Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Toumélé #10 (édition 2011)
Programme 2011  (Maule)  du 14 au 17 septembre 2011

Dix ans que ce petit festival s'épanouit à quelques encablures de Paris. Une quarantaine de kilomètres tout de même : dur dur pour les Parisiens, une aubaine pour les habitants de la vallée de la Mauldre et alentours pour qui l'offre festivalière laisse à désirer... Quatre ans qu'il investit les bords de la Mauldre, dans un cadre champêtre et bucolique à souhait.

Le principe : mélanger les genres et les publics, d'où ce nom de Toumélé. Au programme, concerts, art de rue, projection de court-métrage, arts plastiques, théâtre, expo  : dans la petite ville de Maule les 14 et 15, sur le site du festival les 16 et 17. Et pour la première fois, un camping est prévu pour accueillir les festivaliers (entrée gratuite pour un pass à 25 euros acheté, sinon compter 5 euros). L'entrée est libre mercredi, jeudi et vendredi après-midi. Quant aux vendredi soir et samedi, compter 13 euros (- 26 ans, chômeurs et étudiants) ou 17 euros le pass un jour, 25 euros le pass 2 jours. Pas cher, donc.

Comme tout festival digne de ce nom, Toumélé propose un parking gratuit, de quoi se restaurer et des commerces. Et pour ne rien gâcher, le festival agit pour le développement durable et la citoyenneté (création d'un Village citoyen et d'une Charte "éco-festival"). Le programme au jour le jour :

Mercredi 14 septembre : soirée court-métrage au cinéma de Maule, 20h, entrée libre sur réservation
Le COUAC (collectif d'artistes, de réalisateurs et de techniciens réunis autour de projets audiovisuels) propose une soirée court-métrage. Des œuvres de tous bords, pour tous, choisies par des vidéastes passionnés du genre et un large éventail de styles, du noir et blanc à l’animation.

Jeudi 15 septembre : sélection de groupes du CRY, place de la Mairie, 19h, entrée libre
En ouverture du festival, deux groupes émergents sélectionnés par le CRY (réseau yvelinois des salles de concerts).

Vendredi 16 septembre : site festival, 19h30

Les Ogres de Barback
Depuis plus de quinze ans, sans publicité, sans soutien médiatique, sans tube à la radio, le quatuor vend des milliers d’albums qu’il enregistre sans l’aide de personne, enchaîne des concerts à guichets fermés qu’il produit seul. Une indépendance inédite qui est avant tout une histoire de famille, celle des Burguière, héritière des Têtes Raides et de La Tordue, fan de Béruriers Noirs et de Brassens qui produit une chanson poétique et engagée... Klink Clock Auré hache des rythmes entraînants qui finissent par saigner de saturation, et Jennie, auto-proclammée "half-drummeuse", fait souffrir les peaux de ses toms, tout en gardant féminité et douceur dans la voix. Structures énergiques et mélodies raisonnantes.

Nono Solo et les Frères Courtault
Nono solo, artiste provocateur, espèce d’anti-héros entre Mr Hulot et super Dupont, ses textes vous parlent des problèmes de banlieue, des sans-papiers mais aussi du sport du ballon rond… Chansons engagées certes mais poétiquement correctes. Au début de l’année 2006, Nono Solo, ex-batteur des Blérots de Ravel, décidé à rejouer sur scène le plus vite possible, fait la rencontre de deux frères poitevins. Les deux frangins, eux quasi indissociables, après avoir oeuvré dans divers groupes, tels que Souvenir du quartier ou les Jules Cabouin, se sentent prêts à remonter sur les planches, en apportant dans leurs besaces une musique inspirée du rockabilly. Le tout donne un mélange acoustique sur fond de rock swing, reggae, punk, agrémenté de chansons toutes plus loufoques les unes que les autres.

Chorale Coty/Charcot 
À l’occasion de l'ouverture du festival Toumélé 2011, un concert regroupant les 120 choristes du groupe scolaire Coty/Charcot, accompagnés par des musiciens.

Samedi 17 septembre : 15h
Un samedi après-midi à tire d'ailes où la ville est nomadisée par de drôles d'oiseaux qui risquent de vous entraîner dans des recoins insoupçonnés, avant de se poser dans le grand caravansérail où bateleurs, trapézistes et musiciens feront vibrer les cordes vagabondes de votre âme. Et si le coeur vous en dit, des toiles seront tendues devant vos pinceaux, de la terre s'offrira au caresses de vos doigts pendant que des canards chercheront à dresser les cocottes voyageuses, nons sans quelques couacs !

Samedi 17 septembre : site festival, 19h

Les 15 ans des Blérots de R.A.V.E.L
Cette année, l'occasion est trop belle pour passer à côté d'un double anniversaire. Programmés à la 10e édition du festival Toumélé, les Blérots souffleront leurs 15 bougies à coup de retrouvailles, réunissant les musiciens qui participèrent à l'aventure. Retrouvailles également d'un répertoire remis au goût du jour avec cette grande équipe.

