Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hundred Seventy Split - Devil Jo & The Backdoormen
Le Fil  (Saint-Etienne)  jeudi 12 mai 2011

En arrivant un peu en avance, je me suis placé à courte distance de la scène afin de pouvoir bien profiter des groupes de cette soirée là. Peu à peu, j'ai été rejoint, même encerclé par d'autres spectateurs. Jusque là, je n'y avais pas trop prêté attention jusqu'à ce que des odeurs réveillent mes narines. Tout d'abord des odeurs de transpiration un peu plus viriles que d'habitude, puis des odeurs de cuirs et pour finir une odeur d'huile minérale... Un petit tour d'horizon et oui j'étais entouré de blousons noirs, mais rassurez-vous pas méchant du tout, des passionnés, surtout des fans de Ten Years After de la première heure.

Même si cette ambiance de bikers était principalement venue voir Hundred Seventy Split, personne n'a été déçu de la prestation du premier set. Au contraire, nombreux sont ceux qui sont restés scotchés devant la pèche dégagée par les Devil Jo & The Backdoormen. En effet, une équipe de choc compose ce groupe pas piqué des hannetons. Composé d'un discret mais efficace duo basse batterie, d'une chanteuse qui a du coffre, et de deux guitariste de haut niveau. Le tout distille une sorte de vintage-blues-rock-rockabilly, râpeux et rythmé qui envoie du bois ! Leurs riffs sont excellents, c'est vraiment une réussite, en bref un groupe qui a vraiment trouvé son style et qui lui va comme un gant !

Une mention spéciale à Laurent, l'homme de la soirée, guitariste mais aussi chanteur de ce groupe et surtout une bête de scène. Déjà cet homme a la classe façon 50/60ties, banane gominée, pattes quasi "wolveriennes", chemise noire et cravate blanche, jean bootcut, allstar aux pieds et pour finir son look mauvais garçon, bandages autour de la main droite (non volontaires ceux-ci). Ensuite il faut le dire, c'est un véritable showman, entrant en transe musicale dès les premières notes, son méchant jeu de scène tire le groupe vers le haut. Il achèvera le final de leur dernier morceau avec une Fender à 5 cordes ayant préalablement arraché sa corde grave avec les doigts restants de sa main droite, bandée je vous rappelle, dans un élan scénique effréné. Chapeau bas.

Hundred Seventy Split est un trio qui repose sur deux personnages frontaux, Joe Gooch chanteur/guitariste issu de la récente reformation de Ten Years After mais surtout Leo Lyons bassiste issu de la formation initiale des TYA, groupe fondé dans les années 60, connu mondialement grâce à sa participation au festival de Woodstock. Ce dernier est un sacré personnage qui a consacré sa vie à la musique soit en tant que musicien soit en tant que producteur. Leo est un grand homme aux moustaches et cheveux blancs accompagné de sa fidèle et usée Jazz Bass des années 60. Il faut le croire pour le voir, mais son jeu de basse est vraiment impressionnant, il joue vraiment... comme il respire. Il rythme et insuffle beaucoup d'énergie au trio par sa seule présence.

Contrairement au sautillant Leo et son jeu de scène saccadé, je dirais presque "parkinsonnien", Joe Gooch lui est rivé à sa Strat et son micro. Normal puisque Joe est un shredder, (rien à voir avec les tortues ninja, c'est simplement le nom qu'on donne aux virtuoses techniques de la guitare), donc il ne peut pas se permettre de sautiller. Du coup, le spectateur ne sait pas où donner de la tête, entre un bassiste avec des piles Duracell et un guitariste qui vous en met plein la vue, limite à écœurer les guitaristes du public, il ne faut pas avoir peur des solos !

Leurs nouvelles chansons varient entre blues et rock, parfois énergiques, parfois tranquilles mais ce qui est sûr c'est que la guitare crie et pleure entre les doigts de son talentueux tortionnaire à chaque morceau et que la basse bat la mesure tel un métronome survolté. Le résultat donne une impression que le trio vient tout droit des années 80/90 de part leur son et leur style. Justement leur style ne laisse pas trop place à l'originalité, donc à écouter de préférence au volant sur long trajet ou alors dans un fauteuil bien confortable mais difficilement debout face au live, car plutôt contemplatif que dansant.

Les HSS finiront par revisiter tous les grands classiques du blues et du rock. Ils terminent par une reprise jouissive et assez fidèle de "La Grange" de ZZTOP pour enfoncer le clou et clore cette soirée sous les signes du blues et du rock, Yeah !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Hundred Seventy Split
Le Myspace de Hundred Seventy Split
Le Myspace de Devil Jo & The Backdoormen

Crédits photos : Eric Ségelle (Toute la série sur Taste of Indie)


Claude Crépet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=