Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce R.I.F. (Recherches dans l'intérêt des familles)
Franck Mancuso  août 2011

Réalisé par Franck Mancuso. France. Policier. Durée : 1h30 (Sortie le 31 août 2011). Avec Yvan Attal, Pascal Elbé, Talid Ariss, Armelel Deutsch, Eric Ruff et Pascal Elso.

Pour bien parler de "R.I.F.", il faudrait commencer par raconter la longue histoire du "Polar à la Française", montrer comment le genre policier, genre populaire majeur jusqu’aux années 1970, s’est estompé jusqu’à quasiment disparaître sur les coups conjoints des séries télés et de quelques grands films qui ont mis la barre si haut que plus personne n’a plus osé décrire simplement des flics sur le grand écran.

Dire pourquoi "Navarro", "Julie Lescaut" et le "Commissaire Moulin", d’un côté, Jean-Pierre Melville, avec "Le Samouraï" et "Le Cercle Rouge", et Maurice Pialat, avec "Police", de l’autre, ont eu raison des bonnes histoires policières qui faisaient le bonheur des spectateurs du samedi soir.

Paradoxalement, ce sont des "policiers défroqués" comme Olivier Marchal et Franck Mancuso, qui ont réveillé tous ces flics qui dormaient ou qui n’étaient plus que de simples flics parodiques pour les Lautner ou les Mocky.

Il fallait leur inconscience cinématographique pour réussir à réinvestir les écrans avec le 36 quai des Orfèvres ou, aujourd’hui, avec des problèmes de "Rercherche dans l’Intérêt des Familles". Il fallait leur naïveté convaincue pour vouloir retrouver ce cinéma narratif sans apprêt qu’une certaine critique a toujours traité par-dessus la jambe. Car Mancuso et Marchal connaissent leur boulot de flic et savent que sa grandeur c’est sa banalité, la banalité des faits qu’il faut collecter, qu’il faut se coltiner.

Leur cinéma se veut didactique et classique dans sa facture, loin de l’invraisemblable scénarique ou de la péripétie gratuite pour plans virtuoses. Calé dans son fauteuil, le spectateur de "R.I.F." suivra ainsi Yvon Attal traquant la tragique vérité.

Pour compliquer sa tâche, le policier Attal est ici en "vacance" et soumis à un drame personnel - la disparition inexplicable de sa femme dans une station service d’une aire d’autoroute. Le voilà donc obligé de s’en remettre à une enquête de gendarmerie et de "ruser" pour mener la sienne parallèlement à celle de l’officier de gendarmerie Pascal Elbé. Occasion de suivre deux enquêtes en une et de mettre en avant deux belles figures "d’hommes".

On le répète : pas question pour Mancuso d’être original ou de surjouer le récit. "R.I.F.", avec son titre peut-être trop austère et pas assez explicite, est un film qui doit se regarder au premier degré, celui d’une proposition de description de la réalité policière. On est loin de Melville et de ses flics théâtraux et oniriques. On est loin aussi des bavardages télévisuels dans des commissariats où s’agitent vainement en arrière-plan des figurants pour faire "vrai".

"R.I.F." se veut un moment filmé de la vie d’un flic. Attal et Elbé y mettent toute leur énergie et tout leur savoir-faire d’acteurs. On ne les sent pas "punis" d’avoir endossé l’habit de flic : ils savent qu’avec ce film honnête et sans fausse note, ils participent à une étape nécessaire pour tenter de faire renaître un cinéma populaire qui n’aurait pas dû disparaître.

On les regardera sans déplaisir et l’on ne pourra qu’approuver le but final de Mancuso : divertir mais pas à n’importe quel prix.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=