Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Racine par la racine
Théâtre Essaion  (Paris)  mai 2011

Condensé racinien conçu et mis en scène par Serge Bourhis, avec Fabienne Dubois, Alberto Lombardo, Pierre-Etienne Royer, Caroline Hartpence et Elise Roth (en alternance Lisa Olivier).

Si vous vous êtes endormi lors du cours de français traitant d'Andromaque, si le nom de Bérénice ne vous dit rien ou peu de chose, si les phrases "Tout m'afflige et me nuit et conspire à me nuire" ou "Pour qui sont ses serpents qui sifflent sur vos têtes" sonnent familièrement à vos oreilles sans que vous puissiez en replacer le contexte, ou si tout simplement vous souhaitez (re)découvrir les grands classiques de Racine sous un jour nouveau, tout en vous divertissant, alors le spectacle "Racine par la racine" de Serge Bourhis vous offre une bonne alternative à la (re)lecture de l'œuvre du grand maître.

Cela aurait pu s'intituler "Racine pour les nuls" tout comme "Tout ce qu'il vous faut savoir sur Racine pour briller en société", mais heureusement, bien plus qu'un exercice de style ou un hommage académique, nous assistons à un dépoussiérage en règle de l'œuvre et de l'homme.

Grâce à l'utilisation de nombreuses références cinématographiques et musicales modernes et à la diversité des formes de création utilisées (jeu de masques, interview, sketch, parodie, déclamation), le spectacle se veut résolument actuel, bien loin de l'image scolaire et figée qui auréole l'œuvre racinienne dans l'imaginaire populaire.

Une à une, les onze tragédies du maître sont passées à la moulinette fantasque de la joyeuse troupe de cinq comédiens qui dissèque tantôt les différentes ouvertures typiquement raciniennes, tantôt le nœud de l'intrigue (et parfois l'absence de véritable intrigue), tantôt le contexte de création de la pièce.

Parfois critique voire acerbe, tant sur la mégalomanie de l'homme que sur la qualité douteuse de certaines de ses tragédies (on ne peut pas écrire que des chefs-d'œuvre) mais toujours respectueux de sa part de génie, ce spectacle n'est pas une séance d'idolâtrie béate, ni un prétexte fallacieux à la déclamation d'alexandrins enflammés (même si, avouons-le, on ne boude pas notre plaisir à (ré)entendre ces vers milles fois entendus et dont la beauté est toujours aussi stupéfiante).

On est bien loin également des grosses productions aux noms ronflants, et si le peu de moyens mis en œuvre fleure parfois le bricolage voire l'amateurisme, il semble que ce soit ce parti pris (presque politique) qui permet au spectacle de garder une spontanéité et un enthousiasme communicatif et salvateur.

Les comédiens (Fabienne Dubois, Alberto Lombardo, Elise Roth, Caroline Hartpence et Pierre-Etienne Royer) nous offrent un festival de drôlerie et sont aussi à l'aise dans la comédie que dans les parties classiques plus tragiques.

"Racine par la racine" est donc un divertissement populaire à la fois drôle et intelligent et qui réussit le double pari de nous montrer que d'une part, il existe un juste milieu entre le théâtre dit grand public, parfois vulgaire et racoleur, et l'hermétisme abscons d'une scène qui se revendique plus intellectuelle et élitiste, et d'autre part nous donne l'envie irrépressible de (re)lire les différentes tragédies de Racine, peut-être sous un œil nouveau, plus ouvert et plus averti.

Comme quoi, avec un peu d'ingéniosité, il est possible de donner le goût du théâtre aux spectateurs tout en les cultivant et en les faisant réfléchir.

 

Cécile Beyssac         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=