Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La meilleure part des hommes
Théâtre de la Tempête  (Vincennes)  mars 2012

Comédie dramatique d'après le roman éponyme de Tristan Garcia, mise en scène de Pauline Bureau, avec Yann Burlot, Nicolas Chupin, Thibaut Corrion, Zbigniew Horocks, Vincent Hulot, Régis Laroche, Marie Nicolle, Anthony Roullier et Adrien De Van.

En adaptant "La meilleure part des hommes", roman de Tristan Garcia qui connût le succès et remporta le prix de Flore en 2008, Pauline Bureau s’attaque à une fresque où, sur vingt ans, on suit un quatuor de personnages : Valentine (Marie Nicolle) journaliste et son amant Jean-Michel Leibowitz (Zbigniew Horoks) intellectuel médiatique et professeur d’Elizabeth, Dominique Rossi dit Doumé (Régis Laroche), journaliste et fondateur d’une association radicale de lutte contre le sida et William Miller dit Willie (Thibaut Corrion) jeune écrivain sulfureux.

Ces quatre personnages vont s’aimer, se haïr, se séparer et se retrouver, dessinant en creux le portrait d’une époque et de ses mutations décisives.

Dans la brillante adaptation de sa sœur, Benoîte Bureau (également conceptrice de la scénographie), la chronologie du roman a été respectée. L’adaptation joue sur deux niveaux : le récit fait par Valentine, la narratrice, et ses souvenirs de cette période reconstitués et joués devant nous. Certes, quelques moments ont été occultés et d’autres, plus théâtraux, privilégiés mais globalement, on retrouve le cynisme teinté d’humour qui caractérisait l’œuvre.

Les scènes graves alternent avec des scènes grotesques où les répliques de Tristan Garcia dans le style très dialogué du roman sont un régal pour les comédiens, notamment Nicolas Chupin qui compose un irrésistible Jean-Philippe Bardotti, conseiller de l’ANPE et souffre-douleur de William.

L’interprétation du quatuor est sans faille : Marie Nicolle donne beaucoup d’émotion à son personnage le plus lucide des quatre, Régis Laroche impose une gravité bouleversante, Zbigniew Horoks est très crédible et Thibaut Corrion confère à Willie un désespoir provocateur (qui fait penser par moments à Patrick Dewaere). Les autres comédiens : Yann Burlot, Antony Roullier ou Adrien de Van participent tous avec talent à la qualité de l’interprétation.

Pauline Bureau dans une mise en scène frontale dont le rythme soutenu est entrainé par la guitare et la batterie énergiques (jouées en direct) de Vincent Hulot propose une belle fresque qui retrace, images d’archives en noir et blanc à l’appui et dans un style cinétique (à grands renforts de fumées de cigarettes et de scènes dénudées) les années sida et l’engagement des personnages, leur fidélité ou leur trahison.

Quelle est la meilleure part qu’on peut garder de quelqu’un ? Quelle est celle qu’on peut lui laisser ? La fin, dont la chute brutale de rythme semble amorcer une introspection et un bilan pour les personnages restants, laisse en suspens des questions importantes qu’il convient à chacun de se poser et la possibilité d’en trouver ou non des réponses.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?

De la musque, du théâtre, de la littérature, de la bonne humeur et du replay au programme cette semaine sur Froggy's Delight que ce soit ici, sur Twitch ou sur Youtube. Comme disent les jeunes, suivez-nous et mettez des pouces bleus ! .

Du côté de la musique:

"Session de rattrapage 3", nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
quoi de neuf du côté de Caesaria, Archi Deep, Chester Remington, Dirty Fonzy
"She Reaches Out to She" de Chelsea Wolfe
"Victoire de la musique" de Cotonete
"Back to the wall" de Grand March
"Please, wait" de Maxwell Farrington & Le SuperHomard
"La reine du secourisme" de Nicolas Jules
"On the spot" de Philippe Soirat
"#puzzled" de Pierre-François Blanchard
"Goodbye black dog" de PURRS
"Print, Secrets for you" de Sylvain Cathala
"Witchorious" de Witchorious
et toujours :
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest

Au théâtre

les nouveautés :

"A qui elle s'abandonne" au Théâtre La Flèche
"Les quatres soeurs March" au Théâtre du Ranelagh
"Mémoire(s)" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"N'importe où hors du monde" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Quand je serai un homme" au Théâtre Essaïon
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" à La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec :

 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=