Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Brigitte - We are Enfant Terrible
La Villa des Inrocks  (Cannes)  mardi 17 mai 2011

Quand on va à Cannes pendant le festival, c'est rarement pour le cinéma. Le soir venu, il y a tout un tas de soirées privées un peu partout, et ce ne sont pas des réunions de cinéphiles. Il y a des fêtes ultra hype, où on ne fait que se montrer, en espérant être pris en photo à côté de Kanye West, mais Il y a aussi des vrais petits événements plutôt sympas avec des concerts ou des DJ Set.

Parmi ces quelques vraies soirées cool, le meilleur spot c'est la Villa des Inrocks. Ce n'est pas un endroit ouvert à tout le monde, mais j'ai eu la chance d'avoir des invitations pour les cinq soirées de mon séjour (même si je n'ai eu le temps d'aller qu'à une seule soirée, et encore... Uniquement par ce que je me suis fait refouler de la montée des marches car je n'avais pas de nœud papillon). J'ai donc été y faire un tour le mardi 17 mai pour un concert des Brigitte avec We are enfant terrible en première partie.

Quand je suis suis arrivé, We are enfant terrible était en fin de set. Le public  très "jeunesse dorée Cannoise" était clairsemé et restait assez éloigné de la scène en sirotant des cocktails (bin oui, c'était open bar !).

Le son était pas terrible terrible, mais le lieu était tellement cool que cela rattrapait un peu. Imaginez une villa sublime dans les hauteurs de Cannes, avec un grand parc pleins de palmiers et une petite scène montée au milieu de tout cela ! Donc un peu une ambiance de festival d'été en plus petit et plus bobo.

Pour en revenir à We are enfant terrible, malgré le public un peu mou, ils ont balancé un rock teinté de dance ultra péchu. Le batteur martelait ses fûts de manière hallucinante. Il y avait une véritable énergie punk sur un fond finalement assez pop et électro. On aurait presque l'impression de voir une version sexuelle et crade des Ting Tings avec une louche de 8 bit en plus. Je n'ai assisté qu'à la fin du concert, mais ce que j'en ai vu était vraiment bien.

Après une longue pause, pour permettre à la nuit de tomber, et d'installer le matos, la foule s'est considérablement agrandie et diversifiée.

Les Brigitte sont arrivées sur scène un peu avant 22h, cachées sous des capes brillantes, ambiance Lady Gaga, et on a dû attendre la fin du premier titre pour qu'elles fassent tomber leurs costumes pour apparaître dans des robes vintage.

Elles ont enchaîné les titres en balançant de véritables accroches marrantes entre les morceaux (j'ai particulièrement aimé le "Brigitte vous kiffe, mais Brigitte se casse" lancé en quittant la scène avant le rappel). Contrairement à We are enfant terrible, les gens se sont rapprochés de la scène et dansaient partout. Dans la foule, on a pu apercevoir Mélanie Laurent (qui, elle, a vu ce qu'étaient des vraies chanteuses). En plus de la traditionnelle reprise de "Ma Benz" de NTM, on a eu droit à "Eyes of the Tiger" pour clôturer le set.

Je dois avouer que j'étais un peu réticent avec les Brigitte. J'avais bien aimé leur reprise de NTM et le single "Battez-vous", mais le buzz autour du groupe m'a un peu saoulé. J'en ai eu un peu marre de les voir partout en allumant la TV ou en ouvrant un magazine (comme cela a aussi été le cas à une époque avec la musique d'Arcade Fire ou des Ting Tings, que l'on entendait en illustration sonore de 95% des reportages TV).

