Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Or noir
Jean-Jacques Annaud  (décembre 2011) 

Réalisé par Jean-Jacques Annaud. France. Aventure 2h09. (Sortie 23 décembre 2011). Avec Antonio Banderas, Tahir Rahim, Mark Strong, Freida Pinto, Riz Ahmed et Jamal Awar.

Il est désormais de bon ton de faire la fine bouche en contemplant les grands livres d’images et de leur préférer les diaporamas de petites vignettes défilant dans l’aléa le plus complet. Héritier de David Lean et d’Hergé, ne dédaignant ni "Lawrence d’Arabie" ni "Tintin au pays de l’or noi"”, Jean-Jacques Annaud, vaille que vaille, en grand naïf du septième art ne cherche qu’à divertir avec de grands et nobles sentiments, qu’à perpétuer la tradition du beau récit pour guérir la soif d’aventure et nourrir les rêves des éternels enfants.

Si l’on s’en tient à ce credo, et qu’on ne pense pas qu’un film à gros budget, avec des milliers de figurants et des centaines de chameaux, doit expliquer la géopolitique orientale depuis l’avènement du Califat, on prendra un vrai grand plaisir à suivre cette page d’histoire métaphorique où l’on comprendra mieux ce que le pétrole a perverti au royaume des Mille et une nuits.

On ne pourra que retenir son souffle quand les cavaliers arabes affrontent les automitrailleuses dans les dunes et l’on partagera les affres d’une troupe exaltée traversant un désert qui n’en finit pas.

Enrobé dans une musique puissante de James Horner, qui n’a pas oublié les partitions de Maurice Jarre, "Or noir" sera l’occasion d’apprécier

la maturité d’Antonio Banderas en cheikh perverti par les pétro-dollars de la Texas Oil, et d’avoir la confirmation que Tahir Rahim, échappé fort heureusement du nauséabond "Prophète" de Jacques Audiard, est un acteur impressionnant. Et que dire de la belle Freida Pinto si sexy et si lumineuse sous ses voiles hermétiques ?

Tout, dans cet "Or noir", rappelle les films d’aventures des années d’or du cinéma sur écran format cinémascope. Certes, Annaud insuffle la touche critique d’aujourd’hui, s’interroge sur la dialectique tradition-modernité, sur l’opposition respect scrupuleux du passé et ouverture sur un progrès à deux faces. Il n’oublie pas de condamner par avance les guerres pour le pétrole qui se profilent et de charger ceux qu’on qualifiera bientôt de fondamentalistes.

N’en déplaise à ceux qui détestent le cinéma populaire, Jean-Jacques Annaud ne se moque pas de son public et son film rejoindra rapidement le Panthéon de ses films intemporels qu’on reverra toujours avec un indéfectible plaisir.

On se réjouira qu’il y ait encore, de temps à autre, des Jean-Jacques Annaud qui continuent de croire que le cinéma est fait pour raconter des histoires et magnifier des épopées.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 mai 2022 : En mai cultive toi comme il te plaît

Après une belle soirée en compagnie de KATEL vendredi, le replay est ici, c'est reparti pour une semaine d'actualité culturelle vue par nos chroniqueurs en attendant la déjà 48eme Mare aux Grenouilles en direct samedi !

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Odyssée - Une histoire pour Hollywood" au Théâtre de la Colline
"Nous, l'Europe, banquet des peuples" au Théâtre de l'Atelier
"Penthésilé.e.s amazonomachie" au Théâtre de la Tempête
"Skylight" au Théâtre du Rond-Point
"Encore plus, tout le temps, partout" au Théâtre de la Bastille
"L'Epopée d'un buveur d'eau" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"La Maladie de la Famille M." au Théâtre de la Reine Blanche
"Montaigne - Les Essais" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Scum Rodéo" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Frustrées" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Guy Carlier" au Théâtre des Mathurins
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"HEY ! Le dessin" à la Halle Saint-Pierre
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"La femme de mon frère" de Monia Chokri

"Mutum" de Sandra Kogut
"Party Girl" de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis
"Naissance des pieuvres" de Céline Sciamma
"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
et dans la série Oldies but goodies :
"La Passante du Sans-Souci" de Jacques Rouffio
"Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=