Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un monde sans femmes
Guillaume Brac  (février 2012) 

Réalisé par Guillaume Brac. France. Comédie dramatique. 58 minutes. (Sortie 8 février 2012). Avec Vincent Macaigne, Laure Calamy, Constance Rousseau et Laurent Papot.

C’est toujours un bon signe quand le cinéma français se fait estival :

Jacques Tati, Éric Rohmer, Jacques Rozier, Thomas Bardinet l’ont extrêmement bien démontré avant Guillaume Brac et "Un monde sans femmes".

Un premier film est forcément un exercice au fil du rasoir entre envie de cinéma et preuves que l’on doit donner pour satisfaire cette envie.

Il faut s’inscrire quelque part entre grands anciens et cinéma actuel, sans oublier d’esquisser le chemin que l’on a en tête et que l’on veut prendre.

Guillaume Brac a un chemin, on le verra dès son superbe court métrage, "Le Naufragé", qui précède son moyen métrage, et dans lequel se dessinent déjà les thèmes développés dans "Un monde sans femmes". On pourrait déjà dire que c’est un cinéma "démocratique", au sens de Jean Renoir.

Chacun a ses raisons et surtout chacun a le droit de les avoir. Loin des rapports de force, Guillaume Brac montrera donc avec la même gentillesse les uns et les autres. C’est le hasard des circonstances ou d’un verre de trop qui fera que les choses adviendront ou pas.

D’un côté, une mère et sa fille - qui pourraient être sœurs - viennent passer une semaine de vacances dans une station balnéaire picarde, Ault. De l’autre, Sylvain, un garçon du cru, pas loin déjà d’être un vieux garçon, se prépare en cette fin d’août, qui ressemble en Picardie à un début d’automne, pour une nouvelle et presque éternelle morte saison des amours.

Trio quelque peu rohmérien, faussement quatuor avec l’intervention saugrenu de Laurent Papot, "Un monde sans femmes" a du charme, le charme d’un monde fait de petits riens qui ne flirtent jamais avec le banal, de situations qui se développent sans jamais générer de drame.

Après tout, c’est le temps des vacances, non ?

Guillaume Brac s’appuie sur des comédiens qui n’ont pas encore un passé cinématographique mais qui sont déjà installés dans leur métier.

On n’est ni dans le numéro d’acteurs ni dans le naturalisme des amateurs. Chacun, chez Guillaume Brac, est en place. Sylvain (Vincent Macaigne), que l’on a vu précédemment dans "Le Naufragé" jouer quasiment le même rôle, n’est pas loin de ces personnages gentiment moqués qu’interprétait Bernard Menez chez Rozier ou Thomas.

On aurait pu aussi le voir chez Pialat, influence majeure de Brac, et ceux qui se souviennent de Christian Bouillette dans "Passe-ton bac d’abord" comprendront d’où vient peut-être Vincent Macaigne. Quant à Laure Calamy, joyeusement lumineuse, le cinéma français ne pourra bientôt plus s’en passer.

En 58 minutes, "Un monde sans femmes" est un condensé des promesses cinématographiques que devra tenir Guillaume Brac dans ses futurs "grands" films. Dès aujourd’hui, on sait qu’il n’aime ni la retape ni le bruit. C’est un énorme bon début.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=