Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Prodigy
World's on fire  (Take Me To The Hospital / PIAS)  mai 2011

Ce n'est pas toujours aisé d'aborder le premier album live d'un groupe. On peut le voir comme une sorte de best of, comme le témoignage d'une tournée, comme un état des lieux à une date donnée. Dans le cas d'un groupe comme The Prodigy, qui a vingt années d'existence au compteur, c'est d'abord l'aspect compilation de morceaux connus qu'on retient. Il faut rappeler qu'au milieu des années 90, le trio a sorti un certain nombre de singles absolument marquants et témoins de l'époque.

Mais World's on fire est aussi l'enregistrement du plus gros concert jamais donné par le groupe, au National Bowling de Milton Keynes, devant 65.000 personnes en 2010. Dans la tracklist, sept chansons sont extraites de l'album de 2009, Invaders must die, trois de Fat of the land sorti en 1997, deux de l'album de 1994 Music for the jilted generation et cinq de leur premier effort daté de 1992, Experience. L'album sorti en 2004, sans Maxim, ni Keith Flint au chant, est donc laissé entièrement de côté. Et même si Invaders must die n'est pas un grand disque, les singles tenaient la route sur scène.

En concert, il faut bien reconnaître que si Liam Howlett est le cerveau du groupe, ce sont Maxim et Keith qui vont au charbon, sautent, invectivent, le public et font le show. Malheureusement, la quarantaine passée, il semble évident qu'ils ont du mal à tenir la distance, et qu'ils se retrouvent parfois vite à bout de souffle. Le proto-punk Maxim est aujourd'hui moins effrayant que Crusty le clown dans les Simpsons.

Mais le gros problème de ce disque est avant tout le mixage. The Prodigy est un groupe de scène qui tient d'abord grâce à son light show et à ses grosses basses. Or, on se retrouve avec un disque qui reste collé les pieds dans la boue. On a beau écouter des chansons qui sont faites pour danser, on n'a même pas envie de marquer le rythme en tapant du pied ou en secouant la tête. Le mixage donne une impression de platitude complète, alors que sur la tournée Invaders, The Prodigy a montré son efficacité dans nombre de festivals.

Quant à regarder le dvd, on a l'impression d'avoir affaire à un cadreur atteint de parkinson. Le son n'est pas meilleur et l'image devient vite fatigante. C'est donc plutôt finalement comme un témoignage de la tournée qui a suivi la reformation du groupe qu'il faut considérer ce cd/dvd. A moins d'avoir assisté à ce concert-là, mieux vaut se réécouter Fat of the land, le mètre-étalon de la production discographique de The Prodigy, se souvenir des concerts, que se précipiter sur cet objet finalement dispensable.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Invaders Must Die de The Prodigy
La chronique de l'album The day is my enemy de The Prodigy
La chronique de l'album No Tourists de The Prodigy
Articles : Playlist des 30 sons Froggy's Delight - Idles - Shame - The Last Detail - Gruff Rhys - Soft Moon - Father John Misty
The Prodigy en concert à Paléo Festival #34 (2009)
The Prodigy en concert au Festival International de Benicàssim #16 (samedi 17 juillet 2010)
The Prodigy en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
The Prodigy en concert au Festival Rock en Seine 2014 (samedi 23 août 2014)
The Prodigy en concert au Festival Rock en Seine 2014
The Prodigy en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2015 - Du jeudi au dimanche

En savoir plus :
Le site officiel de The Prodigy
Le Soundcloud de The Prodigy
Le Myspace de The Prodigy
Le Facebook de The Prodigy


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 avril 2021 : En avril ne te cultive pas d'un fil

Pas de nouvelle bonne nouvelle... pas sûr. En attendant de pouvoir aller à nouveau vers la culture, faisons la venir vers nous. Voici notre sélection de tout un tas de choses à écouter, lire, voir et (re)découvrir. On commence évidemment avec le replay de la MAG #25 ! et oui déjà, en on n'est pas peu fier !

Du côté de la musique :

"Djourou" de Ballaké Sissoko
"A live full of farewells" de The Apartments
"Racine carrée de vos utopies" de Les Marteaux Pikettes
"Detectorists" le 19ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Bach en miroir" de Marie-Andrée Joerger
"Drot og Marsk" de Peter Heise
"Bye bye baby" de Requin Chagrin
"Good for you" de Slim Paul
et toujours :
"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Collection" d'Harold Pinter
"Le Cabinet horrifique" de Valérie Lesort
"Vêtir ceux qui sont nus" de Luigi Pirandello
'Féminines" de Pauline Bureau
"Noire" de Tania de Montaigne
"Love & Politics" de Dan Turden
"NinaLisa" de Thomas Pédour
"Le Bœuf-musical Boris Vian" au Hall de la Chanson
"Hippolyte et Aricie" de Rameau

Expositions :

en virtuel :
"Trésors Nabis" du Musée d'Orsay
"Bonnard, Le Cannet, une évidence" au Musée Bonnard au Cannet
"Yan Pei-Ming - Au nom du père" au Musée Unterlinden à Colmar
"Crinolines et chapeaux, la mode au temps des impressionnistes" au Musée de la Corderie Valois en Normandie
"Camille Moreau-Nélaton, Une femme céramiste au temps des impressionnistes" au Musée de la céramique à Rouen
"Jean Ranc, un montpelliérain à la Cour des rois" au Musée Fabre à Montpellier

Cinéma :

at home :
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"La course navette" de Maxime Aubert
des films cultes :
"Au revoir les enfants" de Louis Malle

"Little Odessa" de James Gray
"37°2 le matin" de Jean-Jacques Beyneix
"C'est arrivé près de chez vous" de Rémy Belvaux et André Bonzel
"La Balance" de Bob Swaim
et un court métrage "La pince à ongles" de Jean-Claude Carrière

Lecture avec :

"C'est quoi ton genre ?" de Agnès Vannouvong
"La petite ville des grands rêves" de Fredrik Backman
"Les somnambules" de Chuck Wending
"Mondes en guerre : tome IV, guerre sans frontières" de Louis Gautier
"Séquences mortelles" de Michael Connely
et toujours :
"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood

Du côté des jeux vidéos :

Retrouvez les jeux vidéos en live sur la TV de Froggy's Delight chaque soir de la semaine à partir de 21H

 

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=