Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sur la planche
Leïla Kilani  (février 2012) 

Réalisé par Leila Kilani. France/Maroc/Allemagne. Drame. 1h46. (Sortie 1er février 2012. Avec Soufia Issami, Mouna Bahmad, Nouzha Akel et Sara Betioui.

Elle se bat. Elle enrage. Elle en veut. Elle a langue bien pendue. Elle se défend. Elle attaque. Elle fonce, elle se défonce.

Dans un film indépendant français, on en ferait une boudeuse mutique, un témoin triste et déjà résigné avant même que le film commence.

La réalisatrice marocaine Leïla Kilani s’y refuse et préfère la transformer en "jeune fille courage". Badia (Soufia Issami) décortique des crevettes et aspire à autre chose. Tiens, elle se verrait bien dans le textile, dans la zone franche de Tanger où il faut montrer patte blanche quand on pue le crustacé.

Et puis, il faut tenter l’impossible. Rêver que les petits larcins mènent au gros coup. Au risque d’être la dupe d’une combine entre filles. Badia, on peut le dire parce que c’est dit dès le début de "Sur la planche", sera la dindon de la farce marocaine. Qu’importe, elle aura braver le destin et surtout refuser qu’on lui prédise qu’elle n’en avait pas.

Leïla Kilani dit qu’elle a pensé à "Wanda" de Barbara Loden pour écrire et faire vivre son personnage. C’est vrai et c’est faux. Il y a chez Badia autant de volonté que chez Wanda, mais peut être moins de résignation. Sa rage n’est pas une plainte. Il y a chez elle une énergie désespérée à l’aune de ce que montre Leïla Kilani de la vie de ces jeunes filles perdues dans la machine capitaliste mondialisée.

"Sur la planche"a le mérite incontestable de jouer la fiction, tout en montrant de manière froide et documentaire le sort des ouvrières marocaines. On n’est pas dans la sociologie, même si le film en explique long sur les codes sociaux marocains.

"Sur la planche" est un thriller politique, économique, féministe et une sacrée leçon pour ceux qui continuent à filmer par le petit bout de la lorgnette de la grande Histoire. Le "Printemps arabe" n’a pas (encore) frappé le Maroc. Mais s’il venait à éclore là aussi, "Sur la planche" l’aurait annoncé.

Tourné à l’arrache dans les rues de Tanger, destiné autant au public marocain qu’aux spectateurs de partout intéressés par le bruit du monde, "Sur la Planche" n’est pas un de ces films où l’on perçoit l’influence de ses "commanditaires" français.

C’est un film libre, fort, dense. Les beaux visages de ces quatre filles marocaines sont frais comme l’espoir d’un autre cinéma. Personne ne sera insensible à la tête décidée et rigolote de Soufia Issami. On espère bientôt la revoir de l’autre côté de la Méditerranée...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=