Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Young Gods - Cercueil
4AD  (Diskmuide, Belgique)  jeudi 14 avril 2011

Je me souviens de cette soirée, celle dont personne ne se souvient, celle dans un bar où l'alcool a coulé à flot. Au cours de cette soirée, un ami (appelons le M. Welsh) me vante les mérites des Young Gods, je ne connais pas ce groupe, mais on me le présente ici comme le meilleur groupe du monde.

Deux jours plus tard, je reçois un mail de la rédaction me proposant d'aller voir les Young Gods en Belgique, qui me parle une nouvelle fois de meilleur groupe du monde. Intrigué, j'accepte et me voici donc en Belgique, au 4AD, pour savoir si la rumeur est fondée ou non.

On ne va pas se mentir, l'on m'avait également prévenu que la bière était bon marché et donc profitable. D'ailleurs, les frigos situés à l'arrière du bar me rappellent étrangement ceux que l'on peut trouver dans une morgue, ceux où l'on met les cercueils. De plus, si la bière n'est pas à votre goût, il est possible de commander un cercueil (cocktail pour inconscient).

C'est donc dans une atmosphère portée par la métablague que Cercueil ouvre le bal. Dès les premières notes, le ton est donné, l'ambiance est glaciale, la lumière froide, je suis vivant mais j'ai peur.

Malgré une atmosphère tendue, le trio emporte le public avec brio, grâce à des rythmiques aussi efficaces qu'entêtantes qui invitent à découvrir le côté sombre de l'ecstasy et donc la transe.

Il en sera d'ailleurs beaucoup question ce soir. Par transe, j'entends bien evidemment dédoublement de personnalité, la salle se remplissant mystérieusement de doubles maléfiques pendant l'entracte.

Ils sont plus ou moins effrayants, sexuellement libérés, ou proches de Harvey Dent/Double-Face car tombés dans l'acide et prêts à accueillir l'explosion de trans-electro psychédélique des Young Gods.

Comme dit précédemment, je ne connaissais pas ce groupe, et j'ai décidé de ne pas écouter avant le concert. Il m'est donc impossible de parler de telle ou telle chanson.

En revanche, j'ai eu très peur lors de la deuxième chanson, lorsque le chanteur s'est mis à chanter en français "tout le monde". Je me suis dit "Dear Lord, encore un connard qui veut jouer dans la même cour de tocard que Megadeth ("A tout le monde", cette chanson admirablement médiocre).

Mais cette impression s'est vite dissipée et j'ai repensé à une théorie de Chuck Klosterman sur Led Zeppelin. Cette théorie prétend que le dirigeable devient obligatoirement le groupe préféré de quiconque l'écoute, que cela dure l'espace d'une seconde, ou d'une vie.

Et c'est en se basant sur cette théorie que les Young Gods étaient effectivement le meilleur groupe du monde hier soir. Mais finalement est-ce un exploit ?

Je me souviens d'avoir assisté à un concert intimiste d'un mauvais groupe garage, The Nominals, et malgré le fait qu'ils ne savaient pas jouer, leur dernier morceau fut un grand moment de musique, parfaitement interprété avec une sincérité proche des seins de Marianne Faithfull, une fraîche journée de printemps dans la campagne anglaise.

Et paradoxalement, ce groupe minable fut à ce moment précis le meilleur groupe du monde, oui Monsieur ! Par contre, les Young Gods le sont pendant plus de deux heures, et quasiment tout les soirs et ce, depuis 20 ans.

Alors je ne dirais pas que M. Welsh a raison, je dirais simplement qu'il n'a pas tort !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album XXY - XX years 1985-2005 de The young Gods
La chronique de l'album Super ready-Fragmenté de The Young Gods
La chronique de l'album Everybody Knows de The Young Gods
La chronique de l'album Data Mirage Tangram de The Young Gods
The Young Gods en concert au Nouveau Casino (5 décembre 2005)
The Young Gods en concert au Centre Culturel Suisse (19 avril 2007)
The Young Gods en concert à La Maroquinerie (21 mai 2007)
The Young Gods en concert à La Boule Noire (29 mai 2008)
The Young Gods en concert au Fil (5 mars 2009)
The Young Gods en concert à La Maroquinerie (mardi 7 décembre 2010)
L'interview de The Young Gods (19 avril 2007)
L'interview de The Young Gods (7 décembre 2010)
Cercueil en concert au Festival Les Transmusicales 2009 (Jeudi)
Cercueil en concert au Grand Mix (mardi 29 mars 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de The Young Gods
Le Myspace de The Young Gods
Le site officiel de Cercueil
Le Myspace de Cercueil

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


Sam Nolin         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=