Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Catherine Ringer
Le Fil  (Saint-Etienne)  mercredi 20 avril 2011

Ce soir là, je roulais fièrement et tranquillement au volant de ma voiture, la radio à bon volume comme d'hab'... enfin je roulais fièrement et tranquillement, car à notre époque c'est un luxe de pouvoir s'offrir ses pleins de carburants et tranquillement justement pour ne pas trop consommer... contradictoire moi ?

Bref assez tergiversé, vive les parenthèses interminables, tout cela pour dire qu'un bon vieux tube arriva directement au creux de mes oreilles pour me sortir de ma conduite lascive "Je n'veux pas t'abandonner, mon bébé" et la je me rends compte que cette voix c'est justement celle que je vais écouter ce soir. Cette voix reconnaissable d'entre mille, c'est celle de Catherine Ringer !

Son entrée fut saisissante, même si le public d'une fin de XXème siècle (et oui pas d'ados ce soir, les années 80/90 ils ne connaissent pas) était conquis d'avance.

Quelle présence ! Une belle dame, énergique, prête à donner le meilleur d'elle-même. Et sa voix qui, dès les premiers mots, nous parait si familière car elle a tant bercé nos oreilles et depuis quelques décennies !

Catherine est là pour nous présenter son nouvel album, Ring n' Roll qui sortira normalement le 2 mai, dont on connait déjà le single "Pardon" diffusé à la radio. Pour cette tournée, elle a composé sa dream team : un batteur, un bassiste, un claviériste et un jeune guitariste au nom de Raoul Chichin... Ça ne vous dit rien ? Si si, c'est le fils de Catherine et Fred Chichin (disparu tragiquement fin 2007), les Rita Mitsouko themselves !

Raoul ne paraissait pas très à l'aise dans ses baskets au départ, mais c'était une fausse impression car épaulé par les autres musiciens, il nous a rapidement montré qu'il n'était pas là pour la déco, s'affirmant de plus en plus au fur et à mesure du show, démontrant habilement sa maîtrise de l'instrument et remplissant bien l'espace sur scène. Oui la relève est assurée et cela fait plaisir !

Cette équipe de musiciens justement est très bien équilibrée, tout le monde a sa place et se complète parfaitement pour mettre en valeur cette pétillante dame (arrêtez de parler de son âge, car elle n'en a pas !) qui maîtrise aussi bien sa voix, que son corps à travers des danses naturellement improvisées ou des jeux de scène dignes d'une performance théâtrale.

Et ces nouvelles chansons alors ? Et bien elles sont fraîches, très fraîches ! Toujours originales, pas une ne ressemble à une autre et aucune ne laisse indifférent, si bien qu'on ne voit vraiment pas le temps passer. Catherine prend des risques à s'aventurer parfois hors de la pop, avec du bluesy, du jazzy, de l'oriental, de la techno et même du rap et elle s'en sort... brillamment !

Bien sûr, nous avons droit à une classique ballade acoustique avec "Pardon", à d'habiles jeux de mots avec "How do you tu?" pour dénoncer le vouvoiement obligatoire de la langue anglaise mais aussi du plus décalé avec "Got it sweet" ou bien une invitation dédiée à une rappeuse américaine (Missy Elliott) pour faire un nid dans la forêt.

Le tout égrené de quelques titres des Rita connus seulement des puristes, mais chantés à tue-tête par ces dernières dans le public.

Après une sortie très applaudie, le groupe revient pour un rappel émouvant dédicacé à Fred Chichin avec, tout d'abord, Catherine en solo sur une musique de Gustave Malher.

Puis avec les musiciens pour le bonheur du public, du bon vieux Mitsouko qui déménage avec "Le petit train" et "C'est comme ça" repris à l'unisson par la salle.

Un happy ending qui laisse, après un salut du public, une foule de mélomanes le sourire aux lèvres ravis de leur soirée avec Ms. Ringer.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Concert Live à la Cigale 2008 de Catherine Ringer chante les Rita Mitsouko and more
La chronique de l'album Ring n' Roll de Catherine Ringer

En savoir plus :
Le site officiel de Catherine Ringer

Crédits photos : Eric Ségelle (Toute la série sur Taste of Indie)


Claude Crépet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=