Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Stupeflip
Interview  (Paris)  20 octobre 2011

Après une journée de promotion  marathon, nous sommes accueillis par Julien Barthélémy (alias King Ju / Pop Hip) fatigué mais toujours loquace, répondant aux questions sans détour.

Comme il s'agit pour nous d'une première rencontre, nous abordons le sujet de la rupture peu cavalière par sa maison de disque lors de la sortie du second album Stup Religion. Il n'était pas évident de retrouver une structure pour accueillir le Crou à l'époque. C'est vers l'indépendance que le Crou s'est tourné : "je me suis associé avec une personne, qui était déjà là au début de Stupeflip" et il a donc fallu créer une entité pour la de vente de disques (le stupmarché), histoire de faire vivre le groupe et relancer la machine infernale "mais ça intéresse personne ça, c'est pas ça qui est important" nous répond un King Ju, mi gêné, mi agacé. Il ajoute : "tout ce qui tourne autour de la musique, ça m'ennuie, c'est une perte de temps". Autant de temps qui n'est pas utile à la création musicale en fait.

Pour un groupe qui déclarait, lors de la sortie de leur deuxième album, ne pas aimer faire de concerts, la tournée qui vient de s'écouler au cours de cette année, avec présence à l'affiche de plusieurs festivals et quelques salles prestigieuses, viendrait presque faire mentir les déclarations passées.

Là, Julien confirme sans détour : "on m'a poussé à faire de la scène, j'étais pas trop pour" mais avoue qu'il est difficile de se passer de la chose, car il y a une réelle demande du public. Il y a aussi une notion matérielle, la scène fait venir fans et curieux et permet de rappeler que le Crou n'est pas mort : "j'ai fait de la scène pour gagner de l'argent, pour vivre, mais ça me fait chier".

Au-delà de ces considérations bassement matérielles, pour ceux qui ont eu la possibilité (pour ne pas parler de chance) de voir Stupeflip ces derniers mois, il s'avère que les prestations du Crou sont particulièrement bien réalisées et que c'est une machinerie qui tourne. Durant toute la durée du spectacle, les tableaux s'enchainent avec une rigueur, une vigueur et un rythme soutenus. Les images sont fortes, impriment les rétines et les cerveaux. Aucun album n'est laissé au hasard et c'est réellement un spectacle époustouflant, même si certains sont partagés lors de l'arrivée de Pop Hip.

Quand on évoque le côté "show à l'américaine" toute proportion gardée, Julien s'emballe un peu : "Tu vois, le terme show business, ça résume tout et c'est tout ce que je déteste, les gens qui pensent comme ça, ce sont des marchands d'art. Moi j'ai juste envie de faire mes boucles dans mon coin et qu'on me foute la paix, pas de pression". Mais confesse tout de même s'être beaucoup investi pour préparer cette série de concerts, pour faire quelque chose qui vaille le coup (pour le public, mais aussi pour lui) et après les avoir vus, il est évident que c'est le cas.

Ce qui semble le gêner dans les tournées, c'est le fait que passer du temps à se déplacer d'un lieu à un autre ne laisse pas beaucoup de temps pour la création. Et quand on aborde le sujet de la prochaine ère du Stup, il semble que pour l'instant rien ne soit trop avancé, par manque de temps à y consacrer. Il est indéniable que le public est en demande : "je fais ce que je veux en fait, si demain je faisais un morceau de rumba, ça ne choquerait pas les gens" confesse Julien sur le ton de la plaisanterie, mais il est évident que Stupeflip est protéiforme.

Il suffit de voir tout l'univers créatif autour de la sortie d'un disque du groupe pour s'en rendre compte : des vidéos teaser ou clips bricolés, en passant par les photos, ou pochettes de disque, "j'adore ça, l'illustration à la base, c'est ma formation". Il faut se rappeler que King Ju a créé tout l'univers pictural autour de Stupeflip, (il a aussi réalisé la pochette d'un album de Lofofora,  Mémoire de Singe). Et quand on essaie de développer le côté graphique, Julien confesse qu'il est un grand fan de BD, et affectionne particulièrement Robert Crumb, Riad Sattouf chez lequel il apprécie le fait "d'écrire comme on parle" et tout particulièrement Pierre Lapolice, ce qui n'étonne pas outre mesure. En tournant autour du sujet, King Ju nous annonce tout de go : "Je vais faire une BD qui va tous les niquer".

