Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Solidays #13 (édition 2011) - samedi
Zone Libre vs Casey & B. James - Madjo - Quadricolor - César Circus - Moriarty - Syd Matters - Morcheeba - The Shoes  (Hippodrome de Longchamp, Paris)  samedi 25 juin 2011

Pour cette deuxième journée ensoleillée à Solidays, nous rentrons tout de suite dans le vif du sujet avec Zone Libre vs Casey & B. James, soit le groupe de l'ex-Noir Désir Serge Tesiot-Gay (guitare). Sympathique, mais rien de très nouveau chez ces Rage Against The Machine à la française. Tout l'intérêt réside dans les riffs volcaniques de Mr Serge, qui maltraite les conduits auditifs de festivaliers à peine réveillés. Bonne idée de mélanger les genres, mais les phrasés agressifs et les textes véhéments de Casey & B. James ne sont pas notre tasse de thé, d'où une petite déception à la sortie.

La petite Madjo donne, dans un tout autre style, un très bon concert. On pense entre autres à Yael Naim et Asa. Ses chansons folk-soul et sa belle voix rocailleuse séduisent en ce début d'après-midi. Tantôt feutrées tantôt entraînantes, la franco-sénégalaise possède plusieurs rengaines alléchantes ("Leaving My Heart", "Je Claque Des Doigts", la reprise de "Where Did You Sleep Last Night", "Trapdoor In The Wall") et fait preuve d'aplomb sur scène. Belle découverte.

Nous enchaînons avec les p'tits français qui montent : Quadricolor. Ces jeunes niçois proposent une pop légère et fraîche, teintée d'électro, jouée avec entrain. Très agréable à écouter même si, au stade du premier album, ils ne vont pas révolutionner la planète rock. Il leur manque encore la mélodie qui fait la différence.

Délaissant contre notre gré Shakaponk, nous nous rendons sous le chapiteau César Circus, où le vétéran Charles Bradley donne un superbe récital soul. Un vrai show à l'ancienne, avec un groupe à la hauteur du patron. Même s'il donne parfois dans l'imitation de James Brown, le soulman sexagénaire fait revivre avec ferveur et talent une époque révolue.

Pas le temps de chômer, Moriarty chante ses comptines boisées sous le Dôme. Découverts il y a près de 4 ans avec l'album Gee Whiz But This Is A Lonesome Town et le single fédérateur "Jimmy", le groupe franco-américain s'est un peu fait oublier depuis. Revenus au printemps avec un nouveau disque dans le même esprit mais, il faut dire ce qui est, un peu moins bon (The Missing Room), c'est avec un vrai plaisir que l'on retrouve Moriarty sur scène. Rien n'a changé, ou presque : en rangs serrés derrière une Rosemary tout de rouge vêtue, le groupe joue un folk rugueux et étrange aux mélodies mélancoliques et aériennes. Même si le nouvel album a sa chanson phare (la superbe "Isabella"), "Private Lily" recueille plus de suffrages, sans parler de "Jimmy" sur laquelle le public retient son souffle, offrant au groupe une quiétude toute religieuse.

Déjà programmés l'an dernier sous le même chapiteau, revoilà les français de Syd Matters, lestés d'un cinquième album en demi-teinte (Brotherocean). On affectionne toujours autant ce groupe en live, où il est capable d'envolées planantes d'une douceur absolue autant que de passages fiévreux et puissants. Le set, entamé par "Obstacles" - peut-être leur plus belle chanson -, confirme ce que les albums laissent penser : les chansons récentes ne soutiennent pas la comparaison avec les deux premiers albums. Même si "Hi Life" ou "Wolfmother" font mieux que tenir la route, on ne retrouve pas la même intensité que sur les chansons de A Whisper And A Sigh ou Someday We Will Foresee Obstacles ("Watcher", "Bones", "Stone Man" et, donc, "Obstacles"). Malgré ces quelques passages à vide, le concert reste très bon et Syd Matters prouve qu'ils restent loin devant la meute des poursuivants.

