Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Louvre à cheval
Jean Rochefort & Edwart Vignot  (Editions Place des Victoires)  novembre 2011

Entre cette moustache souriante qu’est Jean Rochefort et les chevaux, une longue histoire d’amour façon "je t’aime - moi non plus". Sa dernière expérience avec l’équidé s’est révélé un désastre en forme de disques bloqués et d’interdiction de monter… Mais sa passion reste intacte, depuis un bail que la convenance me refuse à vous révéler (oui, parce que ça lui fait un certain âge au bonhomme).

Accompagné d’Edwart Vignot, un autre passionné de chevaux, historien de l’art de son état, ils composent Le Louvre à Cheval, une sorte d’anthologie du cheval dans les arts, et à travers les arts, le cheval dans l’histoire, dans les petites histoires, des anecdotes aux grandes batailles. Oui, parce que, quoiqu’on en pense, les chevaux sont le symbole d’une puissance, et pas seulement parce qu’on domine les piétons en étant perché sur leur croupe. C’est aussi parce que les rois, les seigneurs, les puissants ont conquis le monde à cheval (même maintenant, ne nomme-t-on pas les puissances automobiles à grands coups de chevaux dans les moteurs ?)

Ensemble, Jean Rochefort et Edwart Vignot parcourent les kilomètres de Louvre pour nous, créant une collection de chevaux, dans un bon gros livre d’images commentées, avec la reluire dorée (ça fait super classe dans une bibliothèque et même quand ça traine sur la table ou dans le canapé, un volume avec une tranche en or ne soulève pas de remarque désagréable sur ma façon de ranger les livres).

Chaque œuvre est présentée sur une double page, une belle photo couleur à droite. Sur la page de gauche, un titre, un auteur, un commentaire, et une explication. Simple et à la fois très documenté et efficace. Comme quoi, pas la peine d’en faire des caisses pour être agréable.

Je n’irai pas jusqu’à dire que le livre est un cours d’équitation, parce que le seul que j’ai eu ressemblait à "appuie sur tes talons", "tire pas si fort, ça va lui faire mal", "détends-toi", "je t’avais bien dit d’appuyer sur les talons", mon cheval était une petite jument espiègle appelée Java qui faisait exprès de s’attarder sur le bord pour brouter de l’herbe, se laisser distancer par le groupe, et le rattraper en piquant un petit galop, je suis sûre qu’elle en rigole encore avec ses copines. Mais elle s’est excusée quand j’ai sauté et que je lui ai filé un coup de genou en remontant sur elle.

Le livre ressemble à une conversation que Jean Rochefort pourrait nous faire en visitant le Louvre avec lui. Il nous montrerait cette peinture de Poussin en disant "voyez comme le cheval tente de s’extirper du lit de la rivière, le genou antérieur gauche touche le sol, ce qui pourrait entrainer une boiterie, synonyme à l’époque d’un futur improbable". Edwart Vignot ajouterait "Poussin élabore ses croquis avec une économie de moyen qui pousse l’artiste vers l’essentiel". Et de nous entrainer vers une sculpture, une peinture, un dessin, un lavis, une aquarelle, une tapisserie, un marbre, un bronze, un ivoire…  de Géricault aux anonymes… pour montrer, décrire, expliquer, avec une passion qui transparait dans chaque souffle.

220 pages pour 220 œuvres, entrecoupées d’anecdotes, de légendes et d’histoires, l’ouvrage révèle à quel point le cheval est étroitement lié à l’homme, qu’il l’aide ou qu’il le sublime. Jean Rochefort et Edwart Vignot forment une sacré belle paire de passionnés, entrainant quiconque plonge un œil dans le livre à un beau moment dans les allées du musée labyrinthique le plus connu de France et d’ailleurs. A offrir et à s’offrir.

 

Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 07 juillet 2024 : La culture, pour toujours

Les grenouilles prennent la route d'Avignon et nous vous livrerons nos chroniques quasiment au jour le jour exceptionnelement ! En attendant, voici le programme de la semaine. Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y serons avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
et toujours :
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=