Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Arts et Nature à Chaumont-sur-Loire - édition 2011
Domaine de Chaumont-sur-Loire  (Chaumont-sur-Loire)  Ouvert toute l'année

Le Domaine de Chaumont-sur-Loire, notamment connu par son château et réputé comme incontournable lieu de visite des amateurs et passionnés d'horticulture avec son Festival International des Jardins créé en 1992, propose également au visiteur une monstration artistique en symbiose avec le lieu.

En effet, depuis 2008, il y intègre le premier Centre Arts et Nature, qui sous l'impulsion de sa directrice, Chantal Colleu-Dumont, qui a exercé de nombreuses fonctions culturelles tant à l'étranger qu'en France, invite chaque année des artistes tant à y exposer qu'à y créer des oeuvres in situ.

Pour 2011, ont été invités cinq artistes plasticiens et quatre photographes qui ont investi tous les lieux au gré de leur inspiration et de leur univers. Les oeuvres de ceux qui ont choisi le plein air et qui ont manifestement été subjugué par la beauté intrinsèque du lieu, notamment du parc dont les cèdres exceptionnels ont été classés "Arbres remarquables", et le splendide panorama vu du château qui domine la Vallée de la Loire, elle-même classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, invitent à la contemplation.

Ceux qui ont été sensibles à l'architecture du château, à son histoire et à l'atmosphère qu'il transcende, ont axés leur réflexion artistique davantage sur la méditation.

Invitations à la contemplation, à la sérénité...

De réputation internationale pour ses projets monumentaux réalisés in situ avec son matériau de prédilection qu'est le bois, le plasticien japonais Tadashi Kawamata a travaillé sur les différents niveaux de perception du paysage dans et depuis le domaine.

Ainsi, il a perché sa version des "Cabanes dans les arbres", créé une mini esplanade étagée pour voguer d'arbre en arbre ("Promenade sous les arbres") et imaginé un long "Promontoire sur la Loire" qui donne l'illusion de pouvoir traverser le fleuve.

D'une autre manière, le paysage et le souvenir de Diane de Poitiers qui résida à Chaumont ont conduit Dominique Bailly à jouer avec la perspective et le motif de la favorite du roi, qui était le croissant de lune.

Ainsi est né "Le chemin de Diane".

Elle a également installé ses sculptures "Sphères" dans l'écurie et un abri de branchages d sous le château d'eau.

Le néerlandais Herman de Vries invite à une contemplation sensorielle avec un odorant tapis de lavande qui embaume le manège des écuries.

Et l'architecte-urbaniste Dominique Perrault pare un arbre d'un collier semblable à celui des femmes-girafes thaïlandaises ("L'Arbre-roi").

... et à la méditation

Tout comme Jannis Kounellis en 2008 a été séduit et interpellé par certaines pièces non restaurées du 1er étage du château, ce sont les chambres des domestiques situées sous les combles laissées dans leur état d'abandon et qui servent de débarras pour meubles et objets qui ont séduit le photographe et plasticien Sarkis.

Il a été fasciné par le pouvoir évocatoire du lieu chargé d'histoire dans sa globalité - une forteresse datant du 10ème siècle qui fut rasée et reconstruite au 15ème siècle, chef d'oeuvre de l’architecture d’agrément de la Renaissance dans un état de conservation remarquable et inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco - et par les modestes fenêtres des chambres de service qui sont comme des trouées de lumière sur le monde.

Ainsi a-t-il imaginé, en corrélation avec son travail sur la lumière et un de ses modes d'expression qu'est le vitrail, de créer un parcours de lumière réflexif intitulé "Ailleurs, ici".

Ce parcours qui sera composé de 72 vitraux, 40 étant déjà installés et le surplus pour 2012, et est réalisé à partir de photographies sélectionnées dans son thésaurus personnel, constitue également son musée imaginaire et pour le visiteur un voyage de résonances.

Dans la chambre de la Princesse, le photographe belge Gilbert Fastenaekens expose une série de tirages en noir et blanc de sa série "Noces" qui travaille sur l'étrangeté du motif révélé par les photographies en gros plan des broussailles d'une forêt en Champagne-Ardennes qui a été un lieu de combats militaires.

Une manière d'interroger la mémoire de la nature et son pouvoir d'enfouissement.

Une démarche analogue a guidé la photographe suédoise Hélène Schmitz pour son travail sur les "Jardins engloutis" du Surinam qui vise le côté obscur de la nature.

