Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Quelques jours de répit
Amor Hakkar  (avril 2011) 

Réalisé par Amor Hakkar. France. Drame. Durée : 1h20. (Sortie le 27 avril 2011). Avec Marina Vlady, Amor Hakkar et Samir Guesmi.

Avec "Quelques jours de répit", Amor Hakkar s’est aventuré dans une voie difficile : celle d’un cinéma qui veut montrer sans démontrer, qui n’en dira jamais plus sur l’écran qu’en contient le résumé de son synopsis.

On est ici dans ce qu’on appelait jadis une "atmosphère", un air du temps. En pleine Franche-Comté, à Besançon, là où est né Victor Hugo, se joue un moultième épisode de la tragédie banale de la misère humaine, une pièce interprétée par des gens qui pourraient vivre en paix sans les "si" de l’injustice et de l’indifférence.

Entre Marina Vlady, vieille dame digne sur son vélomoteur, et Amor Hakkar, l’intellectuel homosexuel en rupture de l’Iran des mollahs et sans papiers, il pourrait simplement y avoir la douceur d’un regard et la grâce d’un frôlement d’épiderme. Mais les circonstances et les politiques du moment en ont décidé autrement.

Dans le peu qu’il dit, le film fait naître une vraie émotion. Repeindre une pièce ou fumer une cigarette, c’est gagner juste un peu de temps, un peu de ce répit qui n’évitera pas le tragique.

Au-delà de son scénario, parfaitement adapté pour le festival de Sundance, Amor Hakkar a eu l’extrême bonne idée de filmer Marina Vlady. Pour ceux qui ne le savent pas et ceux qui l’ont oublié, Marina Vlady est une actrice radieuse, solaire comme la Russe qu’elle n’a jamais cessé d’être. Elle a été l’anti BB, l’anti glamour, même si elle incarnait bien mieux les amoureuses que ses rivales sexys. La revoir dans un véritable rôle à sa mesure, avec le même visage qu’au temps de sa splendeur physique, rend heureux.

Regardez-là vivre le désarroi d’une femme que l’on prive de son dernier possible amour ! La formule n’est pas jolie, mais elle vaut le détour dans les quelques salles qui projetteront cette œuvre fragile.

En inscrivant ce film dans sa longue filmographie, celle qui fut l’altière Princesse de Clèves, travailla avec Godard, Welles, Ferrerin Scola, sans oublier Hossein et Cayatte, continue son combat humaniste.

Faisant fi des cinéastes majoritaires, qui aiment tant signer des pétitions pour des gens qu’ils ne filment que du bout de leur objectif, elle prouve une nouvelle fois avec "Quelques jours de répit" qu’elle n’abdiquera jamais. Toujours aux côtés des exclus. Toujours aux côtés des malheureux avec ou sans papiers.

Merci, Marina, d’être une femme aussi exceptionnelle.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 juin 2022 : un festival de festivals

C'est parti pour la saison des festivals, de musique, de théâtre, de cinéma, de littérature.. tout est bon pour découvrir plein de belles choses pendant l'été ! Profitez-en.

Du côté de la musique :

"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew
et toujours :
"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Romance" au Théâtre Les Déchargeurs
"Mon amant de Saint-Jean" au Théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet
"Les Tontons farceurs" au Théâtre L'Alhambra
"La Ménagerie de verre" au Théâtre Essaion
"Je m'appelle Momo" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

dernière ligne droite pour "Pionnières, artistes d’un nouveau genre dans le Paris des Années Folles" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"J'arrive" de Bertrand Basset
"Parenthèse" de Denis Larzillière
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Nuit magique" de Xaver Böhm
"Ma fille" de Laura Bispuri
"Fiertés" une sélection de films arc-en-ciel
et (re)voir des films de Rainer Werner Fassbinder
"Lili Marleen"
"Tous les autres s'appellent Ali"
et en sortie DVD-VOD: "Todos os Mortos" de Caetano Gotardo et Marco Dutra

Lecture avec :

"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=