Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Victor ou les enfants au pouvoir
Théâtre de la Ville  (Paris)  mars 2012

Comédie dramatique de Roger Vitrca, mise en scène de Emmanuel Demarcy-Mota, avec Thomas Durand, Élodie Bouchez, Serge Maggiani, Hugues Quester, Valérie Dashwood, Philippe Demarle, Sarah Karbasnikoff, Anne Kaempf et Laurence Roy.

Ce n’est pas évident de monter une pièce connue pour avoir été un scandale lors de sa création. A fortiori une pièce qui a été pour le théâtre le fer-de-lance du mouvement surréaliste.

C’est donc à cette tâche difficile que c’est attelé Emmanuel Demarcy-Mota avec "Victor ou les enfants au pouvoir" de Roger Vitrac.

Créée en 1928, puis mise en scène par Antonin Artaud, cette œuvre foisonnait d’audaces et de provocations pour l’époque. Le problème, c’est que la provocation - n’en déplaise aux provocateurs - a souvent une date de péremption d’une durée assez courte. Vitrac, dans "Victor", s’attaquait au conformisme bourgeois, aux institutions comme l’armée et même au bon goût, avec la présence d’une mondaine pétomane.

Aujourd’hui, tout cela est bien connu, bien assimilé et, sauf pour quelques dizaines de spectateurs toujours incommodés par les relents de l’absurde surréaliste qui déserteront encore le théâtre, bien accepté.

Il faut donc montrer autre chose. C’est ce que fait Emmanuel Demarcy-Mota en éclairant la mécanique théâtrale de Vitrac, en lui donnant un rythme de comédie "bien huilée" plutôt que d’insister sur ce qui est dit "sérieusement" par un enfant de neuf ans joué par un adulte.

"Victor" devient alors une farce où dans le beau décor d’Yves Collet, les effets tombent littéralement à l’eau, en l’occurrence un bassin où les acteurs font plus que trempette. On se croirait parfois chez Tati, ou dans "The Party" de Blake Edwards, avec une maison centrale, carré blanc moderne qui se transforme pendant que s’amplifie le crescendo d’un désastre quasi burlesque.

Les comédiens font cause commune et paraissent bien s’amuser dans ce théâtre où les personnages ne sont pourtant, sauf les "enfants", que des caricatures. On réentendra avec plaisir la belle voix terzéffienne d’Hugues Quester. On appréciera Laurence Roy, hilarante en Ida Mortemart et ses gaz intempestifs. Quant aux enfants au pouvoir, Victor (Thomas Durand) et Esther (Anne Kaempf) réussissent parfaitement leurs performances et emportent la conviction.

Emmanuel Demarcy-Mota a donc réussi à faire passer à Vitrac le cap d’un nouveau siècle. Pour cela, il n’a pas oublié l’apport du chaînon manquant que fut Anouilh qui s’était lui aussi emparé de Victor à l’orée des années 1960.

Au bout du compte, un spectacle alerte et distrayant qui reste fidèle aux origines surréalistes de la pièce mais sait les dépasser sans les contredire.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=