Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Archive
Le Grand Rex  (Paris)  lundi 4 avril 2011

Ah les orchestres symphoniques !

Quelle belle invention pour tout un tas de groupes pop trop empressés de s'en servir pour remplir le vide autour de leurs chansons, histoire de se donner l'air brillant (ça n'a rien à voir mais je viens de voir une affiche "Calogero symphonique" dans le métro) !

Fort heureusement, beaucoup d'autres ont su utiliser le potentiel de ces ensembles pour apporter une vraie valeur ajoutée à leurs compositions, grâce à des arrangements adaptés plutôt que du simple remplissage sonore, et une conduite intelligente de l'orchestre, c'est-à-dire sans en demander trop pour ne pas avoir l'air de jouer des reprises d'André Rieu, mais en utilisant à bon escient l'orchestre pour mettre en valeur tant les morceaux du groupe que la qualité de l'orchestre.

Tout ça pour dire qu'Archive s'est donc offert une tournée avec orchestre et qu'assister à ce concert était à la fois entouré d'une joie teintée d'impatience et de quelques craintes tout de même. Au final, la joie et les craintes étaient eu rendez vous. Merci Archive !

Au rang des déceptions d'abord, le traitement infligé aux chants. Très en avant par rapport à la musique et avec une réverbération bien trop forte à mon goût, cela donnait parfois l'impression confuse d'assister à une animation de supermarché, pire de fête foraine.

Autre source de frustration, le manque d'énergie sur toute la première partie du concert, disons jusqu'à "Finding it so hard" en gros. Jusqu'à ce moment, on avait plutôt l'impression que quelqu'un avait juste poussé un peu fort la chaîne hi-fi. Il manquait ce déclencheur, ce truc en plus qui n'existe qu'en live et qui vous prend directement au bide. Évidemment je vous vois venir, vous les fans inconditionnels, me disant que c'est faux et que dès les premières notes de "Lights", vous étiez en transe mais ça ne compte pas.

Pour en finir avec les griefs, on pourra citer les percussions relativement peu présentes, les parties pré enregistrées lancée d'un doigt par un clavier qui passe le reste du morceau à se taper sur les cuisses, ou encore certains titres exécutés avec trop de précipitation et peu de conviction, comme le très frustrant "Again" final, qui manquait cruellement d'énergie et placé là pour faire plaisir au fan et lui signifier qu'après ça, le concert est forcément fini.

Mais, malgré cela le concert était tout de même plutôt réussi, je vous rassure. Déjà, la setlist était assez réussie, bien équilibrée entre vieux et neuf mais surtout parfaite pour dispenser à la fois un rock hypnotique ("Bullets") et des passages plus calmes sur lesquels l'orchestre faisait montre de tout son talent.

Des hauts (beaucoup) et des bas (forcément trop) donc pendant presque deux heures de concert. Deux heures durant lesquelles à défaut d'avoir redécouvert les chansons du groupe sous un réel nouveau jour malgré l'orchestre, on aura eu plaisir à entendre "I will fade", "Fold" ou "Controlling crowds" dans des versions plus libres, plus folles et donc uniques.

Et c'est bien là le plus important que de partager un moment unique avec un groupe que l'on aime, en leur pardonnant aisément quelques imperfections et encore plus le fait de ne pas avoir fait exactement le concert dont on rêvait. Pour cela on retournera les voir, et pour la perfection, il reste les indémodables albums.

En tout cas le fan a adoré, standing ovation, rappel à en perdre la voix (mention spéciale à mon voisin et ses cris de veau) et applaudissements à tout rompre... C'est un signe, non ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Noise de Archive
La chronique de l'album Lights de Archive
La chronique de l'album Controlling Crowds de Archive
La chronique de l'album With us until you're dead de Archive
La chronique de l'album Restriction de Archive
Archive en concert au Festival des 3 éléphants 2006
Archive en concert à l'Ancienne Belgique (6 octobre 2006)
Archive en concert au Festival Europavox 2007
Archive en concert au Nouveau Casino (2 avril 2009)
Archive en concert au Fil (mercredi 27 janvier 2010)
Archive en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mercredi 14)
Archive en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Dimanche
Archive en concert au Grand'place (samedi 9 juillet 2011)
Archive en concert au Festival Rock en Seine 2011 (dimanche 28 août 2011)
Archive en concert au Zénith (vendredi 16 novembre 2012)
Archive en concert au Festival Les Paradis Artificiels #7 (édition 2013) - vendredi 12 avril
Archive en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Vendredi

En savoir plus :
Le site officiel de Archive
Le Myspace de Archive

Crédits photos : David Didier (Toute la série sur Taste of Indie)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau

On attaque la troisième semaine de confinement. On ne va pas baisser les bras, et nous vous proposons encore un joli contenu histoire de s'oxygéner le cerveau comme on peut. C'est parti.

Du côté de la musique :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds
et toujours :
"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
une comédie contemporaine avec la captation de la création originelle de "Art"
du boulevard avec :
le streaming de "Fleur de cactus"
le streaming de "Jo"
un classique revisité avec la captation de "Peer Gynt"
une évocation de l'univers de Lewis Caroll avec la captation de "Lewis versus Alice"
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" :
"Peau de vache"
avec Sophie Desmarets
et "La Puce à l'oreille" avec Louis de Funès
une gourmandise pour fan addict avec Fabrice Luchini en vidéo dans "Le point sur Robert"
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Paradoxe amoureux"
"Dieu habite Dusseldorf"
"ABC D'airs"

Expositions :

en toute tranquillité mais musicales avec sur le Musée de la Sacem :
"L'Opérette" de son Age d'or à la Belle Epoque au regain d'engouement avec sa réactivation par des compagnies contemporaines tels "Azor" et "La Grande duchesse de Gerolstein"
et celle dédiée à son roi "Jacques Offenbach"
au Musée de la Monnaie de Paris :
la visite virtuelle des collections permanentes et la visite de sa dernière exposition en date "Kiki Smith"
et passer les frontières avec la visite virtuelle des collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

Ciné-Club at home avec :
"Blue Velvet" de David Lynch
"Casanova" de Federico Fellini
"Les 39 marches" d'Alfred Hitchock
le téléfilm "Paris Best" de Philippe Lioret
et des films récents sortis en DVD :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"Alice et le maire" de Nicolas Pariser
"Noura" de Hinde Boujemaa

Lecture avec :

"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot
et toujours :
"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=