Mais je me suis laissé séduire par les filles. Déjà parce que leurs textes sont assez bien foutus, légers tout en étant subtils. Que leur pop est super efficace, et qu'en concert avec la mise en scène et un groupe derrière, il n'y a pas à chier, c'est vraiment bon ! De toute manière, je ne pouvais pas lutter contre le riff de basse et les clap-clap de "Battez-vous".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Rue Saint Louis en l'île de Brigitte Fontaine
La chronique de l'album Libido de Brigitte Fontaine
Brigitte parmi une sélection de singles (janvier 2011 )
La chronique de l'album J'ai l'honneur d'être de Brigitte Fontaine
Brigitte en concert au Festival La Route du Rock 2004 (vendredi)
Brigitte en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (vendredi)
Brigitte en concert à Main Square Festival 2012 - Programmation
Brigitte en concert au Festival Art Rock 2012 - vendredi, samedi et dimanche
Brigitte en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Dimanche
Brigitte en concert à Main Square Festival 2012 - Vendredi
Brigitte en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - vendredi
Brigitte en concert au Festival international de la chanson de Granby 2014 (46ème édition) - mercredi 10 septembr
Brigitte en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2015 - vendredi 24 avril
Brigitte en concert au Festival Beauregard #8 (édition 2016) - samedi 2 juillet
La conférence de presse de Brigitte Fontaine (août 2004)
La chronique de l'album Explicit pictures de We are enfant terrible
We are Enfant Terrible parmi une sélection de singles (août 2012)

En savoir plus :
Le Myspace de Brigitte
Le site officiel de We are Enfant Terrible
Le Myspace de We are Enfant Terrible

Crédits photos : Didier Richard


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 mai 2021 : En mai fait ce qu'il te plaît ? peut-être

Une lueur dans la nuit, un espoir de concerts, de théâtres, de cinéma et soyons fous de restaurants... croisons tous nos doigts, tous ensemble. D'ici là, voici de quoi garder espoir et soutenir la culture. Commençons bien sûr par le replay de la MAG #26

Du côté de la musique :

"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
rencontre avec Rover qui nous parle de son nouvel album
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die
et toujours :
"EAT" le 20ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Orchestral works" de Hans Rott
"Heavy ground" de Liquid Bear
"Piano sonata by Maki Namekawa" de Philip Glass
"Impressions" de Sophie Dervaux
"Fart patrol" de Steam Powered Giraffe"
Un petit tour des clips du moment qui annoncent de beaux albums

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Iphigénie" de Racine
"Atelier Vania" de Jacques Weber, Christine Weber et Marc Lesage
"A tort et à raison" de Ronald Harwood
"Le Bouffon du Président" d'Olivier Lejeune
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Cyrano m'était conté" de Sotha
"CirkAfrika" du Cirque Phenix

Expositions :

en virtuel :
"Les Musiques de Picasso" à la Philarmonie de Paris
"Peintres femmes, 1780 - 1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg
"Leonetto Cappello, l'affiche et la parfumerie" au Musée international de la Parfumerie à Grasse
"Jean-Michel Basquiat" à la Fondation Louis Vuitton
"Rêver l'univers" au Musée de la Poste
"Vêtements modèles" au Mucem

Cinéma :

at home :
"Un adultère" de Philippe Harel
"Caprice" d''Emmanule Mouret
"Daft Punk's Electroma" de Guy-Manuel De Homem-Christo et Thomas Bangalter
"Ariel" de Aki Kaurismaki
et des muscles et de l'action avec :
"L'Arme parfaite" de Titus Paar
"La Crypte du Dragon" de Eric Styles
"Black Water" de Pasha Patriki

Lecture avec :

"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

et toujours :
Rencontre avec Benjamin Fogel
"Le silence selon Manon" de Benjamin Fogel
"Christopher Nolan, la possibilité d'un monde" de Timothée Gérardin
"Disparues" de S. J. Watson
"Ecoutez le bruit de ce crime" de Cedric Lalaury
L'iconopop, saison 2
"Locke & Key" de Joe Hill & Gabriel Rodriguez
"Morgane" de Simon Kansara & Stéphane Fert
"Quand la ville tombe" de Didier Castino
"Tout le bonheur du monde" de Claire Lombardo
"Vivre la nuit, rêver le jour" de Christophe

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=