Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Emergency
Neil Strauss  (Editions Au Diable Vauvert)  avril 2011

Sous-titré "Survivre dans un monde hostile" et illustré d'un pictogramme éloquent, "Emergency" se présente comme un vademecum testé (mais pas toujours approuvé) destiné à tout individu atteint de la même préoccupation obsessionnelle (voire paranoiaque) que celle de l'auteur-narrateur (survivre à tout prix) qui veut se préparer à affronter utilement (en sauvant sa peau) les grands cataclysmes contemporains.

Quoi que. Il s'agit peut-être d'un arbre qui cache la forêt, et donc le vrai propos de l'auteur. Mais commençons par le commencement et revenons à nos moutons, à notre chèvre serait plus exacte puisque le prologue de cet opus aux vertus salvatrices commence par l'épreuve de l'abattage à l'ancienne d'un doux capriné immolé sur l'autel de l'ancestrale coutume d'ingestion de protéines.

Neil Strauss, un presque quadra urbain américain, ex-journaliste pour le New York Times et Rolling Stone se consacrant à l'écriture, raconte son odyssée, quasiment homérienne, qui a résulté d'une dérive obsessionnelle née le jour où, ayant perdu confiance dans "le système", celui de l'Etat-providence et plus précisément la toute puissance étasunienne, il s'est mis à regarder le monde par le prisme de l'apocalypse.

La réélection de Bush, la guerre en Irak et l'attentat du 11 septembre 2001 avaient déjà bien atteint son moral mais en 2005, le rapport d'enquête de l’agence chargée de superviser les situations d’urgence aux États-Unis suite au bilan catastrophique du passage (connu et prévu) de l'ouragan Katrina en Louisiane, en raison d'un délai de cinq jours qui s'était écoulé avant de prendre les mesures nécessaires, qui concluait elliptiquement à "l'absence de capacité logistique suffisamment sophistiquée pour venir en aide à toutes les victimes" a achevé de saper sa foi en son pays.

En conséquence, il lui fallait apprendre à se préparer au pire et mettre tous les atouts de son côté pour l'affronter efficacement, atouts qui, grosso-modo, s'énoncent en deux axiomes, fuir et survivre, principes du survivalisme. Ce qui s'avère ne pas être une mince affaire : devenir Rambo est plus simple à dire qu'à faire et nécessite abnégation, patience, temps et argent.

Pour ce faire, après avoir tenté de passer le 31 décembre 1999 avec les bouffons de sectes croyant à la fin du monde lors du passage à l'an 2000 mais ayant préféré accompagner une chanteuse de country invitée à la Maison Blanche, il commence par le commencement : acquérir une citoyenneté de secours par l'obtention d'un passeport qui permet de quitter la zone dangereuse.

Ce qui n'est pas chose aisée, au moins par les voies légales, et semble-t-il encore moins pour les citoyens américains. En attendant la réussite de ses démarches, il entame donc le périple d'apprentissage des règles de survie qui passe notamment par un programme de survie en milieu sauvage, un stage au sein d'une communauté faisant partie du mouvement de la permaculture, des cours de combat de rue, une formation au tir destinée aux militaires et policiers et ouverte aux simples citoyens et un enseignement de survie en milieu urbain en situation de fugitif.

Le tout au sein d'organismes nommément cités ayant pignon sur rue et site web. La réalité dépasse souvent la fiction et les Etats-Unis sont réputés pour avoir toujours une longueur d'avance dans l'imagination libertaire.

Neil Strauss livre donc, sous forme de leçons réflexives sur le sens de la vie parfois illustrées de strips "pratiques" de Bernard Chang, le résultat de cette enquête-expérience in situ qui donne lieu à des épisodes burlesques et picaresques qui ne seraient que jubilatoires s'ils n'étaient que purement fictionnels.

Et puis, au plus fort de cette course obsessionnelle qui est devenue quasiment sa seule raison de vivre, intervient un inattendu entretien avec le poète, romancier et musicien Léonard Cohen. La suite ? Bonne lecture.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 octobre 2020 : Le grand incendie

Plutôt que de subir ce nouveau couvre feu, faisons feu de tout bois et sortons, chacun avec nos moyens, la culture de ce marasme actuel. Voici donc le programme de la semaine sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri
et toujours :
"Glover's mistake" de Mickaël Mottet
"Chanson d'amour" de Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe
"Deux mezzos sinon rien" de Karine Deshayes
"Visible(s)" de La Phaze
"Seven Inch" 2eme émission de la 2eme saison de LISTEN IN BED
"Introsessions EP" de Minshai
"Faune" de Raphaël Pannier Quartet
"Shaken soda" de Shaken Soda
"Y" de The Yokel
"L'ancien soleil" de Yvan Marc

Au théâtre :

les nouveautés :
"L'Art de conserver la santé" au Théâtre de la Bastille
"Don Juan" au Théâtre national de Chaillot
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Saccage" à la Manufacture des Abbesses
"Le Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Jeanne d'Arc" au Théâtr de la Contrescarpe
"Here & Now" au Centre Culturel Suisse
"Virginie Hocq ou presque" au Théâtre Tristan Bernard
"Le destin moyen d'un mec fabuleux" au Studio Hébertot
les reprises :
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Swinging Poules - Chansons synchronisées" au Théâtre L'Archipel
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'art etd'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home avec :
"India Song" de Marguerite Duras
"De beaux lendemains" de Atom Egoyan
"La légende du piano sur l"océan" de Giuseppe Tornatore
"Une femme mélancolique" de Susanne Heinrich
"Atanarjuat, la légende de l'homme rapide" de Zacharias Kunuk

Lecture avec :

"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

et toujours :
"Etouffer la révolte" de Jonathan M. Metzl
"Infographie de la Rome antique" de John Scheid, Nicolas Guillerat & Milan Melocco
"L'accident de chasse" de David L. Carlson & Landis Blair
"Le voleur de plumes" de Kirk Wallace Johnson
"Mon père et ma mère" de Aharon Appelfeld
"Réparer les femmes : un combat contre la barbarie" de Denis Mukwege & Guy-Bernard Cadière
"Un coeur en sourdine" de Alexandra Pasquer

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=