Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Il n'y a pas de rapport sexuel
Raphaël Siboni  (janvier 2012) 

Réalisé par Raphaël Siboni. France. Documentaire. 1h 18. (Sortie 11 janvier 2012). Avec HPG.

Il n’y a pas de rapports sexuels...

Même quand on a un vernis de culture psychanalytique, on sait en général que cette affirmation a été formulée par le plus extravagant de nos maîtres penseurs, ou dans son cas à dépenser, qui avait pour nom Jacques Lacan.

Mais, ici, les rapports sexuels sont au singulier et sont l’oeuvre d’un homme bien singulier, qui tient sa DV dans la tenue d’Adam puisqu’il peut à la fois filmer et pratiquer l’art le plus primaire, celui de la bête à deux dos...

Il s’appelle HPG et est connu pour ajouter chaque jour de nouvelles pièces au lourd dossier de la combinatoire des corps.

Dire d’abord que le titre est mensonger puisqu’il faut prévenir les prudes et les pudibonds qui iraient en toute confiance voir un film garantie sans ébats, sans sodomie et sans fellation. Il est à craindre qu’ils soient déçus par l’accumulation d’actes pornographiques, par leur succession rabelaisienne, par le méli-mélo rigolo de positions acrobatiques pratiquées dans des salles de bain ou dans le cadre bienveillant de dame nature. On y verra des fesses avec quelques traces d’herbe, des sexes laiteux et des cartes vitales.

"Il n’y a pas de rapport sexuel" est avant tout un gros travail de montage sur des gars bien montés, opéré par Raphaël Siboni qui a fourni un travail de titan qui aime se rincer l’oeil en visionnant des milliers d’heures de making off filmés par HPG. Quand celui-ci tourne, il laisse courir une caméra sans pilote pour que son travail salutaire soit conservée pour l’éternité. Siboni - louons son dévouement - en a donc tiré une heure et demie de bouts à bouts qui fait un tour d’horizon complet, exhaustif, de tout ce que filme HPG.

Les mauvaises langues, qui ne sont pas celles utilisées par les protagonistes de ses films, disent d’ordinaire que la pornographie est triste et répétitive, triste parce que répétitive. Elles n’y voient qu’une activité mécanique ennuyeuse. La chair est triste et j’ai vu tous les pornos, pourraient-elles ajouter...

HPG, version Siboni, c’est au contraire une pornographie assumée, joyeuse et loin d’être bête. Ce qui se passe sur son canapé fort occupé est assez subversif, et son discours, jamais théorique, déborde de bon sens et d’appétit.

Bref, même si on n’est pas client du va-et-vient érigé en 10ème art, et qu’on laisse pour une fois sa morale au vestiaire avec ses effets personnels, on ne cessera de rire et de sourire dans cet opéra dédié au bas-ventre et aux parties génitales.

Pourquoi ne pas commencer 2012 avec un cinéma inconvenant mais sympathique ? Il reste plus de cinquante semaines de tout-venant cinématographique, une campagne électorale, les Jeux Olympiques et moults sauts et sursauts boursiers et économiques pour reprendre ses esprits...

On parle ici pour ceux qui n’ont pas la pornographie chevillée au corps. Allez, détendez-vous ! Suivez le guide HPG !

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 janvier 2021 : Voir le bon côté des choses

Dans ce couvre-feu avancé à 18h il faut voir le bon côté des choses, vous aurez du temps pour lire, écouter des disques, voir des films et des capataions de spectacles et surtout pour nous rejoindre sur la TV de Froggy's Delight sur laquelle nous vous préparons une nouvelle Mare Aux Grenouilles et une nouvelle série de concerts en direct ! Suivez la chaine, c'est gratuit, pour ne rien manquer !

Du côté de la musique :

"The missing view" de Sol Hess en concert sur la TV de Froggy le 30 janvier
"Théo Charaf" de Théo Charaf
"Welfare jazz" de Viagra Boys
"Adonais" de Bruno Ducol
"Collector" de Chapi Chapo
"Regard 1882" de Duo Neria
"Mozart piano 4 hands" de Duo Pégase
"The fates EP" de Grandma's Ashes
"Folies berbères" de Karimouche
"Wasteland : What ails our people is clear" de Lice
"Another night in" le mix #9 de Listen In Bed
et toujours :
"Vivaldi, Le quattro stagioni" de Alexandra Conunova
"Contrastes" de Duo W
"Beethoven, si tu nous entends" de La Symphonie de Poche & Nicolas Simon
"Ras la trompe" de Lila Tamazit Trio
"La sélection de Julien Bousquet" émission #6 de Listen In Bed
"Fleurs" de Mélody Louledjian & Antoine Palloc
"Monks of nothingness" de Olivier Lasiney & Yantras
"In paradisum" de Schola Cantorum of the Cardinal Vaughan Memorial School

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Le Jeu des ombres" de Valère Novarina
"Nous l"Europe : le banquet des peuples" de Laurent Gaudé
"Les Justes" d'Albert Camus
"Icone" de Gérard Watkins
"Hamlet Kebab" de Rodrigo Garcia
"Comme il vous plaira" de Shakespeare
"Figaro divorce" de Odon von Orvath
"Ebauche d'un portrait" de Jean-Luc Lagarce
"Pichet Klunchun and myself" de Jérôme Bel et Pichet Klunchun

Expositions :

en virtuel :
"Joan Miro Bleu I, Bleu II, Bleu III" au Centre Pompidou
"Turner, peintures et aquarelles - Collections de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Delacroix" au Musée du Louvre
"Berthe Morisot" au Musée d'Orsay
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"Esprit es-tu là ? Les peintres et les voix de l'au-delà" au Musée Maillol
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon

Cinéma :

at home :
"L'Exercice de l'Etat" de Pierre Schoeller
"Caché" de Michael Haneke
"Métisse" de Mathieu Kassovitz
"Sauvage" de Nicolette Krebitz
"Arlington Road" de Mark Pellington
"Jimmy Rivière" de Teddy Lussi-Modeste
"Fin du monde" de Carolina Hellsgard
et un Spécial Georges Méliès
avec "Le mystère Méliès" documentaire de Eric Lange et 13 courts métrages

Lecture avec :

"Belladone" de Hervé Bougel
"Le chant du perroquet" de Charline Malaval
"Les grandes occasions" de Alexandra Matine
"Nos corps étrangers" de Carine Joaquim
et toujours :
"Inside story" de Martin Amis
"Là où nous dansions" de Judith Perrignon
"Le bonheur est au fond du couloir à gauche" de J.M. Erre
"Les douze morts de Napoléon" de David Chanteranne
"Tiger" de Eric Richer
"Un papillon, un scarabée, une rose" de Aimee Bender

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=