aller jouer de la guitare au milieu de la fosse aussi loin que peut l'emmener le câble de sa guitare. En dernier morceau de cette première partie, "I know you don't love me" se termine dans une ambiance proche d'un concert de My Bloody Valentine.

Au retour, Peter a troqué sa chemise de bûcheron pour une marinière plus adaptée à la température dans la salle. La version de "Nothing to worry about" est blues, accompagnée à l'harmonica. de nouveau, Peter descend au milieu du public et joue de l'harmonica en dansant une étrange gigue. Le public est chaud bouillant. Les récents "(Don't let them) Cool off" avec son refrain entraînant, et "Down like me", avec sa fin guitareuse et larsens, ne font pas retomber la pression, bien au contraire.

En second rappel, tout le monde attend "Young Folks", c'est pourtant avec "Paris 2004" qu'ils reprennent. Peter explique qu'en Hollande, ils ont interprété "Amsterdam" mais que ce soir ce sera "Paris". Ensuite arrive enfin "Young Folks" que tout le public attendait. Une version musclée, essentiellement portée par la basse de Björn et la batterie et les percus de John. Peter descend de nouveau dans la salle, ma voisine au bord de l'hystérie me bouscule pour l'approcher et peut-être le toucher. Vient ensuite le survitaminé "Black book" chanté par John. Le dernier morceau sera une reprise des Nerves "When you find out" que Peter, Björn et John termineront dans un joyeux et jouissif chaos sonore proche des fins de concert des Jesus & Mary Chain.

Après avoir salué, remercié le public, ils ne prennent même pas le temps de se poser et descendent dans la salle pour signer disques, t-shirts, tickets de concert, embrasser les fans et se faire prendre en photo, le tout avec une gentillesse et une disponibilité rarement vue. La jeune femme qui m'a acheté le ticket m'aperçoit et vient me serrer la main pour me remercier encore une fois de lui avoir permis d'assister à un tel concert.

C'est vrai que des concerts comme cela, avec un bon son, une présence forte sur scène, un échange avec le public, de la générosité et de la gentillesse, on en redemande. La prochaine fois, ils reviendront certainement dans une salle plus grande. Mais surtout ne les ratez pas!

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Seaside Rock de Peter Bjorn and John
La chronique de l'album Gimme Some de Peter Bjorn and John
Peter Bjorn and John en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (mardi)
L'interview de Peter Bjorn and John (1er mars 2011)
La chronique de l'album As day follows night de Sarah Blasko
Sarah Blasko en concert aux Etoiles (jeudi 19 mai 2016)
L'interview de Sarah Blasko (mercredi 4 mai 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Peter Bjorn and John
Le Myspace de Peter Bjorn and John
Le site officiel de Sarah Blasko
Le Soundcloud de Sarah Blasko
Le Facebook de Sarah Blasko


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Peter Bjorn & John (01 mars 2011)
Sarah Blasko (4 mai 2016)


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=