Le photographe allemand Manfred Menz présente dans l'asinerie quelques tirages de sa très intéressante et originale série "Invisible project" dans laquelle les photographies des monuments célèbres, tels le Karl Marx Boulevard à Berlin, la Tour Eiffel, le Square de Postdam à Berlin et le Golden Temple à Kyoto,

sont expurgées des bâtiments ne laissant apparaître que les arbres et la flore, invitant ainsi à une réflexion sur la symbiose artificielle de l'urbain et de la nature mais aussi sur le mécanisme de la mémoire.

Et puis, veillez lors du passage dans la salle à manger du château à repérer la mousseuse efflorescence verte qui s'échappe des assiettes. Il s'agit de "La soupe verte" composée de cristaux d’urée colorés concoctée par les plasticiens allemands Gerda Steiner et Jörg Lenzlinger, sensibles aux questions écologiques et qui travaillent sur les processus de transformation ou de décomposition des matières organiques.

Enfin, le Domaine de Chaumont-sur-Loire se veut également défricheur en initiant la première exposition en France du photographe japonais Shin-Ichi Kubota qui y présente une fresque séquentielle troposphérique réalisée à partir du Mont Fuji ("Atmosphère").

Par ailleurs, le visiteur pourra retrouver des oeuvres et installations devenues permanentes telles l'installation de Janis Kounellis dans les cuisines du château, "La spirale végétale" du botaniste Patrick Blanc qui s'épanouit dans la cour des Ecuries, "L'arbre aux échelles" de François Méchain et les "Toi(t)" de Rainer Gross dans le parc du château et l'arbre "Reflexion" de Bob Verschueren dans le pédiluve de la Ferme.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique du Festival International des Jardins 2011

A écouter aussi sur Froggy's Delight :

L'interview de Chantal Colleu-Dumont, directrice du Domaine de Chaumont-sur-Loire

En savoir plus :

Le site officiel du Domaine de Chaumont-sur-Loire

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Domaine de Chaumont-sur-Loire


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 novembre 2020 : Culture Globale

Ca y est vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous rendre dans les librairies, disquaires et autres lieux de culture chers à nos coeurs, alors FONCEZ ! si vous avez besoin d'un prétexte : On n'a jamais été aussi proche de Noël !

Du côté de la musique :

"I know that you know" de Eau Rouge
"In town" de Switch Trio
"May our chambers be full" de Emma Ruth Rundle & Thou
"The messenger" de Hélène Grimaud
"Songs" de Patrick Messina & Fabrizio Chiovetta
"Star feminine band" de Star Feminine Band
"Signs" de Vaiteani
"Stay" de Valerie June
"Grand plongeoir" de Yves Marie Bellot
"Selectorama" Le nouveau mix (S2M4) de Listen In Bed
"De là" de Clarys
et toujours :
"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Les Géants de la montagne" de Luigi Pirandello
"Très chère Mathilde" de Israel Horovitz
"Une des dernières soirées de carnaval" de Carlo Goldoni
"Un amour de jeunesse" de Ivan Calbérac
"La Vérité" de Florian Zeller
"Ils se sont aimés" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"La croisière ça use" de Emmanuelle Hamett
"Cyrano m'était conté" de Sotha
et un air d'opéra avec "Miranda" d'après Shakespeare et Purcell

Expositions :

en virtuel :
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Cristo et Jeanne Claude" au Centre Pompidou
"Jim Dine - A day longer" à la Galerie Templon

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Pierre Soulages" à l'espace culturel départemental Lympia à Nice
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"La vitrine Gallé" au Musée des Arts et Métiers
et les collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Caché" de Michael Haneke
"Au loin s'en vont les nuages" de Aki Kaurismaki
"Une valse dans les allées" de Thomas Stuber
"La Lune de Jupiter" de Kornel Mundruczo
"L'enfant d'en-haut" de Ursula Meier
"Le beau monde" de Julie Lopes Curval

Lecture avec :

"L'intériorité dans la peinture" de Pierre Soulages & Anne-Camille Charliat
"Coco de Paris" de France de Griessen
"Considérations sur le homard tome 2" de David Foster Wallace
"Intuitions" de Paul Cleave
"Les aveux" de John Wainwright
"Les ratés de l'aventure" de Titayna
"Un été de neige et de cendres" de Guinevere Glasfurd
et toujours :
"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=