Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Brigitte Fontaine
Rue Saint Louis en l'île  (Virgin)  septembre 2004

Artiste culte, égérie des branchés, grande prêtresse d’un rock décalé, diva punk, poétesse délirante, extra-terrestre de la chanson française, tout a été écrit sur le personnage de Brigitte Fontaine depuis son spectaculaire retour sur les sunlights avec l’album kaléidoscope Kékéland.

Avec Rue Saint louis en l’île, nous retrouvons Brigitte Fontaine, frange noire et doubles couettes, manguette emmitouflée dans un manteau de fourrure.

Car elle craint l’été ("Betty Boop en août" : Va prendre tes gouttes Betty Boop criseuse/La vie au mois d’août est bien dangereuse/ Les volets tirés reste dans son lit) qui l’oblige aussi à fuir sa rue y préférant "L’éloge de l’hiver" sur fond de sarabande orientale (Que revienne l’hiver aux splendeurs impériales et aux caresses martiales).

Si la reine des Kékés n’est pas bien loin et resurgit avec la popesque et tubesque "Veuve Clicquot" (Johnny Walker, le pervers des boites des Champs est parti au dodo avec la barjot veuve Clicquot qui était mon idole de Saint Louis à Saint Paul) et une nouvelle version de "Le nougat", en duo avec Mous et Hakim de Zebda, Rue Saint Louis en l’île est l’album des amours et des nostalgies.

Sur les compositions d’Areski Belkacem, son compagnon de toujours et à jamais, Brigitte Fontaine pose son verbe poétique, fulgurant et halluciné, se jouant des genres et des registres, pour nous faire partager des bribes de son univers.

Ode à sa rue, à son île de la capitale, "Rue Saint louis en l'île" sur une partition originale écrite par Astor Piazzola en duo avec Gotan project.

Ode à son pays avec les magnifiques envolées lyriques de "Frehel" (Nous irons au cap Fréhel pour devenir immortel dans la grandeur du matin/Nous filerons sur la lande dorée comme une légende).

Ode aux amours qu’elles soient ou non défuntes, qu’elles soient ou non les siennes : dans "La chanson de Simone" adaptée des lettres de Simone de Beauvoir à son amour américain le bien aimé Nelson Algren, sur un piano et un violon déchirants, elle dit plus qu’elle ne chante, en anglais, dans un phrasé émouvant, l’émoi amoureux et avec "Et cetera", s’amuse sur une très belle mélodie orientaliste, (Tu es à moi Ali Baba de mardi gras/Je ne suis pas à toi/Pourquoi ?/C’est bien dommage).

Grande dame de la chanson française, elle rend aussi hommage à ses pairs avec le relookage d’une résurgence du répertoire réaliste le mythique "L’homme à la moto" chanté par Edith Piaf, le portrait à la Ferré de "Mado" bouche impalpable, perverse et douce en pure perte (Elle est la sirène des quais de gare/Et son domaine est nulle part) et le gainsbourien "Grand jamais" (Au grand jamais je ne t’échapperais/Au grand jamais je ne te trahirais/Au grand jamais je ne te céderais/Au grand jamais je te flatterais).

Et puis...et puis, il y a le troublant et angoissant "Folie" sur un solo de pianoforte, (Folle de terreur et d’horreur/Je vomis mon foie et mon cœur - Brigitte est folle hihihi/Que c’est drôle, que c’est joli/Dans les plumes de canari/Les feux follets et les rubis/Je ne sais comment je survis). Brigitte, où êtes-vous?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Libido de Brigitte Fontaine
La chronique de l'album J'ai l'honneur d'être de Brigitte Fontaine
Brigitte Fontaine en concert au Festival La Route du Rock 2004 (vendredi)
Brigitte Fontaine en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (vendredi)
La conférence de presse de Brigitte Fontaine (août 2004)

En savoir plus : www.brigitte-fontaine.com/


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=