Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce ConaCriKa
Manufacture des Abbesses  (Paris)  novembre 2011

Comédie dramatique de Facinet, mise en scène de Alice Lacharme, avec Julien Béramis, Forbon N'Zakimuena et Alice Lacharme.

Sujet dur, trame volontairement confuse, écriture inhabituelle, "ConaCriKa", du jeune poète guinéen Facinet qui propose un théâtre africain moderne dans sa construction mais qui s'attache à la tradition de transmission orale, n'est pas une pièce facile à appréhender pour le spectateur.

Le golfe de Guinée fut atteint pour la première fois par des explorateurs portugais au XVe siècle. A cette époque sur le site où s'élève aujourd'hui Konacri, deux villages regroupaient environ 300 habitants. Quatre siècles plus tard, c'est devenu une mégalopole de plus de deux millions d'habitants où règne le chaos, la pauvreté et son cortège de situations anarchiques et ubuesques.

Au milieu de ce tumulte, Alpha va chercher à obtenir des témoignages sur le massacre et les viols perpétrés le 28 septembre 2009 dans un stade, à l'occasion d'une réunion politique d'opposition, par les bérets rouges, la Garde du Président autoproclamé, le Capitaine Moussa Dadis Camara.

La pièce est ordonnancée en deux parties bien distinctes. La première raconte l'histoire du pays et dresse un état des lieux actuels. Dans la seconde le spectateur suit la quête d'Alpha pour trouver des survivants au massacre prêts à faire éclater la vérité.

La mise en scène d'Alice Lacharme s'attache à dynamiser la première partie en parodiant un jeu télévisé populaire en Guinée, jeu tout autant destiné à divertir le public qu'à occuper son temps de cerveau disponible à autre chose qu'à fomenter des plans en vue de renverser le dictateur en place. La mise en scène de la seconde partie s'avère plus classique.

La scénographie est d'une grande simplicité, les acteurs évoluent autour de matériaux de récupération, cageots ou caisses en bois qui, tour à tour, font office de bar, de banc, ou d'un endroit où se cacher...

Toute la première moitié est portée à bout de bras par Julien Béramis, bel acteur au jeu varié, énergique et sincère, dont la présence occulte celle de ses partenaires. Ensuite, interprétés respectivement par Alice Lacharme et Forbon N'Zakimuena, les rôles de la femme et d'Oumar s'étoffent heureusement, et permettent ainsi aux deux comédiens d'exprimer avec conviction leur engagement envers ce texte.

Malgré une mise en scène parfois trop appuyée, mais toute la première partie demande beaucoup d'efforts d'imagination pour maintenir l'attention du spectateur vers les acteurs, et rendre le texte vivant, un texte qui peut, au détour de circonvolutions poétiques, donner l'impression de se chercher, un sujet malheureusement toujours très présent dans le théâtre africain et abordé par des dramaturges de nationalités diverses, cette pièce est le témoignage poignant de la situation politique de certains pays d'Afrique souvent peu relayée par les médias occidentaux, et le signe évident d'un théâtre actif, dynamique, coloré et débordant d'énergie aux portes de l'Europe.

 

Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 mai 2021 : Toujours plus proche de la sortie

On apprend par coeur le calendrier de dé-confinement, on espère les vaccins au plus vite, retrouver les salles de spectacles, les restos, bref on serait presque heureux. Pour le moment, voici le sommaire de la semaine avec la Mare Aux Grenouilles #27 samedi et un concert/interview de La Reine Garçon le 22 mai. Suivez la chaine Twitch.

Du côté de la musique :

"Flux flou de la foule" de Françoiz Breut
"Eiskeller" de Rover qui nous en parle en interview
"Let's do porn" de Captain Obvious
"The moon and stars : prescriptions for dreamers" de Valérie June
"Van Weezer" de Weezer
"Le grand secret des oiseaux de sable" de Ceylon
"Electron libre" de Hae-Sun Kang
"Chronicles of an inevitable outcome" de Intraveineuse
"Autobiographie Pirate" de Lady Arlette
"Vous écoutez quoi en travaillant ?" la 10ème émission de la saison 2 de Listen In Bed avec Guillaume Long, Flavien Girard et Francis Bourganel
"Augustin Pfleger : the life and passion of the christ" de Orkester Nord et Martin Wahlberg
"Beneath" de Tremor Ama
et toujours :
"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Mélancolie des dragons" de Philippe Quesne
"Richard III - Loyauté me lie" de Jean Lambert-wild
"Bestie di scena" de Emma Dante
"Ali Baba" de Macha Makeïeff
"Noire" de Tania de Montaigne
"On ne voyait que le bonheur par Grégori Baquet
"Aimez-moi" de Pierre Palmade

Expositions :

en virtuel :
"Valadon et ses contemporaines. Peintres et sculptrices, 1880-1940" au Musée des Beaux-Arts de Limoges
"Matisse, comme un roman" au Centre Pompidou
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Luxes" au Musée des Arst Décoratifs
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre

Cinéma :

at home :
"Les Beaux Jours" de Marion Vernoux
"Les Garçons sauvages" de Bertrand Mandico
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Hyènes" de Djibril Diop Mambéty
"De bruit et de fureur" de Bertrand Mandico
"Cosmos" de Andrzej Zulawski
"Cria Cuervos" de Carlos Saura

Lecture avec :

"Une toute petite minute" de Laurence Peyrin
"Rome, naissance d'un empire" de Stéphane Bourdin & Catherine Virlouvet
Rencontre avec Olivier Bal auteur de "La forêt des disparus"
"Le mari de mon frère" de Gengoroh Tagame
"Le bal des folles" de Victoria Mas et "Ici n'est plus ici" de Tommy Orange
et toujours :
"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=