Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce My Concubine
Une Chaise Pour Ted  (Happy Home Records / MVS Anticraft)  avril 2011

"Ne cherchez plus le bonheur, la vie vaut mieux que ça", je suis d’accord, à condition d’ajouter que le bonheur est là, juste ici, tout petit, dans un regard, dans une parole, dans un geste, dans une chanson… La preuve, My Concubine en a mis dans Une chaise pour Ted. C’est vrai qu’il y a "con" et "cul" dans ce groupe, mais justement, puisqu’il y en a pas mal dans le monde (des cons et du cul), pourquoi pas dans la musique ?

Nouveauté dans le groupe : Lizzy Ling, je note pour les connaisseurs, elle chante avec Eric Falce, ce mec qui a un côté mafia italienne du type qui coupe des têtes, qui a suffisamment d’humour pour te filer une pelle avant de te tuer, histoire d’avoir une tombe décente.

Petit bijou d’auteur : "Un parfum". Le titre retrace une idylle sous forme d’une grande métaphore odorante, le parfum aux effluves ensorcelantes, qui obsède et charme mais finit par dégoûter, voire repousser, au point de ne plus pouvoir sentir la personne qui le porte, malgré l’avoir mis au parfum dès le début. Joli.

Il provoque, il décapite, il découpe et tranche dans le vif, avec un détachement insolent, tout en pointant des détails de la vie quotidienne, des petits travers et des vices, des envies de meurtres à la passion dévorante parce que "pas de plaisir sans dilemme".

En gros, si t’es moche, t’es coupable, si t’es beau, plus facile de cacher l’horreur. C’est le cas du tueur Ted Bundy, (ça doit être pour lui la chaise pour Ted), un beau gosse assassin, que chacun a dans un coin du cœur, surtout en cas de jalousie, de colère, de furie "En voiture avec Ted".

Une dernière dissection de titre, pour mesurer le second degré, la tendre noirceur du groupe : "Pauvres mecs". Parce que les pauvres mecs ont des idées bien arrêtées sur tout, des jugements hâtifs, des idées toutes faites et le cerveau sous la braguette, ils finissent tous avec une pauvre conne… Oui mais qui n’est pas devenue une pauvre conne pour un pauvre mec ? Et vice-versa ?

Troisième album, après La Tangente et Les belles manières, My Concubine propose Une chaise pour Ted et chante avec une nonchalance inouïe des airs pop anglo-saxons, folk, tranquille et classe. Je ne sais pas à quoi il ressemble, mais je ne veux pas le savoir, j’imagine un dandy bien sapé, maîtrisant tous les épis rebelles de ses cheveux, avec une guitare et une voix profonde et sensuelle, capable d’adoucir mes petites misères en trois minutes.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album La Tangente de My Concubine
La chronique de l'album Les belles manières de My Concubine
La chronique de l'album Quelqu'un dans mon genre de My Concubine
L'interview de My Concubine (13 juillet 2007)
L'interview de My Concubine (8 juillet 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de My Concubine
Le Myspace de My Concubine


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

My Concubine (8 juillet 2011)
My Concubine (13 juillet 2007)


# 13 juin 2021 : Culture à gogo

Avant la pause estivale (toute relative), on ne chôme pas sur Froggy's Delight. Avant d'attaquer le sommaire de la semaine, voici le replay de la Mare Aux Grenouilles #29 mais aussi celui de l'interview de Half Bob et Raymonde Howard pour leur Bd-Disque "the Year Loop Broke". Merci de votre soutien !

Du côté de la musique :

Rencontre avec Alice Animal à l'occasion de son CONCERT (oui oui) au Festival Poly'sons de Montbrison
"Since 1966" de Jean Philippe Fanfant
"Sentimental" de Johnny Mafia
"Nowhere land" de Karkara
"Peache of mine " de Laura Prince
"Dominique Pagani 5/5 et La Ritournelle" de Listen In Bed
"Cyclotimic songs" de Marc Sarrazy & Laurent Rochelle
"Kaboom" de Michel Meis 4tet feat. Theo Ceccaldi
"Secret place" de Noé Clerc Trio
"Gerry (music inspired by the motion picture)" de Ô Lake
"Countdown" de Simon Moullier
"Sous la peau" de Versari
et toujours :
"Cavalcade" de Black Midi
"Years in marble" de Raoul Vignal
"Damnatio Memoriae" de Syd Kvlt
"(n) Traverse Vol. 1" de Warren Walker
"Schubert, Symphonie N°5 & Haydn, Symphonie N°99" de Concentus Musicus Wien & Stefan Gottfried
"After the rain" de Indolore
"Dominique Pagani 4/5", avant dernier volet thématique de Listen in Bed
"Amore, disamore" de Olivier Longre
"Oslo tropique" de Oslo Tropique

Au théâtre :

les nouveautés :
"Tout le monde ne peut pas être orphelin" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Et c’est un sentiment qu’il faut déjà que nous combattions je crois" au Théâtre Paris-Villette
"Pelléas et Mélisande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Powder Her Face" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Aux poings" au Théâtre de la Tempête
"Je suis le vent" au Théâtre de la Bastille
"La Veilleuse, cabaret holographique" au Centquatre
les reprises :
"Soeurs" au Théâtre de la Colline
"Un Poyo rojo" au Théâtre du Rond-Point
"Sherlock Holmes et le mystère de la vallée de Boscombe" au Grand Point Virgule
"Matthieu Penchinat - Que fuis-je ?" au Théâtre du Marais

Expositions :

les nouveautés :
"Dans les têtes de Stéphane Blanquet" à la Halle Saint-Pierre
"Victor Hugo - Dessins - Dans l'intimité du génie" à la Maison de Victor Hugo
"Augustin Rouart - La peinture en héritage" au Petit Palais
déjà à l'affiche :
"L'Empire des sens de Boucher à Greuze" au Musée Cognacq-Jay
"Pierres précieuses" au Muséeum national d'Histoire naturelle
"Elles font l'abstraction" au Centre Pompidou
"Peintres femmes, 1780-1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg
"Moriyama – Tomatsu : Tokyo "à la Maison Européenne de la Photographie
"Tempêtes et Naufrages - De Vernet à Courbet " au Musée de la Vie romantique
"Edition Limitée - Vollard, Petiet et l’estampe de maîtres" au Petit Palais
"Divas - D'Oum Kalthoum à Dalida" à l'Institut du Monde Arabe
"L'Heure bleue de Peder Severin Krøyer " au Musée Marmottan
"Dali, l'énigme sans fin" à l'Atelier des Lumières
"Gaudi, architecte de l'imaginaire" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Médecin de nuit" d'Elie Wajeman
"Seize printemps" de Suzanne Lindon
"Josée, le tigre et les poissons" de Kotaro Tamura
"Il n'y aura plus de nuit" d'Eléonore Weber
Ciné en Bref avec :
"The Father" de Florent Zeller
"Adieu les cons" d'Albert Dupontel
"Promising Young Woman" d'Emerald Fennell
"ADN" de MAïwenn
"L'Etreinte" de Ludovic Bergery
"Garçon chiffon" de Nicolas Maury

Lecture avec :

"De la guerre" de Jean Lopez
"Hamnet" de Maggie O Farrell
"Les heures furieuses" de Casey Cep
et toujours :
"Minuit à Atlanta" de Thomas Mullen
"Les pièces manquantes" de Manon Gauthier
"Le roman des damnés" de Eric Branca
"La fille à la porte" de Veronica Raimo

Du côté des jeux vidéos :

Des streams tous les jours à 21H sur la chaine twitch de Froggy's Delight.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=