Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Love & Game
Saana Hamri  (mai 2011) 

Réalisé par Saana Hamri. Etats-Unis. Comédie. Durée : 1h40. (Sortie le 11 mai 2011). Avec Queen Latifah, Common, Paula Patton, Pam Grier, James Pickens Jr, Phylica Rashad et Laz Alonso.

En cette période cannoise où vont pleuvoir les chefs d’oeuvre supposés et, plus grave encore, les vrais, on ira se reposer les yeux et résister à toutes les frères Coeneries, à toutes les histoires belges Dardenne en allant voir "Just Wright", subtilement traduit en français par "Love & Game".

Comme ne le dit pas le titre anglais, et comme le dit donc si bien le titre "français", on va avoir le droit à une histoire d’amour (la partie "love" du film) et en même temps qu’à une histoire de basket (la partie "game" du film).

Pour que le plaisir du spectateur audacieux soit complet, il n’aura devant lui qu’une version française;une copie numérique et un filmage de bon téléfilm.

Mais la témérité est toujours récompensée : cette comédie dont tous les protagonistes sont noirs, et les deux amoureux un couple de rappeurs, fera mentir l’adage selon lequel on ne peut faire de bons films qu’avec des poncifs connus. Car ici, contrairement à la loi commune cinématographique, le basketteur d’exception (plutôt petit) préfère la quadragénaire (plutôt grosse) à la trentenaire (plutôt canon).

Tout ici suinte le bon esprit, la société obamienne dans laquelle en faisant rentrer une baballe dans un panier de basket on peut rouler sur l’or, aimer John Coltrane et manger dans un restaurant japonais raffiné. Même mal doublés, les acteurs, Queen Latifah et Common en tête, sont crédibles dans cette bluette où l’on tire à trois points et où les lancers sont francs.

On appréciera particulièrement la partie documentaire du film qui s’attarde sur la convalescence du genou d’un basketteur, puisque Lesley Wright, l’héroïne bien en chair et toujours souriante, est kiné et s’occupe de la rééducation fonctionnelle de la guibole de Scott McKnight, le meilleur joueur des Nets de New York.

Encore une fois, les courageux auront eu raison : ce film sans prétention leur en apprendra bien plus sur les États-Unis d’aujourd’hui que toutes les sempiternelles histoires à la gloire des mafieux et des traders. On y découvre une moyenne bourgeoisie noire bien intégrée, avec des problèmes de bricolage et de portières de voiture. Même en surpoids, Cendrillon peut y rencontrer son prince charmant.

L’Amérique de Sanaa Hamri n’est évidemment pas celle de Capra. Pourtant, il est indéniable que tous ces braves gens qui applaudissent les dribbles et les dunks, loin des sérial-killers et des unités spéciales de la police, corrigent, voire améliorent, l’image de leur pays.

C’est en cela aussi que ce petit film divertissant est utile.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 mai 2021 : Toujours plus proche de la sortie

On apprend par coeur le calendrier de dé-confinement, on espère les vaccins au plus vite, retrouver les salles de spectacles, les restos, bref on serait presque heureux. Pour le moment, voici le sommaire de la semaine avec la Mare Aux Grenouilles #27 samedi et un concert/interview de La Reine Garçon le 22 mai. Suivez la chaine Twitch.

Du côté de la musique :

"Flux flou de la foule" de Françoiz Breut
"Eiskeller" de Rover qui nous en parle en interview
"Let's do porn" de Captain Obvious
"The moon and stars : prescriptions for dreamers" de Valérie June
"Van Weezer" de Weezer
"Le grand secret des oiseaux de sable" de Ceylon
"Electron libre" de Hae-Sun Kang
"Chronicles of an inevitable outcome" de Intraveineuse
"Autobiographie Pirate" de Lady Arlette
"Vous écoutez quoi en travaillant ?" la 10ème émission de la saison 2 de Listen In Bed avec Guillaume Long, Flavien Girard et Francis Bourganel
"Augustin Pfleger : the life and passion of the christ" de Orkester Nord et Martin Wahlberg
"Beneath" de Tremor Ama
et toujours :
"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Mélancolie des dragons" de Philippe Quesne
"Richard III - Loyauté me lie" de Jean Lambert-wild
"Bestie di scena" de Emma Dante
"Ali Baba" de Macha Makeïeff
"Noire" de Tania de Montaigne
"On ne voyait que le bonheur par Grégori Baquet
"Aimez-moi" de Pierre Palmade

Expositions :

en virtuel :
"Valadon et ses contemporaines. Peintres et sculptrices, 1880-1940" au Musée des Beaux-Arts de Limoges
"Matisse, comme un roman" au Centre Pompidou
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Luxes" au Musée des Arst Décoratifs
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre

Cinéma :

at home :
"Les Beaux Jours" de Marion Vernoux
"Les Garçons sauvages" de Bertrand Mandico
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Hyènes" de Djibril Diop Mambéty
"De bruit et de fureur" de Bertrand Mandico
"Cosmos" de Andrzej Zulawski
"Cria Cuervos" de Carlos Saura

Lecture avec :

"Une toute petite minute" de Laurence Peyrin
"Rome, naissance d'un empire" de Stéphane Bourdin & Catherine Virlouvet
Rencontre avec Olivier Bal auteur de "La forêt des disparus"
"Le mari de mon frère" de Gengoroh Tagame
"Le bal des folles" de Victoria Mas et "Ici n'est plus ici" de Tommy Orange
et toujours :
"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=