Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pierre & Marie
Interview  (Paris)  26 octobre 2011

Depuis 1998, Pierre Bessero a sorti 25 albums sous différents noms, ce n'est pas rien. Le vingt-cinquième, Late in the day est sorti sur le label French Toast, comme un disque de Pierre et Marie. Couple à la ville et à la scène, ils nous reçoivent chez eux pour un exercice qu'ils n'aiment pas : la promotion. Franck Zeisel, bassiste et guitariste dans le groupe répond aussi à nos questions. Rencontre avec des artisans lo-fi toujours attentifs à la distinction discrète des mélodies.

Comment qualifieriez vous votre nouvel album Late in the day ?

Pierre : D'abord il sortira en numérique, et seulement ensuite physiquement en version cd gravé. C'est mon énième album, mais mon troisième dans cette configuration-ci. Il contient neuf titres mais pour une fois, il y a des co-écritures avec Franck. De plus, Marie et Franck sont intervenus plus que d'habitude dans la production.

Franck : Oui, avec Marie nous sommes intervenus plus que par le passé sur le choix des arrangements et le mixage.

Pierre : En live, c'est un folk assez léger. Sur disque, c'est un peu différent. Mes chansons ne sont jamais guillerettes, mais ce n'est pas de la cold wave non plus. En fait, j'ai beaucoup de mal à le définir. Comparativement à nos disques précédents, celui-ci est plus léger.

Franck : Je ne suis pas d'accord avec toi, je dirais même plutôt l'inverse.

Pierre : Sur l'album précédent il y avait beaucoup d'open tuning, ce qui donne un effet mélancolique à l'ensemble. Sur celui-ci, les mélodies sont plus aériennes.

Pierre, abordez-vous différemment l'écriture d'un disque que vous sortez sous votre nom, par rapport à celle d'un disque qui sortira comme un disque de Pierre & Marie ?

Pierre : Non, pas vraiment. Par contre, comme je le disais, sur celui-ci il y a une chanson écrite avec Franck. Il est arrivé avec la trame pour un couplet. Ensuite Marie et lui sont aussi intervenus sur les structures des morceaux.

Mais quelle est votre méthode d'écriture ?

Pierre : J'ai tendance à travailler dans l'immédiateté, lorsque que je commence un morceau, je ne sais pas comment il va évoluer. La chanson se modifie progressivement au fil de l'écriture, j'essaie simplement d'en être satisfait à la fin de l'enregistrement. Je travaille de manière empirique, je n'ai pas toujours de ligne directrice au départ. J'écris généralement toutes les chansons de l'album en même temps. J'ai des tas de brouillons, et il y en a peut-être une dizaine pour lesquels la mayonnaise prend. Ça se passe souvent en été, et je travaille sur ces dix chansons en même temps pendant quelques mois. J'ai toujours travaillé ainsi.

Alors pourquoi alors sortir Late in the day sous le nom de Pierre & Marie ?

Pierre : Il n'y a pas de démarche vraiment réfléchie. Simplement nous allons donner des concerts prochainement sous ce nom. L'approche est pragmatique. Marie et Franck sont intervenus sur le disque, et nous jouerons ce disque ensemble sur scène.

Comment vous préparez-vous pour la scène ?

Franck : Là aussi, nous avons une approche pragmatique. En studio, nous utilisons des boîtes à rythmes. Or sur scène, nous jouons uniquement en acoustique. Nous ne prenons que des instruments légers.

Pierre : Nos arrangements sont donc très différents par rapport au disque.

Franck : Ça donne un côté un peu étrange. Dans le cas des groupes classiques guitare/basse/batterie, ils peuvent reproduire en live ce qu'ils ont enregistré. Pour nous,
il y a deux versions véritablement indépendantes d'une même chanson. Nous sommes un groupe folk en live, et plus electro en studio.

Dans quelles conditions enregistrez-vous ?

Pierre : C'est enregistré en home studio, de manière artisanale. Nous avons un PC, quelques micros et une table de mixage.

Quand on écrit autant que vous, est-ce une question de vie ou de mort ?

Pierre : Ça fait quelques temps que je n'ai pas écrit, mais lorsque je le fais, oui, c'est important. C'est peut-être le dernier disque.

Marie et Franck : (ensemble) Tu dis ça à chaque fois.

C'est un choix de modèle économique très particulier. Est-il viable ?

Pierre : Bien évidemment non. J'ai un boulot, Marie aussi. Maintenant j'ai 36 ans, je ne me fait plus d'illusion sur le fait de pouvoir vivre de ma musique. Lorsque j'ai commencé, il y a dix ans, j'ai démarché les maisons de disques sans succès. J'ai continué à faire mon truc dans mon coin, mais avec internet les gens peuvent écouter. Le peu de retour est parfois frustrant, mais je fais de la musique essentiellement pour moi.

Pourquoi ne pas avoir continué sous le nom des Urchins avec lesquels vous aviez pourtant rencontré un succès critique ?

Pierre : C'était vraiment un groupe de rock électrique. Nous avons usé quelques batteurs et quelques bassistes.

Franck : Les retours étaient bons mais la diffusion est restée confidentielle. La musique que nous faisons est tout sauf putassière. Pas vraiment dans l'air du temps. Nous sommes un peu des ovnis musicaux.

Pierre : Je ne me suis jamais donné les moyens d'avoir commercialement du succès. Je ne sais pas me promouvoir. Consciemment ou inconsciemment, cela ne m'intéresse pas. Idéalement, un producteur aurait débarqué et aurait dit "ça c'est super". Mais ça n'existe pas.

Marie : En plus, tu ne réfreines pas ta capacité de production pour te laisser le temps de faire la promo d'un disque.

Pierre : C'est vrai que nous n'avons pas de démarche de projet. Lorsque les chansons sont prêtes, on enregistre. Mais même l'enregistrement est moins important qu'écrire et jouer la chanson.

Retrouvez Pierre & Marie
en Froggy's Session
pour 3 titres en cliquant ici !
  

 

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pierre et Marie en concert au Bar Three (18 octobre 2004)

En savoir plus :
Le site officiel de Pierre & Marie
Le Myspace de Pierre & Marie
Le site officiel du label French Toast
Le Myspace du label French Toast

Crédits photos : Thomy Keat (Toute la série sur Taste of Indie)


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=