Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'épée - Usages, mythes et symboles à la Renaissance
Musée National de la Renaissance  (Ecouen)  Du 28 avril au 26 septembre 2011

Dans le cadre d'une politique de coopération scientifique soutenue entre les deux institutions, et en prolongement de l'exposition "L'épée - Usages, mythes et symboles au Moyen Age" présentée au Musée National du Moyen Age à Paris, le Musée National de la Renaissance, sis dans le Château d'Ecouen, propose d'en suivre l'évolution au cours du 16ème siècle.

A ce titre, Christine Duvauchelle, chargée d'études documentaires au Musée National de la Renaissance, a conçu une présentation temporaire d'une sélection de pièces provenant, nonobstant la collaboration du Musée de l'Armée et du Musée de Montmorency, essentiellement d'épées provenant de son fonds personnel provenant de la collection reçue de Edouard de Beaumont, et qui ont été, de surcroît, récemment restaurées.

Une monstration sous vitrine à l'esthétisme épuré dans la Salle des armes, la première salle qui accueille le visiteur, avec une présentation thématique similaire à celle retenue au Musée de Cluny, permet de mettre en évidence les deux innovations de la Renaissance.

A la Renaissance, l'épée devient rapière et accessoire de mode

Christine Duvauchelle a structuré sa présentation en fonction du phénomène majeur constaté au 16ème siècle qui est celui de d'une novation fonctionnelle par rapport aux fonctions régaliennes et militaires de l'épée qui inscrit cette dernière dans la société civile.

En effet, les usages fondamentaux et devenus traditionnels de l'épée perdurent.

Le combat militaire, avec une spectaculaire et imposante épée à deux mains, l'estoc, arme d'appoint, et l'arme de base qu'est la lansquenette, mais également le duel, codifié à la fin du 15ème siècle.

Et, pour l'illustrer, la commissaire de l'exposition a choisi trois armes particulièrement intéressantes : des épées jumelles permettant le combat à deux mains, une dague main gauche et une dague à trident pour bloquer l'épée de l'adversaire.

De même pour la chasse avec une belle épée de chasse au sanglier et la chasse au cerf représenté dans un émail sur cuivre ("La chasse de Didon et Enée") et la justice.

Tout comme perdure la symbolique protéiforme de l'épée, en termes tant profanes de cérémonial et d'allégorie que religieux (avec le très beau vitrail suisse "La Vierge de Douleur" montrant une déploration du Christ où le coeur de la Vierge est transpercé de sept épées correspondant aux sept chutes de la Passion).

Mais l'épée investit doublement la société civile.

D'une part, l'épée d'apparat, symbole d'une fonction, qui est toujours en vigueur.

L'exposition permet d'en apprécier quelques exemplaires notamment celle du roi Henri II, et de Anne de Montmorency, connaît son pendant "vulgarisé" avec le développement de l'épée de ville. D'autre part, avec la création d'une arme spécifique, la rapière.

L'épée devient un signe distinctif et ostentatoire de la qualité de gentilhomme et un objet de luxe, parfois somptuairement travaillé et décoré, qui constitue un élément du costume tel qu'il est représenté sur les portraits.

L'exposition en présente un bel éventail en miroir avec une sélection de rapières, arme nouvelle créée à la Renaissance pour la pratique de l'escrime qui devient un sport dont l la pratique est recommandée à un siècle humaniste.

Par ailleurs, insérée au sein des collections permanentes, une signalétique particulière autour de la symbolique de l'épée qui permet aux visiteurs d'agrémenter leur déambulation d'un parcours de visite spécifique et quasi-ludique.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

la chronique du catalogue de l'exposition
la chronique de l'exposition au Musée National du Moyen Age

En savoir plus :

Le site officiel du Musée National de la Renaissance

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation de la Réunion des Musées Nationaux


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 octobre 2020 : Le grand incendie

Plutôt que de subir ce nouveau couvre feu, faisons feu de tout bois et sortons, chacun avec nos moyens, la culture de ce marasme actuel. Voici donc le programme de la semaine sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri
et toujours :
"Glover's mistake" de Mickaël Mottet
"Chanson d'amour" de Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe
"Deux mezzos sinon rien" de Karine Deshayes
"Visible(s)" de La Phaze
"Seven Inch" 2eme émission de la 2eme saison de LISTEN IN BED
"Introsessions EP" de Minshai
"Faune" de Raphaël Pannier Quartet
"Shaken soda" de Shaken Soda
"Y" de The Yokel
"L'ancien soleil" de Yvan Marc

Au théâtre :

les nouveautés :
"L'Art de conserver la santé" au Théâtre de la Bastille
"Don Juan" au Théâtre national de Chaillot
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Saccage" à la Manufacture des Abbesses
"Le Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Jeanne d'Arc" au Théâtr de la Contrescarpe
"Here & Now" au Centre Culturel Suisse
"Virginie Hocq ou presque" au Théâtre Tristan Bernard
"Le destin moyen d'un mec fabuleux" au Studio Hébertot
les reprises :
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Swinging Poules - Chansons synchronisées" au Théâtre L'Archipel
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'art etd'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home avec :
"India Song" de Marguerite Duras
"De beaux lendemains" de Atom Egoyan
"La légende du piano sur l"océan" de Giuseppe Tornatore
"Une femme mélancolique" de Susanne Heinrich
"Atanarjuat, la légende de l'homme rapide" de Zacharias Kunuk

Lecture avec :

"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

et toujours :
"Etouffer la révolte" de Jonathan M. Metzl
"Infographie de la Rome antique" de John Scheid, Nicolas Guillerat & Milan Melocco
"L'accident de chasse" de David L. Carlson & Landis Blair
"Le voleur de plumes" de Kirk Wallace Johnson
"Mon père et ma mère" de Aharon Appelfeld
"Réparer les femmes : un combat contre la barbarie" de Denis Mukwege & Guy-Bernard Cadière
"Un coeur en sourdine" de Alexandra Pasquer

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=