Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sol Hess and the Sympatik's - Thomas Mery - Nicolas Jules
Espace B  (Paris)  lundi 24 octobre 2011

Ce soir, les Boutiques Sonores en partenariat avec Froggy's Delight organisent un concert à l'Espace B dans le 19ème arrondissement de Paris.

La soirée s'annonce bien, c'est en effet le groupe bordelais Sol Hess and the Sympatik's qui est à l'honneur ce soir.

Dans la salle au public clairsemé Nicolas Jules, accompagné de Béatrice Gréa à la contrebasse et de Roland Bourbon à la batterie, se mettent place.

On peut dire que Nicolas Jules a le chic pour détendre l'atmosphère et se mettre le public dans la poche, sa présence scénique est incroyable. Ses textes ciselés d'un humour fin et à propos, se mêlent à une poésie touchante et originale.

Les chansons sont de qualité et l'auditeur est régulièrement pris à parti, comme lorsque le chanteur se promène, au milieu du public pour une distribution de bisous.

Une très belle découverte qu'il est assez facile de reproduire, vu le nombre de concerts que le chanteur/powète fait dans l'année.

Voici maintenant l'entrée en scène de Thomas Mery. L'homme n'est pas complètement un inconnu. Vers la fin des années 90, il officiait au sein de Purr, quatuor rock pop français. C'est une surprise et un réel plaisir de retrouver le chanteur ce soir.

Dès les premières mesures de ses chansons, on retrouve la voix éthérée, le son et le jeu de guitare si caractéristiques.

Seul sur un tabouret, guitare folk à la main, il égrène ses chansons aux textes contemplatifs, sculptés de mots choisis pour leur sonorité.

Les textes sont essentiellement en français, avec quelques touches d'anglais et une chanson en portugais. Le jeu de guitare est lui très personnel et envoûtant.

Sol Hess and the Sympatik's partagent le même batteur que Nicolas Jules. En revanche, le quatuor est lui sur un registre plus rock, tourné vers la recherche sonore.

Leur musique est tour à tour atmosphérique ou plus immédiate. Leur concert sera un long crescendo conduisant à un déluge sonore maitrisé, jalonné des point culminants vertigineux.

Sol Hess est un chanteur exubérant, qui vit pleinement ses chansons. Voix de crooner, envolées lyriques, moments intimes et plus posés, il n'hésite pas à se lancer dans la fosse et appuyer son chant d'un gestuelle théâtrale.

Sébastien Capazza et sa guitare aérienne apportent une sérénité aux compositions, comme pour contre-balancer ce chanteur omniprésent.

Chercheur de sons, il utilise une foultitude de possibilités, pédales d'effets, archer, boite à musique posée sur les micros ou sirène d'alerte.

Roland Bourbon, batteur physique, ne se contente jamais de ses fûts, et va chercher des sonorités ailleurs pour apporter une autre couleur aux chansons.

Le tout est enveloppé par les claviers de Fred Cazaux, qui vient parfaire l'écrin avec son fermoir électronique.

La soirée verra l'exécution des titres déjà remarqués du groupe, "Two Stars (Silent Movie)" quasi parfaite, "Meat For The Captain", ou encore ce titre chanté dans un japonais approximatif, dont le titre m'échappe, mais qui fut un véritable régal.

Le final fut une explosion, un anapurna musical.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Hanadasan de Sol Hess and the Sympatik's
La chronique de l'album The things we know de Sol Hess and The Sympatik's
La chronique de l'album Douze oiseaux dans la forêt de pylônes électriques de Nicolas Jules
Nicolas Jules en concert au Café de la Danse (7 mars 2005)
Nicolas Jules en concert au Trianon (mercredi 15 avril 2015 )

En savoir plus :
Le blog de Nicolas Jules
Le Facebook de Nicolas Jules
Le site officiel de Thomas Mery
Le site officiel de Sol Hess and the Sympatik's
Le Bandcamp de Sol Hess and the Sympatik's
Le Myspace de Sol Hess and the Sympatik's
Le Facebook de Sol Hess and the Sympatik's

Crédits photos : Olivier Olivar (Toute la série sur Taste of Indie)


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Sol Hess And The Sympatik's (23 janvier 2014)


# 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité

Pas encore de vaccin, pas encore d'espoir de voir réouvrir les lieux culturels mais toujours notre sélection pour agiter vos sens et continuer de soutenir les artistes qui en ont bien besoin. Et n'oubliez pas, tous les jours un programme différent sur la TV de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones
et toujours :
"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman
"La Fuite !" de Mikhaïl Boulgakov
"King Kong Théorie" de Virginie Despentes
"Les Topor #2 - Prix de l'inattendu" au Théâtre du Rond-Point
"Chantons, faisons tapage" de Thomas Jolly et Laurent Campellone
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"J'aime beaucop ce que vous faîtes" de Carole Greep
"Bonne année à toi même" de Pauline Daumale
"Chers" de Kaori Ito

Expositions :

en virtuel :
"Léon Spilliaert - Lumière et solitude" au Musée d'Orsay
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des Impessionnismes à Giverny
"Figure d'artiste" au Musée du Louvre
"Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou
"Le dessin sans réserve" au Musée des Arts Décoratifs
"Jardins d'Orient - De l'Alhambra au Taj Mahal' à l'Institut du Monde Arabe
"Ivan Navarro - Planetarium" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home :
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Brigades du Tigre" de Jérôme Cornuau
"There will be blood" de Paul Thomas Anderson
"Beyond the Sea" de Kevin Spacey
"Mishima, une vie en quatre chapitres" de Paul Schrader

Lecture avec :

"Diamants" de Vincent Tassy
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel
et toujours :
"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=