Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Givre noir
Pierre Pelot  (Editions La Branche)  mars 2012

Pour la collection "Vendredi 13" qui paraît aux Editions La Branche ("une date, un genre, 1001 possibilités"), tous les auteurs heureux élus ne jouent pas vraiment le jeu du roman dédié (cf. "Le chien de Don Quichotte").

Et à la mi-temps de la série, c'est Pierre Pelot qui décroche le pompon car non seulement la date fatidique n'est qu'évoquée mais, avec "Givre noir", il procède par voie du recyclage.

En effet, il recycle une nouvelle éponyme publiée en 2009, sous forme d'un feuilleton estival pour le magazine Télérama, qui reprend le registre et les figures archétypales qu'il affectionne dont certaines de "L'été en pente douce" paru en 1987 et porté au cinéma par Gérard Krawczyk.

Et tant à être dans la référence cinématographique qui donne le ton de l'intrigue au coeur de ce roman noir, peuvent également être cités d'autres films contemporains, "L'été meurtrier" tourné en 1983 par Jean Becker d'après le roman de Sébastien Japrisot et "Bleu comme l'enfer" réalisé en 1985 par Yves Boisset, à partir du roman de Philippe Djian.

Entre tragédie pseudo-urbaine et huis clos délétère, "Givre noir" se déroule essentiellement dans l'atmosphère caniculaire de l'été continental lorrain dans une grande maison où habitent Stany, un riche septuagénaire cacochyme et excentrique, passionné de paléontologie et de serpents, qui traîne toujours en robe de chambre et joue aux trains électriques en reluquant les appâts de sa nièce par alliance, Nell, Lolita légère et court vêtue, "une petite garce aux dents pointues", qui vient de se faire plaquer par son amoureux, le mécanicien du garage voisin.

La maîtresse de maison, c'est Mado, la soixantaine avenante malgré les drames vécus, la mort de son mari et le décès tragique de ses enfants, et de beaux restes de femme fatale de roman noir américain des années 50, cheveux platinés et permanentés, maquillages yeux sombres et lèvres rouges.

Et tout commence avec l'arrivée d'une soi-disante connaissance de Mado, Dustin, la quarantaine, look Dick Rivers, visage tuméfié, dont la présence intrigante va servir de catalyseur d'un drame à double détente et à grain de sable qui prend racine dans les secrets du passé et les passions du présent.

Meurtre, machination, vengeance, manipulation, Pierre Pelot en distille les inattendus rebondissements avec le savoir-faire de l'écrivain prolifique qui permet de passer sur certains fils éculés.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight dans la collection Vendredi 13 :
La chronique de "Samedi 14" de Jean-Bernard Pouy
La chronique de "Close-up" de Michel Quint
La chronique de "L'Arcane sans nom" de Pierre Bordage
La chronique de "Freaky Fridays" de Brigitte Aubert
La chronique de "Le dernier contrat" d'Olivier Maulin
La chronique de "Le chien de Don Quichotte" de Pia Petersen
La chronique de "Paris mutuels" de Jean-Marie Laclavetine
La chronique de "Tais-toi et meurs" d'Alain Mabanckou
La chronique de "Nocturne le vendredi" de Scott Philipps
La chronique de "Tout du tatou" de Pierre Hanot
La chronique de "Hypérion victimaire" de Patrick Chamoiseau
La chronique de "Le Dernier des treize" de Mercedes Deambrosis


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 juin 2024 : Culture en danger ?

Alors que la France est virtuellement sans gouvernement, il y a de quoi, entre autres problèmes, s'inquiéter pour la culture. Quoi qu'il en soit on sera toujours là pour la rendre la plus accessible possible.
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale
et toujours :
Rencontre avec Baptsite Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
Lux, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=