S'en suit un parcours du combattant pour accéder à la scène Paris où se produit Morcheeba. 10 minutes de marche pour traverser le festival et nous retrouvons les anglais en plein "The Sea". Récemment rabibochée avec les frères Godfrey, la chanteuse Skye Edwards éclabousse la scène de sa classe. Il suffit qu'elle chante pour que nous tombions sous le charme. Mais, malgré Skye et des compositions retranscrites à la perfection, le problème reste le même avec Morcheeba : passé quelques titres, on s'ennuie poliment. Les chansons du nouvel album ("Even Though", "Blood Like Lemonade", "Crimson") ne font pas oublier leurs glorieux ancêtres. L'excitation revient sur les standards du groupe ("Otherwise", "Slow Down", "Blindfold", "Rome Wasn't Built In A Day"), qui nous font passer un moment douillet au coin du feu. Nous repartons satisfaits, ayant reçu eu ce que nous attendions. Mais pour le grand frisson, nous repasserons.

Pas grand chose à signaler ensuite. En quête de substances solides puis en goguette au Nova Club, nous ne verrons de la nuit électro que The Shoes (sympa mais pas complètement convaincant), manquant notamment Goose.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Invisible World de Madjo
Madjo en concert au Festival Paroles et Musiques #19 (2010) - vendredi
Madjo en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - samedi
L'interview de Madjo (15 avril 2010)
La chronique de l'album Euphony EP de Quadricolor
Quadricolor parmi une sélection de singles (avril 2011)
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du samedi - Chew Lips - K'Nann - Viva and the Diva - Plan B - Quadricolor
Quadricolor en concert au Festival Rock en Seine 2010 (samedi 28 août 2010)
Quadricolor en concert au Festival Radar 2010 (6ème édition)
La chronique de l'album Gee whiz but this is a lonesome town de Moriarty
Moriarty parmi une sélection de singles (octobre 2011)
Moriarty en concert à La Maroquinerie (15 octobre 2007)
Moriarty en concert au Festival GéNéRiQ 2008 (6 mars 2008)
Moriarty en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Jeudi)
Moriarty en concert à Hey Hey My My - Moriarty - Deportivo - Beat Assailant (21 juin 2008)
Moriarty en concert au Festival International Benicàssim 2008
Moriarty en concert à l'Olympia (lundi 13 octobre 2008)
Moriarty en concert à Théâtre Sébastopol (lundi 8 novembre 2010)
Moriarty en concert au Fil (samedi 24 novembre 2011)
L'interview de Moriarty (16 octobre 2007)
La chronique de l'album Ghost days de Syd Matters
La chronique de l'album Brotherocean de Syd Matters
Syd Matters en concert à La Cigale (5 octobre 2005)
Syd Matters en concert à L'Antipode (5 novembre 2005)
Syd Matters en concert au Trianon (1er février 2006)
Syd Matters en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mardi)
Syd Matters en concert au Splendid (dimanche 17 avril 2011)
Syd Matters en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - dimanche
L'interview de Syd Matters (14 décembre 2007 )
La chronique de l'album Dive deep de Morcheeba
Morcheeba en concert au Festival des Vieilles Charrues 2008
Morcheeba en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Samedi
Morcheeba en concert au Festival Crazy Week !!! #5 (édition 2014) - jeudi
La chronique de l'album Crack My Bones de The Shoes
The Shoes parmi une sélection de singles (mars 2012)
The Shoes en concert au Festival Le Cabaret Vert #11 (édition 2015) - vendredi 21 août
The Shoes en concert au Festival de Beauregard #8 (édition 2016) - vendredi 1er juillet

En savoir plus :
Le site officiel du festival Solidays
Le Myspace du festival Solidays
Le blog de Pierre Baubeau


Pierre Baubeau         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Madjo (15 avril 2010)
Quadricolor (15 avril 2010)
Syd Matters (14 décembre 2007)


# 28 juin 2020 : Nouvelle Vague ?

Le premier tour des élections municipales fut le signe du début du confinement. Espérons que ce second tour ne sera pas l'appel à un second confinement. Quoi qu'il en soit : Soyez prudents, soyez heureux et cultivez vous ! c'est parti pour le sommaire en commençant par le replay de la Mare Aux Grenouilles #4 (eh oui déjà !)

