Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Trop de Guy Béart tue Guy Béart
Théâtre des Doms  (Avignon)  juillet 2011

Théâtre déambulatoire urbain avec Ingrid Heiderscheidt et Nicolas Buysse.

Chaque année dans le Off, des spectacles sortent de l’ordinaire. C’est le cas de "Trop de Guy Béart tue Guy Béart" spectacle déambulatoire présenté par les belges de la Compagnie Victor.B au Théâtre des Doms.

Tout commence devant un box de garage où avant toute chose on vous équipe d’un gilet (les mêmes que ceux qui prennent la poussière à l’avant des voitures, mais en blanc) et d’un casque. Une fois prêts, nos deux guides équipés de micros nous accueillent. Coco et Fifou (Ingrid Heiderscheidt et Nicolas Buysse, exceptionnels tous les deux) sont frères et sœurs et surtout deux pince-sans-rire semblables à des chefs scouts qui vont bientôt lancer le pèlerinage avec force recommandations et discours de circonstance. On se rend vite compte que plus c’est ringard, plus c’est bon pour Coco et Fifou !

Tels le clown blanc et l’auguste, chacun joue sa partition avec efficacité : l’une, sérieuse, insiste sur la procédure tandis que l’autre ne peut s’empêcher de faire des blagues. En exagérant la note bucolique et en parodiant le monde associatif ou bio et celui des visites, nos deux compères transmettent néanmoins des réflexions véritables sur la place laissée à la nature en territoire urbain.

Cela parait de plus en plus évident quand le bruit des voitures le long des remparts couvre le son du casque, on se dit alors que leur démonstration est indispensable. La montée du Rocher des Doms sur la musique de Guy Béart en tapant des mains est un grand moment et la complicité s’installe rapidement avec les autres spectateurs qui se laissent tous prendre au jeu et se retrouvent bientôt à faire un "shopping nature" comme appellent nos guides la recherche en deux minutes d’échantillons de plantes pour l’herbier géant. Fenouil ou laitue sauvage, plantin, pariétaire des murailles…, Fifou, à la surprise générale, maîtrise le sujet sur le bout des doigts et détaille chaque trésor et ses vertus insoupçonnées.

Etape après étape, la visite devient de plus en plus loufoque et décalée. Il faut les voir tous les deux : elle, longue tresse et lunettes et lui, la sono et l’antenne relais sur le dos, interpréter un rap avec les montagnes en arrière-plan. Hilarant et grandiose à la fois. Et troublant tant les textes, sous l’allure de parodies, ont un tel fond de vérité.

Et bientôt, telle une armée de semeurs au service de la nature sauvage, ordre est donné au groupe de répandre les graines distribuées. Et qui de les semer dans les fissures du béton, dans les boites aux lettres ou sur les toits des voitures…

On admire leur capacité à improviser, à utiliser les rencontres impromptues pour le scénario et à tenir leurs rôles. La fin du parcours est l’occasion d’une véritable "flashmob" sur la Place Crillon devant la caméra d’un réverbère pour l’anniversaire de Bébert, l’amoureux de Coco qui travaille à la vidéo-surveillance de la ville et pour qui on interprétera une danse d’anniversaire consciencieusement répétée auparavant.

Le groupe se séparera après un pot convivial autour d’un sirop de sureau et tous auront l’impression d’avoir vécu une expérience commune inoubliable qui nous aura amené à réfléchir au monde qui nous entoure. Très fort !

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité

Pas encore de vaccin, pas encore d'espoir de voir réouvrir les lieux culturels mais toujours notre sélection pour agiter vos sens et continuer de soutenir les artistes qui en ont bien besoin. Et n'oubliez pas, tous les jours un programme différent sur la TV de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones
et toujours :
"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman
"La Fuite !" de Mikhaïl Boulgakov
"King Kong Théorie" de Virginie Despentes
"Les Topor #2 - Prix de l'inattendu" au Théâtre du Rond-Point
"Chantons, faisons tapage" de Thomas Jolly et Laurent Campellone
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"J'aime beaucop ce que vous faîtes" de Carole Greep
"Bonne année à toi même" de Pauline Daumale
"Chers" de Kaori Ito

Expositions :

en virtuel :
"Léon Spilliaert - Lumière et solitude" au Musée d'Orsay
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des Impessionnismes à Giverny
"Figure d'artiste" au Musée du Louvre
"Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou
"Le dessin sans réserve" au Musée des Arts Décoratifs
"Jardins d'Orient - De l'Alhambra au Taj Mahal' à l'Institut du Monde Arabe
"Ivan Navarro - Planetarium" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home :
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Brigades du Tigre" de Jérôme Cornuau
"There will be blood" de Paul Thomas Anderson
"Beyond the Sea" de Kevin Spacey
"Mishima, une vie en quatre chapitres" de Paul Schrader

Lecture avec :

"Diamants" de Vincent Tassy
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel
et toujours :
"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=