Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Il n'y a pas de rapport sexuel
Raphaël Siboni  (janvier 2012) 

Réalisé par Raphaël Siboni. France. Documentaire. 1h 18. (Sortie 11 janvier 2012). Avec HPG.

Il n’y a pas de rapports sexuels...

Même quand on a un vernis de culture psychanalytique, on sait en général que cette affirmation a été formulée par le plus extravagant de nos maîtres penseurs, ou dans son cas à dépenser, qui avait pour nom Jacques Lacan.

Mais, ici, les rapports sexuels sont au singulier et sont l’oeuvre d’un homme bien singulier, qui tient sa DV dans la tenue d’Adam puisqu’il peut à la fois filmer et pratiquer l’art le plus primaire, celui de la bête à deux dos...

Il s’appelle HPG et est connu pour ajouter chaque jour de nouvelles pièces au lourd dossier de la combinatoire des corps.

Dire d’abord que le titre est mensonger puisqu’il faut prévenir les prudes et les pudibonds qui iraient en toute confiance voir un film garantie sans ébats, sans sodomie et sans fellation. Il est à craindre qu’ils soient déçus par l’accumulation d’actes pornographiques, par leur succession rabelaisienne, par le méli-mélo rigolo de positions acrobatiques pratiquées dans des salles de bain ou dans le cadre bienveillant de dame nature. On y verra des fesses avec quelques traces d’herbe, des sexes laiteux et des cartes vitales.

"Il n’y a pas de rapport sexuel" est avant tout un gros travail de montage sur des gars bien montés, opéré par Raphaël Siboni qui a fourni un travail de titan qui aime se rincer l’oeil en visionnant des milliers d’heures de making off filmés par HPG. Quand celui-ci tourne, il laisse courir une caméra sans pilote pour que son travail salutaire soit conservée pour l’éternité. Siboni - louons son dévouement - en a donc tiré une heure et demie de bouts à bouts qui fait un tour d’horizon complet, exhaustif, de tout ce que filme HPG.

Les mauvaises langues, qui ne sont pas celles utilisées par les protagonistes de ses films, disent d’ordinaire que la pornographie est triste et répétitive, triste parce que répétitive. Elles n’y voient qu’une activité mécanique ennuyeuse. La chair est triste et j’ai vu tous les pornos, pourraient-elles ajouter...

HPG, version Siboni, c’est au contraire une pornographie assumée, joyeuse et loin d’être bête. Ce qui se passe sur son canapé fort occupé est assez subversif, et son discours, jamais théorique, déborde de bon sens et d’appétit.

Bref, même si on n’est pas client du va-et-vient érigé en 10ème art, et qu’on laisse pour une fois sa morale au vestiaire avec ses effets personnels, on ne cessera de rire et de sourire dans cet opéra dédié au bas-ventre et aux parties génitales.

Pourquoi ne pas commencer 2012 avec un cinéma inconvenant mais sympathique ? Il reste plus de cinquante semaines de tout-venant cinématographique, une campagne électorale, les Jeux Olympiques et moults sauts et sursauts boursiers et économiques pour reprendre ses esprits...

On parle ici pour ceux qui n’ont pas la pornographie chevillée au corps. Allez, détendez-vous ! Suivez le guide HPG !

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité

Pas encore de vaccin, pas encore d'espoir de voir réouvrir les lieux culturels mais toujours notre sélection pour agiter vos sens et continuer de soutenir les artistes qui en ont bien besoin. Et n'oubliez pas, tous les jours un programme différent sur la TV de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones
et toujours :
"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman
"La Fuite !" de Mikhaïl Boulgakov
"King Kong Théorie" de Virginie Despentes
"Les Topor #2 - Prix de l'inattendu" au Théâtre du Rond-Point
"Chantons, faisons tapage" de Thomas Jolly et Laurent Campellone
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"J'aime beaucop ce que vous faîtes" de Carole Greep
"Bonne année à toi même" de Pauline Daumale
"Chers" de Kaori Ito

Expositions :

en virtuel :
"Léon Spilliaert - Lumière et solitude" au Musée d'Orsay
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des Impessionnismes à Giverny
"Figure d'artiste" au Musée du Louvre
"Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou
"Le dessin sans réserve" au Musée des Arts Décoratifs
"Jardins d'Orient - De l'Alhambra au Taj Mahal' à l'Institut du Monde Arabe
"Ivan Navarro - Planetarium" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home :
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Brigades du Tigre" de Jérôme Cornuau
"There will be blood" de Paul Thomas Anderson
"Beyond the Sea" de Kevin Spacey
"Mishima, une vie en quatre chapitres" de Paul Schrader

Lecture avec :

"Diamants" de Vincent Tassy
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel
et toujours :
"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=