Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Seasick Steve
You Can't Teach An Old Dog New Tricks  (PIAS)  mai 2011

Une anecdote raconte que Steve Noonan (compagnon de route et de scène de Tim Buckey et Jackson Browne) dut un jour, ne pouvant plus se retenir davantage, uriner sur un arbre et justifia son acte par un simple "If dogs can do it, folk singers too".

Ainsi Seasick Steve nous pisse un nouvel album à la gueule avec une photo de chien sur la pochette. Et tout cela est finalement parfaitement logique. Pour compléter ce cercle infernal, je viens de regarder une vidéo d'un chien conduisant une voiture. Et il émane de tout cela (l'anecdote sur le pipi, le titre et la pochette de l'album, la vidéo du chien) un certain sentiment de sécurité. Tout est brillamment évident, tout est connecté de manière invisible et parfaite. C'est en tout cas une des façons de voir l'existence. Dans un monde ainsi organisé, les choses ne sont donc pas appelées à énormément de changement (ou du moins, pas de manière radicale). On peut trouver cela ennuyeux ou réconfortant : certaines personnes détestent réellement les surprises et semblent trouver une sorte de confort zen au sein d'un univers imperméable à toutes perturbations. L'ennui devient alors une part fondamentale de votre vie, tellement intégré et omniprésent qu'il ne ressemble même plus vraiment à de l'ennui mais devient la base même de votre existence. C'est en tout cas comme ça que j'imaginais la vie de ma professeur de latin de cinquième.

Ma prof de latin de cinquième aurait adoré le nouvel album de Seasick Steve (à supposer qu'elle aime le blues mais pour les besoins de la narration, nous tenterons de souscrire aveuglement à cette hypothèse, bien que cette dame fut de tout évidence une fan de Dead Can Dance comme en attestait son look post-gothique sur le retour, trahissant le mal-être typique de tous les fans de ce groupe de merde qu'est Dead Can Dance).

Ma prof de latin aurait adoré ce disque parce qu'il ne change rien. Il ne diffère pas vraiment du premier album et n'est en soit extrêmement original. C'est le genre de disque qu'il est impossible de détester parce qu'il ne dérange en rien. Il y a même une très bonne chanson dessus ("Underneath The Blue Cloudless Sky") et plein d'autres assez anecdotiques mais agréables. Comme c'est un disque de blues, il y a une chanson extrêmement chiante ("Whiskey Ballad") et d'autres qui donnent envie de se bourrer la gueule et de se battre. Bien qu'il respecte les codes du genre (soit parler de tracteur, et répéter qu'il faut toujours écouter sa maman), Seasick Steve intègre au disque son sens du groove rouillé et empêche l'ensemble de se transformer en hommage inutile et rébarbatif.

Au final, ce disque reste un disque de blues, ce qui veut donc dire que je vais sans doute l'écouter deux fois entièrement, le réécouter d'ici six mois pendant un trajet en voiture particulièrement pénible, oublier jusqu'à son existence et le retrouver cinq ans plus tard dans le lecteur cd de mes grands-parents. Et c'est rassurant de voir que la planète a beau se réchauffer de manière inquiétante, certaines choses ne changeront jamais.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Keepin’ The Horse Between Me And The Ground de Seasick Steve
Seasick Steve en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Seasick Steve en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
Seasick Steve en concert au Grand Mix (21 novembre 2009)
Seasick Steve en concert au Festival Pukkelpop 2010 (jeudi 19 août 2010)
Seasick Steve en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du vendredi
Seasick Steve en concert à L’Alhambra (vendredi 18 octobre 2013)
Seasick Steve en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - dimanche
Seasick Steve en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #27 (édition 2015) - Samedi 4
Seasick Steve en concert au Festival Lollapalooza Paris #1 (édition 2017) - Dimanche
Seasick Steve en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du vendredi au dimanche

En savoir plus :
Le site officiel de Seasick Steve
Le Bandcamp de Seasick Steve
Le Soundcloud de Seasick Steve
Le Facebook de Seasick Steve


Bealdo         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=