Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dirty Beaches
Badlands  (Zoo Music)  mars 2011

Ce n'est pas pour faire une généralité, ni me prendre pour le tout puissant, mais il me semble évident que le naufrage d'un pétrolier n'a jamais fait du bien à qui que ce soit.

Pourtant, cela fait déja plusieurs mois que cette chose que l'on appelle "la toile" nous vante les mérites d'un artiste en devenir, Dirty Beaches, et qui semble très clairement fasciné par la gasoline, au vu de la back cover représentant une voiture qui brûle !

La photo est belle mais nettement moins que la pochette (pour le coup sublime) pouvant sans peine se classer au panthéon des plus jolies portraits/cover de l'histoire de la musique. Mais si le contenant a de la gueule, qu'en est-il du contenu ?

Dès la première écoute, la magie a du mal à opérer, c'est (trop) crade et du coup ça sent un peu l'escroquerie, mais peut-être est-ce à cause du pressage vinyle qui semble vraiment douteux (gros problème de mastering notamment). Le disque s'ouvre sur "Speedway King" et rappelle instantanément "Ghost Rider" de Suicide de par son rythme minimaliste et son côté primitif. D'ailleurs, plus le disque avance, plus l'influence d'Alan Vega se sent dans les intonations de certains gémissements. Mais un Alan Vega qui aurait écouté un lock groove du "Blue Hotel" de Chris Isaak (et samplé par Fat Boy Slim) des mois et des mois durant !

Vient le point culminant du disque avec le morceau "A Hundred Highways" (d'après un sample des Rallizes Dénudées), qui dépote grave, grâce à une fin noise/ambient délirante à s'en arracher les cordes ! Dommage que la face B ne persiste pas dans cet esprit et soit beaucoup plus sereine. Ce qui me semble du coup moins sincère et personnel (même si parfois tendu avec un titre comme Black Nylon).

Néanmoins, à la deuxième écoute, l'ensemble me semble plus cohérent et il en est d'ailleurs de même pour chaque écoute supplémentaire. Car ce disque a un énorme potentiel que je n'explique pas et qui me semble plus ou moins baclé sur certaines choses, mais ce disque reste rond et m'hypnotise étrangement !

Alors je vais continuer à le faire tourner quand même, tout en lui attribuant des bouts d'étoiles, en attendant le prochain, car que l'on aime ou pas, il est indéniable que ce disque ait une âme. Un peu comme ce couple dans un chef-d'oeuvre de Terrence Malick.

 

En savoir plus :
Le Myspace de Dirty Beaches


Sam Nolin         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=