Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Grandpuits et petites victoires
Olivier Azam  (novembre 2011) 

Réalisé par Olivier Azam. France. Documentaire. Durée : 1h20. (Sortie 23 novembre 2011).

On se souvient qu’Olivier Azam avait suivi Daniel Mermet pour mieux faire connaître l’intellectuel américain n°1, Noam Chomsky. Cela avait donné "Chomsky et Cie", un film didactique qui donnait envie de lire Chomsky et de retenir ses belles leçons de résistance pour combattre l’opinion dominante à la solde des puissants.

On se souvient aussi qu’Olivier Azam était avec Michel Fizsbin un des piliers de l’expérience télévisuelle "underground" qu’était "Zaléa TV". Le voilà, enfin, face à lui-même et dans la cour des grands documentaristes post-Pierre Carles.

En octobre 2010, personne n’a oublié les immenses manifestations contre la réforme des retraites votée par le Parlement à l’instigation du gouvernement Sarkozy-Fillion. Fers de lance de cette contestation, les raffineurs de Grandpuits, en Normandie. En bloquant cette raffinerie Total, les grévistes de Grandpuits ont réinventé une forme de grève qui, malheureusement, manquait depuis que les lois antisociales s’accumulent et font leur méchant petit bonhomme de chemin en jouant notamment sur le clivage public-privé : la grève de solidarité.

En effet, les raffineurs - dont ceux de Grandpuits ont été les plus en pointe - ont fait une grève dure avec blocage de leur outil de travail, non pas pour obtenir des avantages particuliers mais au nom de tous les autres salariés français.

Ces costauds que l’on suit filmés par Olivier Azam ont cru ou voulu croire que leur pouvoir de blocage allait faire reculer un gouvernement absolument sourd à toute voix sociale sur la question des retraites.

Les habitués des journaux télévisés seront bien étonnés de découvrir que des grévistes ne sont pas des terroristes manipulés par un chef d’orchestre secret mais des hommes de cœur et de sang qui, en ayant la générosité de perdre des semaines de salaires et peut-être à terme leurs emplois, veulent faire triompher la justice sociale et redresser des torts tellement clairs quand on n’accepte plus le chloroforme médiatique. Ils seront aussi abasourdis quand ils verront l’élan de solidarité avec ces grévistes par procuration qu’a eu une France qui n’est pas celle qui subit Jean-Pierre Pernaud.

Olivier Azam a l’humilité de ne pas se mettre en avant et de fournir un commentaire off simple et peu moralisateur. On sent, comme lui, que ce conflit est quelque chose d’à part, quelque chose qui ne se reproduira plus ou pas de sitôt. On craint, en écoutant Azam égrener toutes les mesures juridiques dont dispose désormais la partie patronale pour faire plier en toute légalité les courageux grévistes, que cette grève soit le chant du cygne du mouvement ouvrier français.

Certes, ce qui s’est passé à Grandpuits est un démenti de la phrase du fanfaron présidentiel affirmant que "Maintenant, en France, quand il y a une grève, plus personne n’en entend parler". Mais il y a dans le film d’Azam plus de nostalgie que d’espoir. Pourtant, les événements contés datent de 2010. Une éternité au regard de ce qui se vit chaque jour dans un monde vivant la dictature des 3A et des experts de l’Europe des 27 endettés.

Si l’on refuse la fatalité d’une réalité aussi sombre qu’un tunnel sans fin, on retiendra les beaux portraits dessinés par Olivier Azam. On le remerciera de n’avoir pas renoncé à filmer des travailleurs en lutte, même si l’expression fait sourire les esprits supérieurs dont on devine les penchants.politiques même quand ils prétendent être de "gauche".

Azam parle de "petites victoires" là où ces contempteurs du monde ouvrier parlerait de défaites en rase-campagne. Il faut l’encourager en allant voir son film chaleureux. Après "les petites victoires" de Grandpuits, qui sait, pourrait venir le temps d’un "Petit soir" à défaut d’un utopique "Grand"...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=