Punish yourself
Punish yourself est un groupe "cyberpunk-fluo-zombie" français originaire de Toulouse qui se produit sur les scènes autant metal, que gothique, électro et indus, dans des tenues exubérantes, arborant des maquillages fluorescent recouvrant entièrement leurs corps.

Born To Brass
Born To Brass est une fanfare métal déambulatoire agrémentée d’amplification énergique. Mélange homogène de folie furieuse dans un tonitruant fracas de décibels.

Nocifs Sound System
Equipe championne de France de beatbox en 2009 et 2010, le Nocifs Sound System est un duo, Rafiki & K.I.M. (3ème solo au championnat de France 2010). Pour seul instrument : la bouche et l'art du human beatbox, pilier du hip-hop, ou comment reproduire n'importe quel son avec ses cordes vocales et un micro. Illustrations sonores parfois plus intenses que les bandes son digitales des artistes drum'n'bass, techno, hip-hop ou dubstep les plus actuels.

La chorale des 7 Tempêtes
La chorale des 7 Tempêtes réunit musiciens confirmés et mélomanes amateurs, 37 choristes qui ont en commun le plaisir de chanter. Des chants du monde au jazz vocal, au gré de compositions originales ou connues, ce répertoire mêle des styles et des époques variés.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Terrain Vague des Ogres de Barback
Les Ogres de Barback en concert au Cirque Royal (8 mai 2004)
Les Ogres de Barback en concert au Festival des Terre Neuvas 2005 (dimanche)
Les Ogres de Barback en concert au Festival Solidays 2005 (samedi)
Les Ogres de Barback en concert au Festival Les 3 éléphants
Les Ogres de Barback en concert au Festival du Bout du Monde
Les Ogres de Barback en concert au Fil (12 mars 2009)
Les Ogres de Barback en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Les Ogres de Barback en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - vendredi
Les Ogres de Barback en concert au Festival Jardin du Michel #10 (édition 2014)
L'interview des Ogres de Barback (mai 2004)
L'interview des Ogres de Barback (13 octobre 2005)
La chronique de l'album Sauve qui peut des Blérots de R.A.V.E.L
La chronique de l'album Holiday In Guadalajara de Punish Yourself

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Toumélé
Le Myspace du Festival Toumélé


MarieG         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 novembre 2020 : Culture Globale

Ca y est vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous rendre dans les librairies, disquaires et autres lieux de culture chers à nos coeurs, alors FONCEZ ! si vous avez besoin d'un prétexte : On n'a jamais été aussi proche de Noël !

Du côté de la musique :

"I know that you know" de Eau Rouge
"In town" de Switch Trio
"May our chambers be full" de Emma Ruth Rundle & Thou
"The messenger" de Hélène Grimaud
"Songs" de Patrick Messina & Fabrizio Chiovetta
"Star feminine band" de Star Feminine Band
"Signs" de Vaiteani
"Stay" de Valerie June
"Grand plongeoir" de Yves Marie Bellot
"Selectorama" Le nouveau mix (S2M4) de Listen In Bed
"De là" de Clarys
et toujours :
"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Les Géants de la montagne" de Luigi Pirandello
"Très chère Mathilde" de Israel Horovitz
"Une des dernières soirées de carnaval" de Carlo Goldoni
"Un amour de jeunesse" de Ivan Calbérac
"La Vérité" de Florian Zeller
"Ils se sont aimés" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"La croisière ça use" de Emmanuelle Hamett
"Cyrano m'était conté" de Sotha
et un air d'opéra avec "Miranda" d'après Shakespeare et Purcell

Expositions :

en virtuel :
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Cristo et Jeanne Claude" au Centre Pompidou
"Jim Dine - A day longer" à la Galerie Templon

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Pierre Soulages" à l'espace culturel départemental Lympia à Nice
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"La vitrine Gallé" au Musée des Arts et Métiers
et les collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Caché" de Michael Haneke
"Au loin s'en vont les nuages" de Aki Kaurismaki
"Une valse dans les allées" de Thomas Stuber
"La Lune de Jupiter" de Kornel Mundruczo
"L'enfant d'en-haut" de Ursula Meier
"Le beau monde" de Julie Lopes Curval

Lecture avec :

"L'intériorité dans la peinture" de Pierre Soulages & Anne-Camille Charliat
"Coco de Paris" de France de Griessen
"Considérations sur le homard tome 2" de David Foster Wallace
"Intuitions" de Paul Cleave
"Les aveux" de John Wainwright
"Les ratés de l'aventure" de Titayna
"Un été de neige et de cendres" de Guinevere Glasfurd
et toujours :
"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=