Du côté de la musique :

"Grand prix" de Benjamin Biolay
"The Beethoven collection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wolfl" de Jean-Efflam Bavouzet
"Eivind Groven Symphonies N°1 & 2" de Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay
"L'heure bleue" de Marianne Piketty, Le Concert Idéal
"Tu rabo Par'abanico" de Marion Cousin & Kaumwald
"Veines" de Merakhaazan
"Silas" de Silas Bassa
et toujours :
"As found" de Fugu
"Désordres" de Austyn
"Anda Lutz" de Cie Guillaume Lopez
"A l'instinct A l'instant" de Daniel Jea
"Cérébro dancing" de Epilexique
"Cobra" de François Club
"Coquette" de Hailey Tuck
"Springtime with no harm" épisode 18 des mixes de Listen In Bed
"Fanfare XP, volume 2" de Magic Malik
"Avec son frère" de Volo
"Safeplace" de Yadam

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"Démons" par Lorraine de Sagazan
"Misery" de William Goldman
"L'obéissance de la femme du berger "de Sergio Martínez Vila
"Migraaaants" de Matéi Visniec
"Le Remplaçant" d'Agnès Desarthe
"Portrait d'Amakoé de Souza - Salade Tomate Oignon" de et par Jean-Christophe Folly

"La Chose Commune" de David Lescot et Emmanuel Bex
de la comédie de boulevard :
"Hier est un autre jour "de Sylvain Meyniac et Jean-François Cros
"Madame Doubtfire" de Jaja Fiastri
"Le Clan des divorcées" de Alil Vardar
"A gauche en sortant de l'ascenseur" de Gérard Lauzier
du côté des humoristes :
"Mimie Mathy - J'adore papoter avec vous"
"Denis Maréchal - J'dis franchement"
dans le répertoire classique :
"Le Jeu de l'amour et du hasard" par Catherine Hiegel
"Roméo et Juliette" par Eric Ruf
Shakeaspeare :
à l'anglaise au Globe Teater : "Macbeth"
et en comédie musicale "Roméo et Juliette, de la haine à l'amour" de Gérard Presgurvic
et de l'Opéra revisité :
"La Traviata" de Verdi par Simon Stone
"Cendrillon" de Jules Massenet par David Hermann

Expositions :

en "real life" avec la réouverture progressive des musées :
"Pompéi" au Grand Palais
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières
"La Force du dessin - Chefs-d'oeuvre de la Collection Prat" au Petit Palais
"Esprit es-tu là ? Les peintres et les voix de l'au-delà" au Musée Maillol
"Le dessin sans réserve. Collections du Musée des Arts Décoratifs" au Musée des Arts Décoratifs
et en passant par la Lorraine, découvrir la Villa Majorelle œuvre de style Art nouveau.

Cinéma at home avec :

"Riens du tout" de Cédric Klapisch
"Noïse" de Henry Bean
"Sous surveillance" de Robert Redford
"La romancière" de John McKay
au Ciné-Club les années 50 :
"Un drôle de Dimanche" de Marc Allégret
"La vie à deux" de Clément Duhour
"L'homme au million ("The Million Pound Note") de Ronald Neame
des incontournables japonais :
des figures tutélaires :
"Tokyo drifter" de Seijun Suzuki
"A blind woman" de Teruo Ishii
et des plus jeunes :
"Mr Long" de Sabu
"Ichi, la femme samouraï" de Fumihiko Sori
et des raretés avec une sélection "Court metrage" :
"Le Chant du styrène" de Alain Resnais
"La chambre" de Chantal Akerman
"Pauline" de Céline Sciamma
"La traversée de l'Atlantique à la rame" de Jean-François Laguionie

Lecture avec :

"Be my guest" de Priya Basil
"De Gaulle sous le casque" de Henri de Wailly
"La faiblesse du maillon" de Eric Halphen
"Les jours brûlants" de Laurence Peyrin
et toujours :
"Le jour où Kennedy n'est pas mort" de R.J. Ellory
"Mauvaise graine" de Nicolas Jaillet
"Une immense sensation de calme" de Laurine Roux

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=