Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Anna Calvi - Frànçois & The Atlas Mountains
Le Spendid  (Lille)  samedi 1er octobre 2011

Pour l'entrée en matière de cette soirée au Splendid, je dois bien avouer que la première partie, Frànçois & the Atlas Mountain, m'a laissé un goût d'inachevé.

Impatience de découvrir sur scène la jeune anglaise encensée par nombre de critiques, Anna Calvi

Fausse nonchalence affichée du chanteur François Marry, "Ne vous inquiétez pas, on reste trente minutes… et on vous laisse avec Anna Calvi"?

Titillé par la fin de leur très court set, j'aurais le droit à une session de rattrapage en novembre au Grand Mix pour mieux découvrir le quatuor charentais (du même label que la demoiselle Calvi, Domino).

Noir fait, on perçoit l'arrivée de 3 silhouettes sur une scène que l'on devine sobre, le public gronde doucettement et la formation se place, batteur centré en retrait, percussions/harmonium côté cour.

Anna débute le long solo à la guitare, "Rider to the Sea" au jardin, dans l'obscurité totale… et la lumière la découvre, cheveux stricts en chignon, veste classique, classieuse rouge sang, pantalon jodhpur gris, montée sur des stilettos, elle pourrait paraitre dans un film d'Almodovar telle une matador mais une sévère froideur se dégage de son visage, impression prolongée par sa technicité, virtuosité à la telecaster portée serrée, haute comme un guitariste classique.

Difficile de percevoir le sentiment de la salle, une écoute quasi religieuse s'installe. Bien sûr les compositions ne se prêtent forcément pas à une démonstration ni scénique ni publique : quelques cris d'admiration timides, quelques expressions de corps, de  visage qui grimace sur "Desire" par exemple.

Titre qui veut marquer un changement de ton, d'ambiance dans le concert : le fond de décor scène (photo qu'on pourrait imaginer tiré d'un western) alors paré de couleurs froides voire monochromes se charge de rouge. Le final approche pourtant…"The Devil" y trouve son chemin dans le rappel et va presque conclure le set.

Ce sera "Jezebel" pour clore, l'occasion de découvrir la voie claire et presque timide d'Anna Calvi s'adressant au public : "Would you like it in french or english?". Je dois avouer avoir mis quelques temps à me rendre compte qu'on aura eu un peu des deux.

Sa voix puissante, vibrante (qu'elle sait aussi rendre subtile comme sur "I'll be your man") se fera encore entendre sur ce dernier titre.

Sa voix, sa dextérité à la guitare, s'emparant parfois sans doute trop de l'espace qu'elle veut partager avec ses fans au détriment d'une vraie communion...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Anna Calvi
Anna Calvi en concert au Festival Radar 2010 (6ème édition)
Anna Calvi en concert à Cité de la Musique (mardi 26 octobre 2010)
Anna Calvi en concert au Trianon (vendredi 22 avril 2011)
Anna Calvi en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Dimanche
Anna Calvi en concert au Festival International de Benicàssim #17 (jeudi 14 juillet 2011)
Anna Calvi en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du dimanche
Anna Calvi en concert au Festival Rock en Seine 2011 (dimanche 28 août 2011)
Anna Calvi en concert au Festival La Route du Rock #24 (vendredi 15 août 2014)
Anna Calvi en concert au Festival BIME Live! 2014 (édition #2) - vendredi 31 octobre
Anna Calvi en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2015 - Jeudi
La chronique de l'album Her river raves recollections de François and the Atlas Mountains
La chronique de l'album E Volo Love de Frànçois and The Atlas Mountains
La chronique de l'album Solide Mirage de Frànçois and The Atlas Mountains
Frànçois and The Atlas Mountains en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - jeudi 1er novembre
L'interview de Frànçois and The Atlas Mountains (10 octobre 2011)
L'interview de Frànçois and The Atlas Mountains (lundi 13 février 2017)

En savoir plus :
Le site officiel de Anna Calvi
Le Myspace de Anna Calvi
Le site officiel de Frànçois and The Atlas Mountains
Le Myspace de Frànçois and The Atlas Mountains

Crédits photos : Olivier Ryckebusch


Olivier RYCKEBUSCH         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=