Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Prodigy
World's on fire  (Take Me To The Hospital / PIAS)  mai 2011

Ce n'est pas toujours aisé d'aborder le premier album live d'un groupe. On peut le voir comme une sorte de best of, comme le témoignage d'une tournée, comme un état des lieux à une date donnée. Dans le cas d'un groupe comme The Prodigy, qui a vingt années d'existence au compteur, c'est d'abord l'aspect compilation de morceaux connus qu'on retient. Il faut rappeler qu'au milieu des années 90, le trio a sorti un certain nombre de singles absolument marquants et témoins de l'époque.

Mais World's on fire est aussi l'enregistrement du plus gros concert jamais donné par le groupe, au National Bowling de Milton Keynes, devant 65.000 personnes en 2010. Dans la tracklist, sept chansons sont extraites de l'album de 2009, Invaders must die, trois de Fat of the land sorti en 1997, deux de l'album de 1994 Music for the jilted generation et cinq de leur premier effort daté de 1992, Experience. L'album sorti en 2004, sans Maxim, ni Keith Flint au chant, est donc laissé entièrement de côté. Et même si Invaders must die n'est pas un grand disque, les singles tenaient la route sur scène.

En concert, il faut bien reconnaître que si Liam Howlett est le cerveau du groupe, ce sont Maxim et Keith qui vont au charbon, sautent, invectivent, le public et font le show. Malheureusement, la quarantaine passée, il semble évident qu'ils ont du mal à tenir la distance, et qu'ils se retrouvent parfois vite à bout de souffle. Le proto-punk Maxim est aujourd'hui moins effrayant que Crusty le clown dans les Simpsons.

Mais le gros problème de ce disque est avant tout le mixage. The Prodigy est un groupe de scène qui tient d'abord grâce à son light show et à ses grosses basses. Or, on se retrouve avec un disque qui reste collé les pieds dans la boue. On a beau écouter des chansons qui sont faites pour danser, on n'a même pas envie de marquer le rythme en tapant du pied ou en secouant la tête. Le mixage donne une impression de platitude complète, alors que sur la tournée Invaders, The Prodigy a montré son efficacité dans nombre de festivals.

Quant à regarder le dvd, on a l'impression d'avoir affaire à un cadreur atteint de parkinson. Le son n'est pas meilleur et l'image devient vite fatigante. C'est donc plutôt finalement comme un témoignage de la tournée qui a suivi la reformation du groupe qu'il faut considérer ce cd/dvd. A moins d'avoir assisté à ce concert-là, mieux vaut se réécouter Fat of the land, le mètre-étalon de la production discographique de The Prodigy, se souvenir des concerts, que se précipiter sur cet objet finalement dispensable.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Invaders Must Die de The Prodigy
La chronique de l'album The day is my enemy de The Prodigy
La chronique de l'album No Tourists de The Prodigy
Articles : Playlist des 30 sons Froggy's Delight - Idles - Shame - The Last Detail - Gruff Rhys - Soft Moon - Father John Misty
The Prodigy en concert à Paléo Festival #34 (2009)
The Prodigy en concert au Festival International de Benicàssim #16 (samedi 17 juillet 2010)
The Prodigy en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
The Prodigy en concert au Festival Rock en Seine 2014 (samedi 23 août 2014)
The Prodigy en concert au Festival Rock en Seine 2014
The Prodigy en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2015 - Du jeudi au dimanche

En savoir plus :
Le site officiel de The Prodigy
Le Soundcloud de The Prodigy
Le Myspace de The Prodigy
Le Facebook de The Prodigy


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=