Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Retour à Killybegs
Sorj Chalandon  (Editions Grasset)  août 2011

Il y a un an, à Hyères, un libraire me voyant errer dans ses rayons m’a tendu un livre en me disant : "C’est l’un de mes préférés, je pense que vous allez aimer". Il a eu tort ; j’ai adoré. C’était Mon traître de Sorj Chalandon. L’Irlande, l’IRA, des hommes et des femmes qui se battent pour ne plus être colonisés, un Français qui s’éprend de ce pays et qui découvre cette guerre... L’auteur est alors entré dans ma vie littéraire – avec ensuite Une promesse, Le petit Bonzi, La légende de nos pères – et c’est forcément avec hâte que j’attendais son nouveau roman. Il sort en août, sous le titre de Retour à Killybegs : Chalandon nous ramène sur les terres irlandaises.

Ce livre s’ouvre sur un prologue écrit par Tyrone Meehan. Le traître du roman du même nom. L’écrivain retrouve donc son héros et lui donne la parole cette fois. Dans le premier livre, c’était Antoine, le jeune Français, qui racontait. C’était son expérience personnelle qu’il relatait, ce que ses yeux voyaient de l’IRA et de ses membres. Désormais c’est à Tyrone de s’exprimer, de dire sa vérité. Pour empêcher qu’on ne la lui vole, pour devancer les fausses et ridicules rumeurs. Pour qu’on le comprenne aussi peut-être…

Le héros de la résistance irlandaise va donc, au fil des pages de son carnet, dévoiler la perte de son père, son enfance misérable et humiliée qui l’a conduit à s’engager. Il rappelle ainsi ce que signifiait être Irlandais au Nord en 1945. On lit les soldats anglais cruels, violents et méprisants. On lit les Irlandais du Sud qui oublient le sort de ceux de Belfast, on lit la pauvreté, le manque d’avenir et surtout cette guerre jamais gagnée ni perdue qui a divisé le pays en deux. Et, fatalement, à travers ses mots, on sent la révolte et la volonté de ne jamais céder aux Britanniques.

Les années défilent, Tyrone joue un rôle de plus en plus important dans les rangs de l’IRA. Il est connu, reconnu : il fait partie des héros, de ceux dont les actes et les paroles font naître et perdurer l’espoir de tout un peuple. Sauf qu’il n’est qu’un homme, avec sa part d’ombre et ses failles. Et qu’une seule erreur de jugement, en ces temps de guerre, peut pousser à commettre le pire : trahir.

Mais il n’y a pas que l’histoire de ce personnage au cœur de ce roman : grâce à lui, le lecteur touche de plus près cette guerre. Ces pages racontent les conditions de détention des détenus politiques, elles parlent des enfants battus à mort en pleine rue, du chômage qui laisse mourir de faim les Irlandais de Belfast, elles décrivent la peur et la haine. Et au milieu de l’horreur, elles font vivre aussi la fraternité et la solidarité de ce peuple qui ne baisse pas les bras. Elles vibrent de sa fierté et de son envie de liberté. C’est le destin de l’Irlande de 1916 à nos jours qui est relatée ainsi dans toute sa violence, sa complexité et sa tristesse.

Une fois encore, Chalandon a écrit un livre passionnant, incroyablement riche d’émotions et d’informations. Il n’y a pas que des bons et des méchants. Certains Anglais ont des visages d’enfants au regard désolé, des Irlandais s’acharnent dans la vengeance, les meilleurs combattants de l’IRA peuvent se lasser, abandonner ou trahir.

Que dire d’un livre qui réussit à nous fait sourire, presque pleurer parfois, qui nous pousse à nous questionner, et qui nous permet de retrouver le sens des mots fraternité et solidarité ? Qu’il est extraordinaire – au sens littéral du terme – que c’est un de mes préférés et que je pense que vous allez l’aimer.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Le quatrième mur" du même auteur
La chronique de "Le Jour d'avant" du même auteur
La chronique de "Mon traître" du même auteur
La chronique de "Une joie féroce" du même auteur


Nathalie Clément         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=