Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rhum Express
Bruce Robinson  (novembre 2011) 

Réalisé par B ruce Robinson. Etats-Unis. Policier. Durée : 2h (Sortie 30 novembre 2011). Avec Johnny Depp, Aaron Eckhart, Michael Rispoli, Amber Heard, Richard Jenkins et Giovanni Ribisi.

Un film en roue et Cuba libres, ça n’est jamais désagréable. Lassé de Jack Sparrow et des films de Tim Burton, Johnny Depp n’a pas l’air mécontent d’être au soleil pour jouer les alcooliques idéalistes à Porto Rico pendant que Nixon et Kennedy s’affrontent pour devenir Mister Président 1960.

Il joue Paul Kemp, un écrivain qui se cherche et s’égare dans le journalisme, au point d’échouer à San Juan pour s’occuper de l’horoscope et des parties de bowling pour un journal "yankee" pas très bien vu dans cet État américain bien particulier, où règne misère, corruption et prédateurs bétonneurs de ce "paradis" caraïbe.

Paul Kemp, c’est le héros du roman de Hunther Thompson, "Rum Diary" ("Rhum Express" en français) et le double de cet auteur que Johnny Depp connaissait très bien puisqu’il l’avait déjà incarné dans "Las Vegas Parano", le film de Terry Gilliam lui aussi tiré d’un roman de Thompson.

Dans ce film où l’on boit dans chaque plan, Depp est entouré d’acteurs qui mouillent leur maillot de sueur tropicale et jouent les alcooliques siphonnés avec une maîtrise telle qui semble indiquer que leur penchant pour la bouteille n’est pas que fictif. On retiendra les performances de Michael Rispoli et de Giovanni Rubisi, truculents et hallucinés dans des scènes tragi-comiques qui ne lésinent jamais à aller jusqu’à l’"hénaurme".

Les cinéphiles retrouveront au générique Bruce Robinson comme réalisateur et se souviendront que du whisky a coulé depuis que l’acteur anglais les enchanta avec "Withnail and I", et leur fit découvrir Nicholas Cage avec "Jennifer 8". ils n’auront pas beaucoup d’imagination en comparant la très blonde et la très sexy Amber Heard à Scarlett Johansson, qui doit se faire du souci selon l’adage hollywoodien "la même plus jeune et moins chère".

Quant aux lecteurs d’Hunther Thompson, ils apprécieront Johnny Depp totalement crédible sous les traits de leur écrivain favori, d’autant plus que l’action se passe à une époque où Thompson n’avait pas encore ajouté à sa palette alcoolisée les drogues les plus dures et les plus diverses.

"Rhum Express", avec sa nonchalance, sa manière parfois de ne pas finir les scènes ou de les bâcler, son envie de faire dire aux personnages des belles phrases cinglantes et désespérés, de cacher sa "poétique attitude" en filmant le ciel et la mer comme Depp les voit derrière ses lunettes noires, son côté un peu fumiste et frimeur, est bien dans la lignée de l’auteur du "Nouveau Testament Gonzo".

On saura gré à Johnny Depp d’avoir ressuscité autrement que sous la forme d’un biopic son copain mort en 2005, à 68 ans, en se tirant une balle dans la tête à côté de son éternelle machine à écrire. Bruce Robinson n’a pas trahi son esprit dans un film qui, même s’il n’est pas un chef d’oeuvre, devrait rester comme un bon souvenir chez les fans de Johnny Depp qui seront allés le voir sans savoir que l’acteur y dépensait son propre argent pour faire enfin ce qu’il voulait sans autre souci que son propre plaisir.

Peut-être aurait-il pu aller jusqu’à passer derrière la caméra. Car on sent qu’il est plus qu’un acteur dans ce film singulier qui rend un bel hommage à un écrivain iconoclaste.

Témoin joyeusement lucide, le goulot de sa bouteille de Chivas aux lèvres et la drogue dans le pif, Hunther Thompson a décrit un monde de plus en plus bête parce que de plus en plus marchand et l’émergence de cette Amérique que l’on n’aime pas beaucoup aujourd’hui et que l’ami Johnny ne semble pas davantage porter dans son cœur.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2024 : La grande parade

C'est l'heure de la grande parade et du tintouin pour faire semblant que tout va bien depuis 1789. Mais le feu d'artifice culturel, c'est sur Froggy's Delight que ça se passe et plus précisément à Avignon ! Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Postindustrial Hometown Blues" de Big Special
"That golden time" de Villagers
"La maladresse" de Leila Huissoud
quelques découvertes avec The Silver Lines, Inwoods, Djinn, Coeur Joie, Pop Crimes et ODA
et toujours :
"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y fumes avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"J'aimerais arrêtée" au Théâtre Luna / Quartier Luna
"Les enfants du diable" au Théâtre L'Oriflamme
"Momentos" au Théâtre Girasole
"Venise, récit chanté d'un corp" au Théâtre le 11
"L'arbre de Mia" au Grenier à Sel
"Au creux de mon silence" au Théâtre 3S
"Des chèvres en Corrèze" au Théâtre Episcène
"Inavouable" de Théâtre La Manufacture
"Vive" au Théâtre du Train Bleu
"Brisby (blasphème !)" au Théâtre du Train Bleu
"L'art de ne pas dire" au Théâtre La Factory, salle Tomasi
"Constellation Bobin Leprest" au Théâtre Le Verbe Fou
"Femme non rééducable" au Théâtre du Balcon
"Métanoïa, le présage du papillon" au Théâtre La Factory, Chapelle des Antonins
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

"Aventurera" de Alberto Gout
"Karmapolice" de Julien Paolini

"Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=