Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Solidays 2004
AIDES 

Créée en 1984, reconnue d'utilité publique en 1990, AIDES est la première association française de lutte contre le sida dont l'action repose sur des principes de non jugement et de respect des personnes dans leur intégrité, dans leur identité et dans leurs choix de vie.

Composée de quelques salariés et essentiellement de volontaires,AIDES c'est une démarche communautaire et une relation d'écoute pour permettre aux personnes touchées directement ou indirectement par le sida de s'organiser face à ce fléau . C'est également une action militante pour défendre le droit des personnes touchées par le VIH, les populations vulnérables et combat l'exclusion.

AIDES était présente à Solidays avec un stand qui proposait aux jeunes un parcours très intéressant. Nous avons rencontré Philippe Legay qui nous commente cette initiative.

Pouvez-nous nous dire qu’elle est votre démarche dans ce festival ?

Nous proposons un parcours qui est basé sur un jeu de rôles qui permet de s’identifier à une personne séropositive et/ou à l’ami(e) d’une personne séropositive pour prendre conscience des difficultés vécues tant au plan affectif que professionnel ainsi qu’auprès des divers organismes sociaux pour l’accès aux soins, la prise en charge par la sécurité sociale et toutes les contraintes administratives qu’il faut affronter alors que l’on est dans une situation de souffrance. A la fin du parcours nous effectuons un débriefing du jeu de rôles dans lequel certains s’investissent de manière très forte.

Quelles sont les personnes qui viennent faire ce parcours ?

Le public de Solidays est traditionnellement constitué de jeunes. Donc nous recevons des 16-25 ans qui sont relativement bien avertis des problématiques de prévention mais en revanche pas du tout informés des problématiques sociales que peut engendrer l’exclusion et la maladie. C’est donc intéressant pour eux de toucher du doigt ces réalités. Simultanément, nous faisons quelques piqûres de rappel tant sur le traitement d’urgence que sur le préservatif masculin et le préservatif féminin qui demeure encore très peu connu qui permettent une bonne alternance dans un couple séro-différent qui doit se protéger en permanence.

Nous répondons encore beaucoup aux questions autour de la rupture du préservatif masculin : lorsque l’on identifie les causes on s’aperçoit qu’il peut être déroulé dans le mauvais sens. Nous constatons aussi que le gel lubrifiant à base d’eau est très peu utilisé. Dans l’inconscient collectif, il est perçu comme un outil de prévention réservé à la sodomie alors que la lubrification naturelle chez la femme n’est pas toujours évidente ni suffisante. Il faut rappeler le confort et le plaisir que cela apporte.

Comme toutes les associations, nous nous attachons à parler de plaisir en même temps que prévention. Nous pensons que c’est une bonne manière de faire passer le message.

Vous fonctionnez avec des bénévoles. A l’entrée de votre stand il est indiqué que vous recherchez des candidatures. Y a-t-il une pénurie sur ce point ?

Oui. Après l’année 1996 qui marque l’arrivée des tri-thérapies et année de médiatisation forte sur les nouvelles perspectives de vie avec le VIH, toutes les associations de lutte contre le sida constatent une diminution en termes de forces vives volontaires et bénévoles. Mais nous constatons, et particulièrement à AIDES, que les personnes qui viennent sont très investies, conscientes des problématiques sociales, très vigilantes et concernées.

Le différentiel quantitatif est donc un peu compensé par l’implication de ceux qui vous rejoignent.

Oui en partie. Et aujourd’hui AIDES a un nombre de volontaires que l’on pourrait qualifier de restreint mais son réseau de sympathisants, d’amis, des personnes qui viennent en renfort à des actions comme celle-ci, pour de grosses opérations, fait de AIDES une association forte qui a une bonne couverture géographique au niveau national.


 

Pour en savoir plus :

www.aides.org


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=