Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Une soirée d'enfer
Michael Dowse  (décembre 2011) 

Réalisé par MIchael Dowse. Etats-Unis. Comédie. 1h 37. (Sortie 7 décembre 2011). Avec Topher Grace, Anna Faris, Dan Fogler, Teresa Palmer, Chris Pratt et Michael Biehn.

Depuis le triomphe des "American Pie", on a l’habitude du cinéma adolescent, voire du cinéma post-adolescent ou ados attardés.

Plus récemment s’est développé un genre qui, comme dans la chanson de Patrick Bruel, donne rendez-vous dans dix ans aux collégiens pour voir ce qu’ils sont devenus ou ce qu’ils ont fait de leurs premières années adultes.

Évidemment, le bilan est forcément contrasté et l’exercice a quelque chose à voir avec de la sociologie puisque les fils de riches ont souvent repris la boîte familiale pendant que les autres, de plus basse extraction, vivotent dans le ressassement de leurs ambitions déçues.

C’est le cas d’ "Une soirée d’enfer" où Matt (Topher Grace), fils d’un simple flic, travaille dans un vidéoclub alors qu’il est diplômé du célèbre Massachusetts Institute. L’action se situant en pleine ère Bush Père, en pleine construction du mythe néo-libéral, le jeune homme ne peut déjà plus contesté le modèle dominant et doit se contenter d’intérioriser son refus d’un système où les banquiers et les traders sont tout-puissants. Il s’estime un "raté", mais son père lui dénie cette qualité puisqu’il "n’a même pas essayé".

Derrière un récit classique de comédie post-adolescente, plutôt réussie même si elle recycle beaucoup de figures de style déjà vues et revues, il y a l’amorce d’un cinéma idéologiquement proche des valeurs portées, ou tout au moins énoncées, par Obama.

Ainsi, le héros prétend se faire aimer (enfin) par la belle lycéenne (Teresa Palmer, joli clone de Reese Witherspoon) dont il rêve encore en lui faisant croire qu’il travaille chez Goldman Sachs. Or, on sait aujourd’hui quel château de carte se cachait derrière cette grenouille financière gonflée à l’hélium. Pire encore, le vrai banquier de Goldman Sachs est un tétraplégique déjà désabusé et heureusement sortant son Omar Sy.

"Une soirée d’enfer" essaie, entre gags potaches et lamentations sur le temps perdu à tromper son monde, de faire le point sur les deux dernières décennies américaines. On y sent la frustration devant le constat brut : rien n’est sorti de ces années 1980, sauf quelques tubes qui restent dans les mémoires, comme "Bette Davis’ Eyes", et l’émergence de ses "Start-Up" utopiques et informatiques qui sont parfois les vrais géants d’aujourd’hui. On y apprend aussi que dix ans après les années lycées, la plupart des jeunes n’ont pas encore ou déjà plus d’avenir.

Étonnant que ce soit une petite comédie, sans prétention apparente et cinématographiquement maladroite, qui fasse ce constat en s’adressant à tous ceux qui se sentent mal dans le cynisme de l’ultra-capitalisme.

Une petite comédie peut cacher un grand moraliste, Rohmer n’a pas cessé de le prouver. Qui sait, Michael Dowse, le réalisateur est peut-être, au grand ou en petit pied, de cette trempe...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 4 avril 2021 : La Culture encore Chocolat

Vaccins pour tous avant le retour de la culture pour tous ? On espère pourtant que les lieux de cultures (et les restaurants) réouvriront avant que tout le monde soit vacciné... L'espoir fait vivre. En attendant voici de quoi se faire du bien chez soi avec notre sélection culturelle hedbomadaire. On commence par le replay de la MAG #24

Du côté de la musique :

"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites décourtes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone
et toujours :
"Blue shaman" de Abaji
"Separated" de Bingo Club
"World's most stressed out gardener" de Chad VanGaalen
"Hymnes à l'amour, deuxième chance" de Christophe Monniot & Didier Ithursarry
"A principiu" de L'Alba
"L'ambulancier" de L'Ambulancier à retrouver également en interview
"Heavy grounds" de Liquid Bear
"Live" le mix 17 de la saison 2 de Listen In Bed à écouter en ligne
"Nouveux mondes" de Samuel Strouk
"Love leave traces" de Stéphanie Lemoine
"Tail man was here" de Surnaturel Orchestra

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Bigre, mélo burlesque " de Pierre Guillois, Olivier Martin-Salvan et Agathe L'Huillier
"Einstein on the beach" de Philip Glass et Robert Wilson
"Les Justes" d'Albert Camus
"Le dépeupleur " de Michel Didym
"Vacances de rêve" d'Olivier Lejeune
"Les Caves" des Frères Taloche"
"Max Bird - L'Encyclo-spectacle"
“Acqua Alta” de Adrien B et Claire M
"Madame Arthur dépousiière Queen"
et un concert "L'Oiseau de feu" d'Igor Stravinski

Expositions :

en virtuel :
"Amour, une histoire des manieres d'aimer" au Louvre-Lens
"Pharaon, Osiris et la Momie" au Musée Granet
L'œil de Huysmans. Manet, Degas, Moreau" au Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
"Global(e) Resistance" au Centre Pompidou
"Christian Dior, couturier du rêve" au Musée des Arts Décoratifs
"Correspondances (Gérard Garouste - Marc-Alain Ouaknin)" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home en vidéo gratuite :
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"Caramel" de Nadine Labaki
"Syngué Sabour - Pierre de patience" de Atiq Rahimi
"De bruit et de fureur" de Jean-Claude Brisseau
"Le Retour de Martin Guerre" de Daniel Vigne
"L'âme du tigre" de François Yang
"Comme des voleurs (à l'Est) Comme des voleurs de Lionel Baier
en VOD :
"The Last Tree" de Shola Amoo

Lecture avec :

"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth
et toujours :
"Autopsie d'un drame" de Laurent Combalbert
"Histoire antique, histoire ancienne ?" de François Lefèbre
"L'appel du cacatoès noir" de John Danalis
"Lily a des nénés" de Geoff
"Malamute" de Jean-Paul Didierlaurent
"No war" de Anthony Pastor

Du côté des jeux vidéos :

N'hésitez pas à nous suivre sur la TV de Froggy's Delight et profiter des directs et des replays jeux vidéo tout au long de la semaine

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=