Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Nuits Peplum d'Alesia #11 (édition 2011) - samedi
Modibick - Oslow - No One Is Innocent - Shaka Ponk  (Alise Sainte Reine)  du 29 au 31 juillet 2011

Retour sur la nuit du samedi.

Modibick et Oslow... ou les groupes bourguignons ont de l'avenir

Modibick : un groupe de trois larrons venus tout droit d'Auxerre, et qui monte, et qui doit monter ! Les textes sont aux petits oignons, délirants ou poétiques mais toujours peaufinés, délivrant des histoires de chatte dévorée, de pirate ou de fou, menées par un chanteur-clown à la voix élastique.

Pour vous donner une idée de leur style, autant citer leur propre présentation : "rock-dancefloor, dark-musette, grivoise comptine". Mais tout cela ensemble n'est pas tout et n'importe quoi pour autant : le set est bien pensé et la technique musicale aiguisée. À écouter, donc.

Dans un tout autre style, mais dans une même excellence, Oslow, groupe dijonnais déjà très réputé, prend la relève : distillant un mélange sonore et savant fait de Placebo, de Radiohead et de Muse – même si bien d'autres influences viennent se greffer peu à peu sur chaque titre –, les musiciens ont déjà assez de bouteille pour proposer un set très "pro" et mettre l'ambiance dans un théâtre de verdure qui ne semble pas avoir désempli depuis la veille. Les quatre loustics ont déjà fait la première partie de quelques groupes connus (Laurent Garnier, Olivia Ruiz) et l'on aimerait clairement que la pop propre mais pas aseptisée d'Oslow sorte à juste titre des frontières de Bourgogne. À engager, donc.

No One Is Innocent ou le temps n'émousse pas l'engagement

Groupe formé dans les années 1990, No One Is Innocent n'a pas pris une ride. L'investissement des musiciens sur scène, leur engagement, physique comme politique, détonne. Secousse salutaire. Le chanteur (Kémar Gulbenkian) ne mâche pas ses mots, condamne le chef de l'Etat actuel, entonne une chanson sur celui qu'il nomme "l'imposteur de la République", demande que l'on vote sérieusement en 2012, se donne corps et âme à sa cause idéologique, slame, saute, crie, tire les cheveux de son guitariste survolté, taquine son bassiste, en bref déploie une présence incroyable sur scène. Et pendant un généreux bis, il fait monter ses fans : "Y a pas de raison que vous n'en profitiez pas non plus". J'aime et je salue la grandeur musicale des No One Is Innocent qui pour moi auront présenté, à tous points de vue, le meilleur set de ces Peplum...

Shaka Ponk

Tête d'affiche de cette deuxième nuit, les Shaka Ponk savent se faire attendre. Il n'empêche que les fans, souvent jeunes, sont venus en nombre. C'est un véritable son et lumière qui se met en place, de l'écran rond géant, installé au fond de la scène, sur lequel s'agite virtuellement la mascotte du groupe – petit singe qu'on dirait tout droit sorti de l'univers de Gorillaz –, à la chorégraphie survitaminée des deux chanteurs enflammés.

Un problème, néanmoins, se pose à moi : si j'ai été grandement convaincue par la session acoustique des Shaka Ponk proposée ici-même, le live m'a laissée sur ma faim. La surenchère de spectaculaire, d'ordinaire habile à dissimuler l'absence de talent musical, dessert ici des musiciens de qualité... Non ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Gazoline de No One Is Innocent
La chronique de l'album Drugstore de No One Is Innocent
No One Is Innocent en concert au Festival Microcosm 5
No One Is Innocent en concert au Festival Les Rockeurs ont du coeur 2004
No One Is Innocent en concert au Festival La Clef des Chants 2005 (samedi)
No One Is Innocent en concert au Festival Class'Eurock 2007
No One Is Innocent en concert au Splendid (vendredi 1er avril 2011)
No One Is Innocent en concert à Hellfest Open Air Festival #14 (édition 2019)
No One Is Innocent en concert à Hellfest Open Air Festival #14 (édition 2019) - 2ème
L'interview de No one is innocent (16 avril 2007)
La chronique de l'album Bad Porn Movie Trax de Shaka Ponk
La chronique de l'album The Geeks & The Jerkin Socks de Shaka Ponk
Shaka Ponk en concert à L'Aéronef (vendredi 3 février 2012)
Shaka Ponk en concert au Festival Art Rock 2012 - vendredi, samedi et dimanche
Shaka Ponk en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - samedi
Shaka Ponk en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #24 (2012) - vendredi
Shaka Ponk en concert à Main Square Festival 2012 - Dimanche
Shaka Ponk en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
Shaka Ponk en concert au Festival Beauregard #6 (édition 2014)
Shaka Ponk en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - vendredi
Shaka Ponk en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #26 (édition 2014) - Samedi
Shaka Ponk en concert au Festival Artrock 2015
L'interview de Shaka Ponk (lundi 6 juin 2011)

En savoir plus :
Le site officiel des Nuits Peplum d'Alesia
Le Myspace des Nuits Peplum d'Alesia

Crédits photos : Sophie Hébert (Toute la série sur son Flickr)


Sophie Hébert         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Shaka Ponk (6 juin 2011)


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=