Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rhum Express
Bruce Robinson  (novembre 2011) 

Réalisé par B ruce Robinson. Etats-Unis. Policier. Durée : 2h (Sortie 30 novembre 2011). Avec Johnny Depp, Aaron Eckhart, Michael Rispoli, Amber Heard, Richard Jenkins et Giovanni Ribisi.

Un film en roue et Cuba libres, ça n’est jamais désagréable. Lassé de Jack Sparrow et des films de Tim Burton, Johnny Depp n’a pas l’air mécontent d’être au soleil pour jouer les alcooliques idéalistes à Porto Rico pendant que Nixon et Kennedy s’affrontent pour devenir Mister Président 1960.

Il joue Paul Kemp, un écrivain qui se cherche et s’égare dans le journalisme, au point d’échouer à San Juan pour s’occuper de l’horoscope et des parties de bowling pour un journal "yankee" pas très bien vu dans cet État américain bien particulier, où règne misère, corruption et prédateurs bétonneurs de ce "paradis" caraïbe.

Paul Kemp, c’est le héros du roman de Hunther Thompson, "Rum Diary" ("Rhum Express" en français) et le double de cet auteur que Johnny Depp connaissait très bien puisqu’il l’avait déjà incarné dans "Las Vegas Parano", le film de Terry Gilliam lui aussi tiré d’un roman de Thompson.

Dans ce film où l’on boit dans chaque plan, Depp est entouré d’acteurs qui mouillent leur maillot de sueur tropicale et jouent les alcooliques siphonnés avec une maîtrise telle qui semble indiquer que leur penchant pour la bouteille n’est pas que fictif. On retiendra les performances de Michael Rispoli et de Giovanni Rubisi, truculents et hallucinés dans des scènes tragi-comiques qui ne lésinent jamais à aller jusqu’à l’"hénaurme".

Les cinéphiles retrouveront au générique Bruce Robinson comme réalisateur et se souviendront que du whisky a coulé depuis que l’acteur anglais les enchanta avec "Withnail and I", et leur fit découvrir Nicholas Cage avec "Jennifer 8". ils n’auront pas beaucoup d’imagination en comparant la très blonde et la très sexy Amber Heard à Scarlett Johansson, qui doit se faire du souci selon l’adage hollywoodien "la même plus jeune et moins chère".

Quant aux lecteurs d’Hunther Thompson, ils apprécieront Johnny Depp totalement crédible sous les traits de leur écrivain favori, d’autant plus que l’action se passe à une époque où Thompson n’avait pas encore ajouté à sa palette alcoolisée les drogues les plus dures et les plus diverses.

"Rhum Express", avec sa nonchalance, sa manière parfois de ne pas finir les scènes ou de les bâcler, son envie de faire dire aux personnages des belles phrases cinglantes et désespérés, de cacher sa "poétique attitude" en filmant le ciel et la mer comme Depp les voit derrière ses lunettes noires, son côté un peu fumiste et frimeur, est bien dans la lignée de l’auteur du "Nouveau Testament Gonzo".

On saura gré à Johnny Depp d’avoir ressuscité autrement que sous la forme d’un biopic son copain mort en 2005, à 68 ans, en se tirant une balle dans la tête à côté de son éternelle machine à écrire. Bruce Robinson n’a pas trahi son esprit dans un film qui, même s’il n’est pas un chef d’oeuvre, devrait rester comme un bon souvenir chez les fans de Johnny Depp qui seront allés le voir sans savoir que l’acteur y dépensait son propre argent pour faire enfin ce qu’il voulait sans autre souci que son propre plaisir.

Peut-être aurait-il pu aller jusqu’à passer derrière la caméra. Car on sent qu’il est plus qu’un acteur dans ce film singulier qui rend un bel hommage à un écrivain iconoclaste.

Témoin joyeusement lucide, le goulot de sa bouteille de Chivas aux lèvres et la drogue dans le pif, Hunther Thompson a décrit un monde de plus en plus bête parce que de plus en plus marchand et l’émergence de cette Amérique que l’on n’aime pas beaucoup aujourd’hui et que l’ami Johnny ne semble pas davantage porter dans son cœur.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 mai 2022 : En mai cultive toi comme il te plaît

Après une belle soirée en compagnie de KATEL vendredi, le replay est ici, c'est reparti pour une semaine d'actualité culturelle vue par nos chroniqueurs en attendant la déjà 48eme Mare aux Grenouilles en direct samedi !

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Odyssée - Une histoire pour Hollywood" au Théâtre de la Colline
"Nous, l'Europe, banquet des peuples" au Théâtre de l'Atelier
"Penthésilé.e.s amazonomachie" au Théâtre de la Tempête
"Skylight" au Théâtre du Rond-Point
"Encore plus, tout le temps, partout" au Théâtre de la Bastille
"L'Epopée d'un buveur d'eau" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"La Maladie de la Famille M." au Théâtre de la Reine Blanche
"Montaigne - Les Essais" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Scum Rodéo" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Frustrées" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Guy Carlier" au Théâtre des Mathurins
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"HEY ! Le dessin" à la Halle Saint-Pierre
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"La femme de mon frère" de Monia Chokri

"Mutum" de Sandra Kogut
"Party Girl" de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis
"Naissance des pieuvres" de Céline Sciamma
"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
et dans la série Oldies but goodies :
"La Passante du Sans-Souci" de Jacques Rouffio
"Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=