Finalement, rencontrer King Ju était une expérience très agréable, il a confirmé ce qu'on pouvait percevoir au travers de ses textes, un artiste totalement investi dans son sujet, restant entièrement fidèle à son idée. Certes, il n'y avait pas de doutes à ce sujet, mais la rencontre fut plus qu'une confirmation. Lors de la séance photo et de l'enregistrement de la session, c'est un Julien soucieux de l'image à véhiculer et attentif que nous avons vu. Nous souhaitons longue vie au roi Ju, que ses lyrics enflamment le paysage musical et fassent mouche.

Retrouvez Stupeflip
en Froggy's Session
pour 2 titres en cliquant ici !
  

 

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album DVD de Stupeflip
La chronique de l'album The Hypnoflip Invasion de Stupeflip
La chronique de l'album Stup Virus de Stupeflip
Stupeflip en concert au Festival Les Inrocks 2005
Stupeflip en concert à L'Aéronef (samedi 2 avril 2011)
Stupeflip en concert au Bataclan (mercredi 4 mai 2011)
Stupeflip en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - mercredi
Stupeflip en concert au Festival Foreztival 2011 (7ème édition)
Stupeflip en concert à L'Aéronef (mardi 27 novembre 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de Stupeflip
Le Bandcamp de Stupeflip
Le Soundcloud de Stupeflip
Le Facebook de Stupeflip

Crédits photos : Thomy Keat (Toute la série sur Taste of Indie)


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Stupeflip (20 octobre 2011)


# 12 juillet 2020 : Un air d'été

On entre dans la saison des vacances, pour vous comme pour nos chroniqueurs. Vous nous retrouverez tout l'été quand même avec des éditions web plus légères et toujours notre Froggy's TV bien sûr avec La Mare Aux Grenouilles et plein d'autres émissions. c'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

La Mare Aux Grenouilles #6, sommaire et replay
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.

Au théâtre :

en salle :
"Littoral" au Théâtre de la Colline
"Karine Dubernet - Souris pas" au Point Virgule
et dans un fauteuil de salon :
des créations :
"Yvonne princesse de Bourgogne" par Jacques Vincey
"Lucrèce Borgia" par Lucie Berelowitsch
"La Dernière neige" de et par Didider Bezace
"Pinocchio" de Joël Pommerat
"Soulever la politique" de Denis Guénoun
"Je marche dans la nuit par un chemin mauvais" de et par Ahmed Madani
Au théâtre ce soir :
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"Le Tombeur" de Robert Lamoureux
"Une cloche en or" de Sim
du boulevard :
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Face à face" de Francis Joffo
du côté des humoristes :
"Bernard Mabille sur mesure"
"Christophe Alévêque est est Super Rebelle... et candidat libre !"
et finir l'Opéra :
avec du lyrique :
"Le Balcon" de Peter Eotvos par Damien Bigourdan
"Orlando furioso" de Antonio Vivaldi par Diego Fasolis
"La Flûte enchantée" de Mozart par Romeo Castellucci
et du ballet avec deux créations étonnantes : "Raymonda" de Marius Petipa et "Allegria" de Kader Atto

Expositions :

les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma at home avec :
le cinéma contemporain
"A woman at war " de Benedikt Erlingsson
"Lulu" de Uwe Janson 
"L'Apotre" de Cheyenne Carron
"La tendresse" de Marion Hänsel
"Crawl" de Herve Lasgouttes
"Nesma" de Homeïda Behi
le cinéma culte des années 1920 :
"Le cuirassé Potemkine" de Sergueï Eisenstein
"Nosferatu le vampire" de Friedrich Wilhelm Murnau
"Le Cabinet du docteur Caligari" de Robert Wiene
"Les Deux Orphelines" de D.W. Griffith
et l'entre deux avec les années 1970 :
"Mado"de Claude Sautet
"La Traque" de Serge Leroy
"La femme du dimanche" de Luigi Comencini
et retour au 2ème millénaire avec de l'action :
"Lara Croft : Tomb Raider, le berceau de la vie" de Jan De Bont
"Blade Trinty" de David S. Goyer
avant de conclure en romance avec : "Un havre de paix  de Lasse Hallström

Lecture avec :

"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=